LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ewilan
Visiteur


Messages : 78
Birthday : 06/04/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Tu vois le rocher là bas ?

MessageSujet: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Mar 21 Aoû - 11:12

Bon, je vais me remettre à la science fiction... Je suis un peu bloquée avec mon roman Asmellya.
Je ne sais pas ce que va devenir ce prologue : une nouvelle ? un roman ?

Je vous laisse apprécier mon texte...
Ne vous inquiétez pas, je m'énerve souvent des critiques que l'ont me fait, mais avec le recul je comprends. Alors, ici, j'en profite pour m'excuser auprès de ceux, que j'aurais pu, éventuellement blesser.



Dernière édition par Anaël le Mer 22 Aoû - 23:19, édité 3 fois (Raison : titre (un i de trop à disparition))
Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Mar 21 Aoû - 18:51

Essaie de respecter les normes du chantier naval par contre !
Là, pour le titre du sujet, tu n'as pas mis tout ce qu'il fallait.
Il te manque [Ewilan] avant le titre de ta nouvelle/ton roman

Quelques petites fautes que je te corrige en rouge ou des remarques :

- arrête de t'inquiéter
- Et répond enfin
- est la bouée
- Les mots prononcés par Callum la touchent profondément.
- Celle ci est solidement cadenassée
- et finit par en sortir une
- sordide qui te fait froid
- Prestement
- flirter avec le
- ces moult
- Le couloir qu'ils avaient emprunté précédemment : pour une cohérence du temps
- et l'abaissent
- ce qui t'aura pris
- qui m'attend
- nulle chose susceptible
- si tu n'en mets que dans le sous sol.
- Tu ne risques rien.
- un soir alors que je n'avais rien un faire : je comprends qu'il parle familièrement, mais là quand même, le 'un soir que', ça fait trop mal parlé je pense, à voir avec les autres


Le sujet me plaît bien bien que le fond soit encore assez triste
tu pars sur de bonnes idées, je me demande comment ça va finir !
Revenir en haut Aller en bas
Ewilan
Visiteur


Messages : 78
Birthday : 06/04/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Tu vois le rocher là bas ?

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Mar 21 Aoû - 20:04

merci pour tes remarques : c'est vrai que mettre mon nom à côté du titre, j'avais complètement zapé. Merci aussi pour m'avoir corrigé les quelques fautes d'orthographe...j'essaie de corriger ça au plus vite.
Moi non plus, je ne sais pas comment ça va finir...on verra. Ce sera la surprise.
Allez zou, le second chapitre est en ligne. Il a été écrit à la va vite, et doit donc grouiller de fautes d'orthographe, j'espère que cela ne gênera pas votre lecture. Je m'y met dès que j'y peux...dès que j'ai le temps.

bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Mer 22 Aoû - 23:10

Lili a écrit:
Essaie de respecter les normes du chantier naval par contre !
Là, pour le titre du sujet, tu n'as pas mis tout ce qu'il fallait.
Il te manque [Ewilan] avant le titre de ta nouvelle/ton roman

_____Mdr, Lili en mode modo =D !! Bref, pour changer le titre, tu n'as qu'à faire "éditer" sur le premier poste de ton sujet et modifier le champ correspondant =) Sinon, comment dire... franchement, tu es quelqu'un qui écris beaucoup : tu as plein d'idées qui te viennent, et peut-être que tu ne sais pas trop quoi en faire. Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que tu essaies de les mettre au plus vite sur le papier, peut-être que tu as trop peur de perdre tes idées ^^'... En tous cas, il en découle une certaine confusion et les inévitables erreurs dues à la précipitation... Travaille plus sur ton texte =D !

_____Ce qui me dérange à la lecture de tes textes, ce ne sont pas les fautes d'orthographe. De toute façon, tout le monde en fait, et moi le premier... et puis il suffit de relire pour les supprimer ^^' (:même si c'est vrai que c'est parfois désagréable à la lecture:) Non, franchement, je trouve que ce sont les recherches stylistiques et formelles qui sont à (re)travailler. Je pense que ce sont les tournures de phrase qui gênent le plus ^^'

_____Bon, ceci dit, je n'ai pas dit que tu ne savais pas écrire, hein =) ! Je dis juste que tu dois prendre plus de temps pour construire tes phrases et tes paragraphes : suis toujours une logique et une cohérence =D (:et oui, c'est facile à dire, hein ? Bon, en gros, je veux que tes phrases soient pensées de manière à suggérer exactement ce que tu veux suggérer : malaise, tristesse, vide, peu importe... c'est la logique de la phrase. Par cohérence, je n'entends pas qu'il faut que ce soit tjrs la même chose, mais plutôt que ça doit correspondre au texte, à ce que ça te raconte:)

_____Tu dis ne pas réussir à continuer pour ton roman Asmellya... En fait, tu me fais beaucoup penser à moi : j'ai beaucoup enchaîné les projets en commençant à écrire qques pages, puis en arrêtant sans trouver de moyens de continuer : plus d'inspi, plus d'envie, je ne sais pas... j'ai multiplié les projets et jamais, au grand jamais je n'avais mené un projet à bien. J'écrivais pour me détendre et pour m'exprimer plus que pour créer et construire. Puis je suis parti sur le Royaume d'Orr, un projet de plus. Mais cette fois-ci, je l'ai travaillé, beaucoup travaillé. J'ai travaillé à peu près 2 mois pour définir le contexte, le scénario, les personnages et tout ce dont j'aurais besoin : en tout, j'ai créé 9 fichiers word afin de mettre toutes mes idées au clair, c'est ce que j'ai appelé des fiches d'écriture. Un auteur confirmé aurait créé 8 fiches, peut-être plus, plus une fiche par personnage, mais j'ai préféré faire une croix sur les fiches persos pour la bonne et simple raison que je ne suis pas un auteur confirmé. Mais bon, j'ai vraiment beaucoup travaillé en amont le roman et, enfin, au bout de 27 jours, je suis arrivé au bout de mon premier roman... Comment expliquer, comment exprimer le plaisir exaltant que j'ai ressenti alors ? Je ne peux pas, je ne peux tout simplement pas, mais je dois te dire que, si c'est vrai que c'est pas marrant de travailler 2 mois sur un roman sans même en écrire le premier mot, c'est peut-être la seule façon d'en arriver au bout.

_____Franchement, si un projet te tient particulièrement à coeur, si tu veux vraiment arriver au bout de quelque chose, est-ce que tu vas t'y lancer à tâtons en sachant qu'il y aura bien des obstacles et des difficultés en route, ou est-ce que tu vas d'abord repérer le chemin ? Si le projet te tient à coeur, je te promets que ce sera un véritable plaisir de repérer le chemin. Ne commets plus les mêmes erreurs que moi. L'année dernière, j'ai fait une énième ébauche. J'ai inventé tout un monde, tout un univers et deux personnages très touchants dont j'ai improvisé le comportement au fur et à mesure. Mais quand je suis arrivé à la fin de la première partie de l'histoire, au moment où il devait y avoir une grande révélation qui doit tout bousculer, je me suis rendu compte que je ne savais pas quoi inventer, et j'ai du abandonner le projet. Si un jour je trouve une idée géniale, je devrai tout recommencer... et tu sais à quel point c'est frustrant ! Tu le sais, n'est-ce pas, tu sais à quel point c'est terrible de s'être lancé dans un projet sans avoir pu le terminer, tu sais à quel point c'est terrible d'avoir donné un petit peu de son âme pour voir ses espérances et ses rêves se faner, tu sais à quel point c'est horrible de ne pas pouvoir aller au bout d'un roman qui te tient à coeur.

_____Ne commets pas les mêmes erreurs que moi. Si tu ne veux pas faire cet effort, ce travail en amont, alors n'essaie pas de faire de romans. Les courtes nouvelles, les récits de quelques pages ou même les courtes fables pourront faire ton bonheur, mais pas les romans. Le roman, c'est ce qu'il y a de plus ingrat et de plus difficile. Pour aller jusqu'au bout, il faut vraiment avoir les crocs, et à ce moment-là on se rend compte que le travail ne vient que de commencer : je me suis fait une listes de choses à modifier en profondeur, et il n'y a pas moins de 22 éléments... Bref, c'est galère, quoi. Une petite nouvelle, un court récit de 13 pages, après ça, on se dit que c'est bien aussi ^^' Franchement, je pense que tu as tellement d'idées que ce serait plus contre-productif de te faire un listing ou d'essayer de les ordonner : le nombre de sujets que tu as ouverts ici en sont la preuve, ta créativité est débordante, et ça, c'est un plus, c'est un vraiment un plus ! =D Mais il y a toujours un mauvais côté : si tu fourmilles à ce point d'idées, c'est difficile de se concentrer sur un seul projet, et c'est pour ça que les projets les plus courts te conviendront un peu plus, je crois. Après, tu fais ce que tu veux de mes conseils, je ne t'en voudrai pas, hein ^^'

PS : ne te fais pas de soucis pour le titre, y'a les modos qui sont là pour ce genre de trucs ;-)

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Ewilan
Visiteur


Messages : 78
Birthday : 06/04/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Tu vois le rocher là bas ?

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Jeu 23 Aoû - 0:20

Ok, je comprends ton point de vue, mais moi, ça faisait quand même 5 , 6 mois que je réflechissai à mon roman Asmellya; j'avais rien écrit, je reflechissais juste à comment je pourrais écrire le texte. Et puis , y'a deux moins, j'ai eu un déclic. J'ai commencé à écrire.
Les nouvelles/romans que j'écris ne sont jamais abandonné en cours de route (je veux dire pas encore). Non sérieusement, j'avais tout les infos necessaires dans ma tête pour poursuivre mon roman. je les ai encore, mais je ne sais pas comment écrire la suite. Quel est le personnage que je dois faire parler, que les lecteurs aimeraient connaitre plus intimement...
C'est pour ça, que pour l'instant, mon roman Asmellya est bloqué. J'y refflechis, mais je ne m'angoisse pas, je sais que d'ici quelques temps, ça se débloquera et je saurais parfaitement ce que je dois écrire. Pour l'instant je cogite. Tout ça pour dire que mon roman je n'ai pas commencé à l'écrire sur un coup de tête. Auparavant, j'avais planifié. Sur des feuilles volantes, j'avais décrit mes perso, leurs goûts, leurs envies...Le scénario pas besoin de l'écrire je l'ai en tête.

Pour le roman "la vengeance d'une disparition", lui ça fait à peu près un mois que j'y pense. Mais tant que je n'ai pas fait une première ébauche, je ne peux pas progresser. Alors oui, le texte est peut être bancal, mais derrière il y a des idées, des idées que j'ai mit du temps à trouver, des idées que j'ai eu du mal à mettre en mot...

Enfin, le plus dur, c'est le roman Les Ames croisées de Pierre Bottéro. Celui là, c'est depuis deux ans que j'y refléchis. Je l'ai lu encore et encore. J'ai rayé, gribouillé, jeté des dizaines de scripts. J'ai recommencé. J'ai tout effacé. Je me suis dit, laisse tomber, c'est trop pour toi. Tu t'attaques à trop grand.
J'ai relut le livre il y a six moins, et j'ai eu l'inspiration. D'un coup tout était clair et net dans mon esprit. Je n'ai plus eu qu'a écrire le prologue. ça m'a beaucoup aidé. De voir les mots enfin écrit sur le papier. Des mots plus rayé. Je l'ai posté sur Levez L'encre, en me disant, que peut être des gens pourraient me dire ce qu'ils en pensent.

Mais sachez, que mes romans j'y travaille. Pas sur l'ordi , non, mais dans ma tête. Et quand je me sens prête, je me lance. ça peut prendre des mois car je ne suis jamais assez fière de ce que j'écris. J'ai hésité à tout poster sur le site, mais je me suis dit, que ici je pourrais recueillir des aides qui me sont, je dois l'avouer, fort utile.

Pour le nombre de texte posté sur ce site, je ne trouve pas qu'il soit excessif. Mon roman asmellya, je l'ai prolongé de beaucoup de chapitre ,en même pas deux heures. Parce que je savais entierement où j'allais. ça peut paraître étrange, mais moi, contrairement à d'autre, je n'écris que quand je suis sûr de mon coup. C'est à dire que ça peut rester des mois dans mon esprit, que j'y reflechisse de temps en temps mais sans plus, et qu'un beau jour, l'inspiration me vienne et que je sache exactement comment débuter et finir mon roman.

Moi je sais que personnellement, il faut que j'écrive une fois. Je n'écris que quand je suis sûr de mon coup. Mon premier chapitre d'Asmellya, je l'ai revu je ne sais pas combien de fois, j'ai arrangé, mixé certains passages, supprimés d'autres que je trouvais inutile.
Je dois vous avouer que ce que je poste ici , c'est ce qui a été longuement réfléchi, retravaillé (j'avoue ce n'est pas le cas pour les deux derniers chapitres d'Asmellya, ni pour le chapitre 2 de La Vengeance d'une disparition. (mais j'avais peur de les oublier. Je les ai poster tout en me disant que ceux là faudra les retravailler, mais que le scénario est là. J'aurais pas grand chose à modifier)
Si vous voulez, là j'ai juste écrit le scénario, pour vous donner une idée de ce que ça peut donner. Il me semble que je n'écrive pas beaucoup.
Je veux dire, que mes projets, mes premiers romans sont en cours d'écriture depuis longtemps.

La dernière nouvelle que j'ai écrite est triste et très courte =) mais j'avais absolument besoin de me défaire d'un fardeau. Ecrire cette nouvelle m'a soulagé d'un poids énorme. M'a permis de relever la barre. Alors certes, elle est peut être un peu gnan gnan, peut être nulle, ...peut être que tout, mais à travers elle, j'ai eu l'impression de revivre.

Pour la fin de ce roman là, j'hésite entre deux solutions. J'ai vraiment tout. Le scénario, les péripéties, j'hésite juste pour le déroulement...
Je comprends que tu dises qu'il ne faut pas lancer plusieurs projets à la fois, mais sache que je ne les abandonnerai pas. Parce que je sais où aller. Des fois, j'ai des zones d'ombre, alors je laisse reposer mon esprit, et quelque jour après, la lumière réapparaît. Moi je fonctionne comme ça, je cogite un maximum, imagine toute les possibilité, je dessine mes personnages, le décor...je regarde sur internet pour voir si j'ai pas par erreur copié un scénario qui existe (ça peut arriver)
Sur mon bureau s'entasse des croquis de mes différents personnages. Mais dès fois, j'ai des bloquages (c'est le cas avec mon roman Asmellya...je le trouve bancal, pas assez bien..alors, je l'abandonne par écrit, mais y pense toujours)

Mes phrases sont peut êtres bancales mais elles permettent de montrer le désaroi des personnages. Quand on lit des phrases bancales, on se rend compte que le personnage est bancal (pas bien dans ses pompes) et ça pour le retranscrire, le faire passer, c'est super difficile. Moi, mes personnages sont peut être mal décrit, mes phrases sont peut être mal construite, mais c'est mon style. Je veux vraiment montrer le desespoir du perso jusque dans ses détails, et ces détails passent par la manière d'écrire. C'est facile d'user de mot compliquer pour montrer que le personnage ne va pas bien. Il est plus difficile de se dire comment je vais écrire pour montrer que le personnage ne se sent pas bien. Je ne sais pas si vous avez vu, mais mes histoires se terminent rarement bien.

Je m'excuse aussi des trois petits points (ouai, c'est un tic) j'avoue qu'a la lecture c'est très gênant.
Merci aussi de me conseiller à propos des ouvrages en cours, mais t'inquiètes pas, mes ouvrages je sais où ils partent comme je sais où ils vont finir.

Y'a deux ans, j'ai écrit un recueil de nouvelle. J'ai remis la main dessus, il y a deux moins. Sur les 12 que j'avais écrit, et illustré, deux seulement sont restés. les autres ont viré directement dans la corbeille. Les seules restantes, je les ai remodifiée. Aujourd'hui, elle me convienne. Tout cela pour dire, comme dirait Bottero (et je suis entierrement d'accord avec lui) : "c'est en écrivant qu'on apprend à écrire"

Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Jeu 23 Aoû - 15:20

_____Ah, ok... je pense que je t'ai mal jugée ;-) En fait, je ne peux pas être conscient du travail que tu as fourni, désolé ^^" Du coup, compte tenu du nombres de tes postes et du fait que tu commençais d'autres projets sans avoir fini le précédent, ça m'a fait pensé à ce que je faisais, avant : écrire dès qu'on a de l'inspi, en fonction de l'inspi et tant pis si je ne peux pas continuer... En fait, tu es différente. Mais je suis content d'avoir écrit ça (même si je me suis mis le doigt dans l'oeil) parce que ça me permet de mieux te connaître et de mieux te comprendre =D ! Pour moi, je pensais que le blocage venait du fait qu'il n'y avait pas assez de travail en amont, mais tu m'expliques que ça vient d'autre part. Du coup, je suis obligé de me contredire : tu travailles tes romans =D Peut-être que ton style paraît maladroit parce que, une fois arrivée à la rédaction, tu veux toujours aller trop vite... je ne sais pas =O !

_____Pour tes phrases bancales, je n'aime tout simplement pas. En fait, tu peux te donner toutes les libertés que tu veux pour le discours direct (c'est pour ça que je te suggère de passer au narrateur interne), mais je trouve que les phrases bancales n'ont pas leur place dans la narration. Il existe bien des moyens de transcrire le désarroi, je suis sûr qu'il y a mieux =) ... parce que ça rend la lecture désagréable >_< !

_____Après, je te comprends aussi, je comprends que tu veuilles te lancer dans plusieurs trucs à la fois, mais faut avoir tout dans la tête et peut-être que c'est un peu confus, au final... L'écriture est confuse, reste à savoir pourquoi ^^' Peut-être est-ce parce que tu passes trop vite dessus, peut-être est-ce parce que tu ne prends pas le temps et le plaisir d'écrire et de clarifier tes idées ? Je ne sais pas. Quand je te lis, j'ai parfois l'impression que tu passes rapidement d'une chose à l'autre alors que tu aurais pu prendre plus de temps pour développer. Parfois, tu introduis quelque chose, par exemple avec "Je vis dans une société utopique totalitaire.", puis tu passes à autre chose "Je rêve d'être celle, qui un jour, changera les choses." Pourquoi pas ? Simplement parce que tu ne reviens jamais sur la première phrase, par exemple... du coup, ta société totalitaire n'est décrite qu'à travers les yeux du narrateur alors que tu as inventé un monde incroyable, un monde que tu ne décris qu'à peine. Oui, c'est vrai, tu parles des règles du jeu, tu parles de pleins de trucs, mais je trouve que ça n'a pas la richesse d'un véritable monde... C'est peut-être pour ça que je trouve l'écriture confuse ^^'

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Ewilan
Visiteur


Messages : 78
Birthday : 06/04/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Tu vois le rocher là bas ?

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Jeu 23 Aoû - 15:38

ouai je comprends, mais, et tout le monde me le dit, je n'arrive pas à developper. Pour moi j'écris un truc et c'est clair, alors que ça l'ai pas du tout.
Je vais essayer d'intégrer des parenthèses, c'est à dire décrire au lecteur le fonctionnement, le décor...Mais généralement, j'ajoute au texte des dessins que je produits moi même, ce qui permet de voir . Je ne sais pas si je vais faire cela pour Asmellya car sinon ça va trop ressembler à un roman illustré, ce que je ne veux absolument pas.
Alors si j'ai bien compris, vous aimeriez d'avantage de détails..
Pour le désarroi, je ne sais vraiment pas comment l'écrire. Pour pas que ça fasse trop niais. Je vais prendre le temps de m'y remettre. Je vais bosser dessus. Par contre, une simple remarque : vous trouvez que toutes mes phrases sont bancales, ou seulement quelques unes ?
Et tiens regarde, j'ai un peu modifié le premier chapitre d'Asmellya. Dis moi ce que tu en penses. Je suis sur la bonne voie, ou alors pas du tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Jeu 23 Aoû - 17:51

_____Oui, c'est un truc dont on ne se rend pas forcément compte... Pour nous, tout est limpide et évident : on a tout en tête et tout nous paraît tellement logique... mais pas pour le lecteur qui découvre le roman =) !

_____Personnellement, oui, je voudrais plus de détails, mais pas systématiquement, c'est-à-dire qu'il faut aussi que tu réfléchisses à la façon dont tu disposes les informations dans le texte : un petit peu par ici, un autre bout par là... tu vois ce que je veux dire ? Par exemple, tu peux très bien décrire ta société totalitaire à un autre moment que le début, parce que le début est généralement très chargé en explications et présentations de personnages : pour ne pas saturer le texte, on peut parfaitement dispatcher les infos ^^'

_____Pour moi, toutes tes phrases ne sont pas bancales. En fait, si tu faisais attention à ta ponctuation (les ... oppressants et les virgules baladeuses rendent vraiment la lecture désagréable, par moment =O), ça serait correct ;-) Mais bon, la plupart du temps, je t'ai reproché des erreurs dans l'enchaînement des phrases et non pas sur les phrases elles-mêmes ^^' Je te réponds franchement : non, tes phrases ne sont pas tout le temps bancales. Elles ne s'enchaînent pas tout le temps mal et elle ne sont pas tout le temps mal ponctuées, mais ces trois problèmes s'additionnent >_< !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Lun 27 Aoû - 13:32

Chapitre 2 :

liste non exhaustive :

- Elle attend qu'il soit hors de sa vue
- plus dans son champ de vision
- encastrée dans le mur
- solidement fixés au sol
- elle reste allongée
- tous ceux qui
- CASSE TOI
- Un peu hébétée
- qu'on m'ait confié
- ne te préoccupes pas de moi
- fie toi : pas mal de fautes en impératif, je ne te les corrige plus, je pense que tu as saisi !
- qu'une douleur lancinante
- A-t-elle imaginé
- putain j'aimerai
- comme une malpropre.

Il reste encore pas mal d'erreurs de pluriel, d'accord au féminin et d'accord avec le COD. Je te laisse te relire, tu les verras je pense !

Ensuite, je trouve tes phrases mieux faites en tout cas.
Il y a quand même certaines fois où tu ne mets pas de virgule et ça gêne la lecture !
Et il y a d'autres phrases où tu en mets alors qu'il n'en faut pas et ça gêne aussi.

Pour le premier paragraphe, tu commences tes phrases ou tes moitié de phrase par 'lui' et je trouve que ça rend bizarre car on remarque bien qu'il manque quelque chose : le sujet. Est-ce voulu ?

Dans tous les cas l'histoire me paraît bien!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)   Aujourd'hui à 4:58

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ewilan] La Vengeance d'une disparition (critiques)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: La Cale-
Sauter vers: