LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Personne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Personne...   Lun 20 Fév - 21:06

Quelqu’un aurait-il dit, quelque part en silence,
Quelqu’un aurait-il dit quelques mots simplement,
Quelqu’un aurait-il dit ces choses seulement ?
Quelqu’un aurait-il dit ces quelques insolences,
Quelqu’un aurait-il pris ma longue solitude
Et l’aurait remplacée par la béatitude ?
Aurait-il prononcé ces deux mots qui résonnent ?
J’ai trop tôt renoncé, il n’y aura personne…

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 21 Fév - 20:58

Argh, mais qu'est-ce que ça vient faire là O_o !!!!

Bref, j'en profite pour rajouter quelques remarques sur ce petit début (j'en lancerai peut-être d'autres) : ton grave et imposant, lourdeur des vers poussée à l'extrême, tout cela dans le but de causer une impression d'inconfort ou d'oppression liée à la solitude et à la mélancolie. Les vers plus légers et plus musicaux sont autorisés mais ne faîtes pas n'importe quoi et restez dans l'alexendrin =D Pour le reste, vous avez le champ libre, mais évitez juste de parler de cochons polissons ;-)

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 21 Fév - 21:02

Anaël, t'inquiète, je vais ranger le message de Pohore dans un sujet approprié.

Pour ce qui est de ce début, c'est bien que tu l'aies commenté puisque je l'avais justement trouvé relativement lourd et légèrement euh... visqueux >< Contente de voir que c'était volontaire, ça m'avait laissée perplexe.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 21 Fév - 21:05

Ben oui, bien sûr que c'était volontaire, tu crois quoi =D <3

Visqueux ? Je n'aurais pas été jusque là mais ce n'est pas faux ;-)

En tout cas merci Julie =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 21 Fév - 22:54

Je... je crois rien, j'avais peur, c'est tout xP
(J'ai souvent des adjectifs bizarres, je m'en veux)

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 26 Fév - 16:31

Personne. Inexorablement seul.
j'ai froid
Froid de me savoir abandonné ici
Froid d'envisager ma vie comme un fleuve gelé
Et la neige, silencieuse, se moque
Sans un mot, elle se moque,encore et toujours
De moi. Le vent siffle, siffle encore, siffle
Et me brûle les doigts, incendie volontaire
Jamais je ne connaîtrai ce plaisir subtil
De serrer dans mes mains d'autres mains chaleureuses
Celles d'un ami, celles d'un amour, qu'importe
J'ai si froid, de me sentir si seul, aidez-moi


Si si, ce sont des alexandrins ! le ver va de la majuscule à la majuscule suivante. Les auts de lignes ne sont là que pour gêner la lecture, et rajouter l'impression de lourdeur que tu souhaitai, Anaël. En espérant que ça te convienne (:

PS : en écoutant "s'en aller" de Saez, tes vers prennent une autre dimension (: ( avis aux amateurs)

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux


Dernière édition par Elshalan le Mar 28 Fév - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 26 Fév - 17:10

Yeah, quelqu'un =D =D =D

Par contre je préfère l'idée un vers=une ligne parce que sinon je suis destabilisé =D

Sinon ça me fait plaisir que tu aies répondu : )

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 26 Fév - 17:41

*Julie s'incruste juste pour parler* : Perso, j'adore la forme d'écriture d'Elshalan. Elle est originale. Mais pour ce qui est de créer une impression de lourdeur, je ne pense pas que ça marche, au contraire ça allège énormément ^^"

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 26 Fév - 18:10

Merci ^^. Bah niveau lourdeur, je sais pas trop... en tout cas il me semble que ça reflète assez bien l'état d'esprit qu'on a quand on est mélancolique, que les pensées sont lentes et pas vraiment claires...

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 26 Fév - 18:19

Je suis d'accord avec Julie, et je pense qu'il y a d'autres méthodes pour exprimer la mélancolie et les sombres pensées dont tu parles =D Du coup je préfère que le vers n'occupe qu'une seule ligne =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 26 Fév - 18:37

[b]Très, je ferai ça pour le prochain ( à moins que j'ai le droit de re-répondre tout de suite ? )

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 26 Fév - 20:24

Ben si tu veux, mais j'aimerais que tu le fasse pour ton précédent message en fait =D (:enfin, si ça ne te dérange pas, bien sûr ^^':)

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 28 Fév - 17:42

Mieux ?

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 28 Fév - 19:18

Yeah merci =D

J'aime la nouvelle dimension que tu proposes, c'est enrichissant : ) et puis au pire ce n'est pas grave s'il n'y a pas que des alexendrins, hein, le trucs c'était qu'il ne fallait pas faire plus court.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Mer 29 Fév - 17:24

j'ai toujours envisagé la solitude identique au froid ( quand on est pas seul, on a pas froid, car les autres nous réchauffent le coeur et e corps )

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Mer 29 Fév - 18:51

Aidez-moi, s'il vous plait, à réchauffer mon coeur,
Aidez-moi s'il vous plait à chasser le malheur...
Toujours je resterai en ce lieu désolé,
Ma chance disparaît, l'espoir s'est envolé...
J'écoutais cette voix qui aujourd'hui sonne
J'ai trop tôt renoncé, il n'y aura personne...

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Ven 2 Mar - 15:47

Avancer, avancer, toujours il me faudra
Dans cette neige froide, qui tombe sans bruit
Ralentit ma marche, et craque sous mes pas
Dans mon coeur triste, il y fait toujours froid

Nul son, nul bruit, dans ce blizzard ne survit
Ce blizzard qui souffle dans mon coeur endurci
Le froid et la solitude se confondent
Tandis que mon âme solitaire dépérit

Aidez-moi, aidez-moi ! J'appelle à l'aide
Pour qu'un être d'exception me sorte d'ici
De cette solitude qui régit ma vie
Et de cette dépression qui détruit mon Moi

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Ven 2 Mar - 16:24

Pour chasser les ténèbres il faudrait un sourire,
Que résonne ton rire en mon esprit funèbre !
Mais reste le silence et reste le malheur,
Reste le malheur de n'avoir en cette heure
Ni conquis ton coeur ni chassé la douleur...


Edit de Whatsername: je suis désolée mais "avoir conquérit" n'existe pas, c'est "conquis", du coup, ton alexandrin est un peu mort je le crains :/

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Ven 2 Mar - 20:00

Je suis seul aujourd'hui, et encore demain
S'il te plait, je t'en supplie, donne moi la main
Afin de m'extirper des sanglots éternels
Qui ravagent mon âme, tel cet amour passionnel
Qui enflammait mon coeur, et incendiait mes sens
Qui aurait pu m'amener à la quitessence
Mais tu es parti, et mon coeur avec toi
Irradié d'amour, je ne peux survivre à ça

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Ven 2 Mar - 22:27

S'éloigne lentement ce qui me lie au monde
Et je vois simplement mes pensées vagabondes
S'alourdir encor plus tandis que m'abandonnent
Mes amours mes amis, qui jamais ne pardonnent...
Je veux les retrouver mais la haine empoisonne,
J'ai trop tôt rennoncé, il n'y aura personne.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Sam 3 Mar - 14:39

Puisque incapables de comprendre ma douleur
Puisque inaptes à me relever avec douceur
Ils sont partis loin de moi, et depuis j'ai froid
Plus froid que ce que je subissais déjà

Me laissant affronter seul cette nuit glacée
Qui insidieusement paralyse mon coeur
Qui doucement mais surement tue mes pensées
Les enserrant dans une gangue de froideur

Le silence qui m'entoure est trop épais
Pour que je m'en dégage intact désormais
La seule survie est maintenant un cauchemar
Je lutte pied à pied pour retrouver l'espoir

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Sam 3 Mar - 15:12

Silence scandaleux que je voudrais bien rompre,
Voix suave des ténèbres en train de me corrompre,
Le seuil de la folie limite la raison
Et bientôt me conduit à perdre qui je suis !
Va-t'en je t'en supplie, laisse-place à sa voix,
Laisse place à la vie pour qu'enfin j'entrevoie
Un soupçon de bonheur et que larmes s'essuient !
Oh comme j'aimerais que débutent saisons
Où les joies me sourient sans jamais s'interrompre,
Où enfin je verrai ce silence se rompre !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Sam 3 Mar - 17:23

Mon esprit s'égare sur des sentiers oubliés
A la recherche de ma raison envolée
Dérobée par de subtils et fourbes voleurs
Qui ont emporté mon âme loin de mon coeur

"Ici tu te perds, là-bas tu te perdras"
Clament les panneaux rencontrés sur ma route
Celle-ci m'amène dans des lieux de doute
Où je perds la raison, où je perds ma foi

Personne ayant échoué ici n'a survécu
Sur ces rivages lointains où tout semble inconnu
Perdu dans mon introspection intérieure
Je laisse, indifférent, s'écouler jours et heures

Le froid me paralyse, le silence me tue
Et dans l'ignorance j'avance doucement
Vers un horizon funeste, loin des débuts
Vers cette Mort accueillante, étrangement

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Sam 3 Mar - 21:12

La mort est elle-même une étape qui mène
A un lieu de souffrance ou à la délivrance...

Les ténèbres s'emparent du royaume de Dieu,
Ici s'achèvera le long chemin des cieux,
S'achèvera aussi la lueur de mes yeux
Après qu'ait disparu ce qui fut merveilleux...

Même toi, qui toujours avais ce doux sourire,
Et maintenant l'amour, semblez devoir me perdre...

Rien ne reste et tout s'en va, malheureux désordre,
Es-tu à ce point las pour ainsi vouloir mordre ?
Ne reste plus que moi et mon douloureux corps,
Douloureuse est encor l'attente de la mort.

Folie mélancolique et langoureuse attente,
Oublierai-je mon amour qui encore me hante ;
Ulysse a survécu et la passion me tente...

Mais qui attend mon retour aussi patiemment ?
Ardent désir d'amour, j'entends ce glas qui sonne ;
Il sonne la venue de ce temps des amants...
Silence en mon séjour, il n'y aura personne.

Je marche dans la nuit, oubliant le soleil
Et pleure mon ennui sans trouver le sommeil…

L’oppressante ténèbre envahit mon esprit ;
Amitiés se zèbrent et mon doux cœur épris
Implore ton amour et veux être compris.
Mais je n’obtiens toujours qu’un douloureux silence
Et m’oppressent toujours rêves de ta présence...

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 4 Mar - 17:40

Le glas sonne pour moi. Mon heure est-elle arrivée ?
Je regarde ma fin dans les yeux sans sourciller
Rien, non rien, encore ne me retient
Mon avenir est de toute façon incertain

Accroché à ces quelques bribes de souvenirs
Je tente de sauvegarder ton sourire
Mais ma vue se trouble, mes sens m'abandonnent
Dans ce lieu de ténèbres où il n'y a personne

Seul mon esprit chante dans cette cathédrale
Mon corps laissé solitaire s'éteint dans un râle
Mon âme s'est enfuie dans les chemins de la nuit
Elle me laisse ici-bas, pour périr dans l'oubli

Et en ces heures sombres, où ma vie m'abandonne
Ces temps de douleur où mon amour m'empoisonne
Un être isolé peut-il longtemps survivre ?
Mon essence pétrifiée se couvre de givre

Puisque cette Mort ne saurait être esquivée
Puisque c'est le destin de tout être humain
De périr, pourquoi laisser ce supplice durer ?
Je le sais, tout ce qui existe aura une fin

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 5 Mar - 18:31

Ne restera alors que ce maudit silence,
Ombragé de colère, de peine et de souffrance…
Bonheur toujours absent qu’ils m’avaient tant promis,
Oublié depuis lors, tu ne m’es pas permis :
Dieux lâches m’abandonnent après m’avoir menti…
Y aura-t-il quelqu’un ou suis-je anéanti ?

Cherchant tant de réponses, je me confie au ciel,
Avec qui je dénonce Dieu l’artificiel.
Riant de déception, je vois lune partielle
Et cherche absolution en ce soir démentiel.
Souillé de nul péché, je n’ai nul potentiel.

Alors pourquoi vis-tu, ô toi qui crains la mort ?
Batailles-tu à tort ou en la vie crois-tu ?
Oublie le matériel de ce pénible corps !
Un espoir pointe alors et mort n’est pas voulue ;
Tu tiens donc à la vie et Socrate avait tort !

Mon âme se refuse à rejoindre les cieux,
Y attendent des étoiles et le dieu silencieux…

Le néant qui m’appelle attend que je réponde,
Obsédantes tentations des prêtres la faconde
Volant aux ingénus qui raison abandonnent,
Et je sais maintenant qu’en haut il n’y a personne.

Si l’amour m’a touché alors Dieu n’est amour,
Il m’a tôt condamné et peines s’additionnent :
Ne reste plus que moi, il n’y aura personne.
Criant tout mon émoi, j’attends encore ce jour
Et je t’attends encore, oh j’attends mon amour...

Tu restes silencieuse et je te sais voilée ;
Humble et mystérieuse tu ne veux te confier.
Encerclées, entourées de ce ciel étoilé,
Riantes étoiles espiègles osent encor me défier
Et dessinent ensemble l’image de mes vœux.

Illuminés là-bas sont tes si beaux cheveux
Sanctifiés autrefois par l’un de mes aveux…

Néanmoins le nuage annonce, indifférent,
Oh combien ce présage que les cieux tolèrent,
Brouillard masquant les cieux sans provoquer colère,
Ondoiement pernicieux montrant l’incohérent
Décret prôné depuis longtemps par l’évangile,
Y montre avec appui que la foi est fragile.

Alors que tout espoir semble avoir disparu,
Bientôt l’insignifiance se fond aux pensées noires…
Onduleux le frisson qui mon corps parcourut,
Vaine est cette voix qui en mon esprit résonne,
Et je sais qu’à la fin, il n’y aura personne.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 5 Mar - 20:03

Mais t'es pas cabour ? ^^"

Tu m'en a fais combien, cette fois ? :p

Bon je réponds demain ( pas le temps, là ). Il est presque mort, là (:

L'anacrostiche est jolie. Et je retiens surtout " Dieu l'artificiel ", qui est juste magnifiquement tourné (:

Bref, je vais y réfléchir en cours demain, je te ponds ça après :-D

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 5 Mar - 21:35

L'acrostiche !!!!

Mais sinon bon courage =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 6 Mar - 17:51

Nous voilà donc à la fin de cet univers
Inhumain, comme cette folie qui m'étrangle
Givre et sang se confondent comme du verre
Horriblement mutilé, je mets mes sangles
Tout à fait prêt pour le grand, le dernier voyage

Wagons d'un train que je ne saurais éviter
Il me faut monter sur ce sombre destrier
La nuit, toujours, est la suite de la lumière
La mort, l'unique constance de cet univers

Comment puis-je partir, sans m'en rendre compte ?
Ombres qui me détruisent, montrez-moi le chemin
Mon existence touche dès lors à sa fin
Et mon esprit s'étiole, s'évade sans honte





Dur lesacrostiches, pour que ça rime ^^ un peu moins sombre : la mort lui remonte le moral, puisqu'il peut enfin en finir

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux


Dernière édition par Elshalan le Mer 7 Mar - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 6 Mar - 18:36

Eh, les gens ! Ça m'intéresse. Surtout parce que mes deux Passagers préférés participent <3 mais aussi parce que ça me concerne, en fait, des fois. Vous permettez que, euh, je copie/colle tout ça sur une feuille blanche (à moins que l'un de vous l'ai déjà fait ? Non, ok, vous saoulez), et que je m'y mette ? (Ouais, ça s'appelle "réserver" le sujet, je sais.)

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 6 Mar - 19:31

Mais dis-moi, tu ne serais pas en train de nous demander une permission là =D ? Mais tout ce que tu veux _ !!

Julie a écrit:
à moins que l'un de vous l'ai déjà fait ?

Yeah, et tu veux que je te l'envoies par MP =D

Sinon, Elshalan, je ne voulais pas le faire mourir si tôt =0 (:et puis tu aurais pu trouver un acrostiche plus stylé!:)

... pas avant un dernier acrostiche ;-) ... la référence à Dylan Thomas =D

En tous cas c'est génial que tu viennes

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 6 Mar - 20:46

Note : ce smiley est mignon. Faudrait que je continue, ouais. Je vais peut-être carrément imprimer ce que vous avez fait pour continuer plus tard. Ça me tue.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Mer 7 Mar - 15:01

Pour l'acrostiche, c'était surout pour tester le concept. Et c'est moins dur que ce que je pensais ( et puis en une demi-heure, j'avais aps trop le temps de faire 60 vers ^^ ).

J'essaierai d'en faire une plus longue la prochaine fois (:

Et il est pas vraiemnt mort : il commence à comprendre que la mort peut le délivrer de ses souffrances ! Il ya quelque chose à faire avec ça : genre il hésite entre la survie dans la douleur et l'inconnu de la Mort... (:

@ Julie : c'est cool de te voir ici :-D quant à la réservation, t'a pas à demander <3

Bon, je vais porter plainte : moi je peux pas faire les petits coeurs :'(

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Mer 7 Mar - 15:23

Me neither, but ...
With love's light wings did I o'er-perch these walls,
And what love can do, that dares love attempt _

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Ven 9 Mar - 20:51

Bon, voilà, d'abord, il faut absolument que je fasse des remarques sur tout ce que vous avez fait depuis le début. Si vous êtes un peu exigeants, prenez du recul, et lisez tout ça. Ok, y a plein de paragraphes, c'est beau. Mais est-ce que seulement la moitié de ça a un intérêt ? Ou c'est juste écrire pour écrire des vers ? J'ai lu ça d'une traite ce matin, et tellement d'éléments qui se répètent. Comment ça, c'est fait exprès ? Je ne pense pas que la force du poème soit là. Le problème, c’est que les contraintes de l’alexandrin se ressentent : ça ne semble pas naturel, alors qu’un poème en général, pour marquer, il faut qu’il donne envie d’être lu à voix haute.

Deuxièmement, cette impression de solitude que vous décrivez, vous l'avez sûrement déjà ressentie. Alors il se passe quoi ? Oubliez les contraintes et avant tout, sortez vos tripes. Je ne vois rien, là. Seulement des lumières, des étincelles par ci par là. Pareil, la forme du poème est intéressante en elle-même. C'est un langage qui, utilisé avec un minimum de sensibilité, devient musical, mélodieux, imagé. Certains éléments correspondent, mais le reste n'est souvent qu'un flot de banalités cent fois retrouvées. J'ai vraiment la flemme de quoter. Ah, faut que je le fasse ? Ok. Vous savez quoi ? Je vais carrément reprendre tout le texte que m'a gentiment copié/collé Anaël, et mettre des petites remarques en rouge.

Anaël a écrit:
Quelqu’un aurait-il dit, quelque part en silence,
Quelqu’un aurait-il dit quelques mots simplement,
Quelqu’un aurait-il dit ces choses seulement ?
Quelqu’un aurait-il dit ces quelques insolences,
Quelqu’un aurait-il prit ma longue solitude
Et l’aurait remplacé par la béatitude ? Bien, la répétition des «quelqu’un aurait-il dit», mais comme ce n’est fait qu’au tout début du poème (ce qu’on comprend, ça devient lassant et laisse peu de place à l’inventivité), il n’y a pas d’homogénéité par rapport à la suite. J’ai aussi trouvé le «remplacé par la béatitude» assez maladroit ^^
Aurait-il prononcé ces deux mots qui résonnent ?
J’ai trop tôt renoncé, il n’y aura personne…
Anaël

Personne. Inexorablement seul.
j'ai froid
Froid de me savoir abandonné ici
Froid d'envisager ma vie comme un fleuve gelé J’aime, Val <3
Et la neige, silencieuse, se moque
Sans un mot, elle se moque,encore et toujours Re «elle se moque». C’est fait exprès. Pourquoi pas. Mais ça freine. Idem pour la suite.
De moi. Le vent siffle, siffle encore, siffle
Et me brûle les doigts, incendie volontaire
Jamais je ne connaîtrai ce plaisir subtil
De serrer dans mes mains d'autres mains chaleureuses Là par contre la répétition est bénéfique et bien choisie, je la trouve mélodieuse.
Celles d'un ami, celles d'un amour, qu'importe
J'ai si froid, de me sentir si seul, aidez-moi Le problème de cette strophe est particulièrement de ne pas respecter la forme imposée par Anaël. Mais il y a des passages que je trouve intéressants =)
Elshalan

Aidez-moi, s'il vous plait, à réchauffer mon coeur,
Aidez-moi s'il vous plait à chasser le malheur... Ah tiens, re-anaphore ? <3
Toujours je resterai en ce lieu désolé,
Ma chance disparaît, l'espoir s'est envolé...
J'écoutais cette voix qui aujourd'hui sonne (Ce serait pas «résonne» pour faire l’alexandrin, au fait ? Peu importe.)
J'ai trop tôt renoncé, il n'y aura personne...
Anaël

Avancer, avancer, toujours il me faudra
Dans cette neige froide, qui tombe sans bruit Argh, le «bru-it», comment dire, j’ai horreur de ça mais c’est personnel (a)
Ralentit ma marche, et craque sous mes pas
Dans mon coeur triste, il y fait toujours froid Bon, les alexandrins sont inégaux, mais en plus le «y» est maladroit ><

Nul son, nul bruit, dans ce blizzard ne survit
Ce blizzard qui souffle dans mon coeur endurci
Le froid et la solitude se confondent
Tandis que mon âme solitair dépérit

Aidez-moi, aidez-moi ! J'appelle à l'aide
Pour qu'un être d'exception me sorte d'ici
De cette solitude qui régit ma vie
Et de cette dépression qui détruit mon Moi Un peu premier degré. Et le «mon Moi», bof (c’est encore personnel ^^). Juste, Elshalan, tes alexandrins ne sont pas aussi naturels que ceux d’Anaël, peut-être parce que tu as moins l’habitude d’en écrire. À travailler au maximum, à lire à voix haute, et surtout, pour que ça sonne mieux, tente à chaque fois de couper le vers au milieu (au bout de 6 pieds), pour faciliter la lecture. (Faut que je développe ou t’as compris ?)
Elshalan

Pour chasser les ténèbres il faudrait un sourire,
Que résonne ton rire en mon esprit funèbre ! Ooooh j’aime, Anaël, le parallélisme <3
Mais reste le silence et reste le malheur,
Reste le malheur de n'avoir en cette heure
Ni conquéris ton coeur ni chassé la douleur... Par contre là les «eur» sont plats, je trouve. (encore une volonté de donner une impression de lourdeur ? Pourquoi je suis venue vous embêter dans ce cas, faîtes-moi sortir d’ici xD)
Anaël

Je suis seul aujourd'hui, et encore demain Rôh là là, «aujourd’hui» et «demain» xD
S'il te plait, je t'en supplie, donne moi la main Ah tiens là tu vois, un exemple, ça coupe à «je t’en su-pplie» et c’est pas bon à lire...
Afin de m'extirper des sanglots éternels
Qui ravagent mon âme, tel cet amour passionnel Le coup encore assez premier degré de l’amour passionnel...
Qui enflammait mon coeur, et incendiait mes sens J’aime le champ lexical de la chaleur, à exploiter un peu plus sans plonger dans le too much.
Qui aurait pu m'amener à la quitessence
Mais tu es parti, et mon coeur avec toi
Irradié d'amour, je ne peux survivre à ça
Elshalan

S'éloigne lentement ce qui me lie au monde
Et je vois simplement mes pensées vagabondes
S'alourdir encor plus tandis que m'abandonnent (Encor plus = davantage <3)
Mes amours mes amis, qui jamais ne pardonnent...
Je veux les retrouver mais la haine empoisonne,
J'ai trop tôt rennoncé, il n'y aura personne. J’avais oublié de noter jusque là, mais l’idée de refrain est cool =D
Anaël

Puisque incapables de comprendre ma douleur
Puisque inaptes à me relever avec douceur
Ils sont partis loin de moi, et depuis j'ai froid
Plus froid que ce que je subissais déjà

Me laissant affronter seul cette nuit glacée
Qui insidieusement paralyse mon coeur
Qui doucement mais surement tue mes pensées
Les enserrant dans une gangue de froideur

Le silence qui m'entoure est trop épais
Pour que je m'en dégage intact désormais
La seule survie est maintenant un cauchemar
Je lutte pied à pied pour retrouver l'espoir J’ai encore du mal, tes alexandrins bizarres me dérangent, mais je retiens surtout que tu utilises pas mal l’idée de «froid», et d’après mes souvenirs de première lecture ça va être repris plusieurs fois. Et ça va être plutôt saoulant.
Elshalan

Silence scandaleux que je voudrais bien rompre, (Ana, ça fait du bien de lire des vers à 12 pieds comme ça tout de même <3)
Voix suave des ténèbres en train de me corrompre, Encore les ténèbres ? XD
Le seuil de la folie limite la raison J’aime...
Et bientôt me conduit à perdre qui je suis !
Va-t-en je t'en supplie, laisse-place à sa voix,
Laisse-place à la vie pour qu'enfin j'entrevoie
Un soupçon de bonheur et que larmes s'essuient ! ... j’aime pas.
Oh comme j'aimerais que débutent saisons Ça tourne au lyrique là. Bof.
Où les joies me sourient sans jamais s'interrompre,
Où enfin je verrai ce silence se rompre !
Anaël

Mon esprit s'égare sur des sentiers oubliés
A la recherche de ma raison envolée
Dérobée par de subtils et fourbes voleurs
Qui ont emporté mon âme loin de mon coeur

"Ici tu te perds, là-bas tu te perdras"
Clament les panneaux rencontrés sur ma route Je ne sais pas pourquoi, j’aime bien ces deux vers, je les trouves originaux. Ils parlent, et se détachent du reste plus banal.
Celle-ci m'amène dans des lieux de doute
Où je perds la raison, ou je perds ma foi

Personne ayant échoué ici n'a survécu
Sur ces rivages lointains où tout semble inconnu
Perdu dans mon introspection intérieure Là ça fait psycho un peu. Évite.
Je laisse, indifférent, s'écouler jours et heures

Le froid me paralyse, le silence me tue
Et dans l'ignorance j'avance doucement
Vers un horizon funeste, loin des débuts
Vers cette Mort accueillante, étrangement On ne finit pas un vers comme ça !! xD Et la mort, c’est assez... dramatisant.
Elshalan

La mort est elle-même une étape qui mène
A un lieu de souffrance ou à la délivrance...

Les ténèbres s'emparent du royaume de Dieu, Ah ouais, ouais ouais, ok. Ça vire vraiment lyrique.
Ici s'achèvera le long chemin des cieux, T’écris la Bible ? (question de goût !)
S'achèvera aussi la lueur de mes yeux
Après qu'ait disparu ce qui fut merveilleux... Plat, tu n’évoques rien d’autre ici que des idées bateaux.

Même toi, qui toujours avais ce doux sourire,
Et maintenant l'amour, semblez devoir me perdre...

Rien ne reste et tout s'en va, malheureux désordre,
Es-tu à ce point las pour ainsi vouloir mordre ? Bizarre. Ça fait maladroit. Et après j’apprécie. J’apprécie ce qui est bizarre.
Ne reste plus que moi et mon douloureux corps,
Douloureuse est encor l'attente de la mort. Pareil, ça dramatise, mais trop je trouve...

Folie mélancolique et langoureuse attente,
Oublierai-je mon amour qui encore me hante ;
Ulysse a survécu et la passion me tente... Bouah.

Mais qui attend mon retour aussi patiemment ?
Ardent désir d'amour, j'entends ce glas qui sonne ; Le coup du glas qui sonne : déjà-vu !!! Pourquoi des banalités comme ça ?
Il sonne la venue de ce temps des amants...
Silence en mon séjour, il n'y aura personne. Bien le refrain (je sais, je l’ai déjà dit)

Je marche dans la nuit, oubliant le soleil
Et pleure mon ennui sans trouver le sommeil…

L’oppressante ténèbre envahit mon esprit ; Je finis par croire que la répétition est faite exprès. C’est fait exprès ? xD
Amitiés se zèbrent et mon doux cœur épris J’aime, j’aime «se zèbrent»
Implore ton amour et veux être compris.
Mais je n’obtiens toujours qu’un douloureux silence
Et m’oppressent toujours rêves de ta présence...
Anaël

Le glas sonne pour moi. Mon heure est-elle arrivée ? Rôh.
Je regarde ma fin dans les yeux sans sourciller
Rien, non rien, encore ne me retient
Mon avenir est de toute façon incertain

Accroché à ces quelques bribes de souvenirs
Je tente de sauvegarder ton sourire «sauvegarder» ? Ok.
Mais ma vue se trouble, mes sens m'abandonnent Déjà-vu...
Dans ce lieu de ténèbres où il n'y a personne Ah ouais, de l’écho ^^

Seul mon esprit chante dans cette cathédrale J’aime la cathédrale.
Mon corps laissé solitaire s'éteint dans un râle le râle, aussi
Mon âme s'est enfuie dans les chemins de la nuit
Elle me laisse ici-bas, pour périr dans l'oubli

Et en ces heures sombres, où ma vie m'abandonne
Ces temps de douleur où mon amour m'empoisonne
Un être isolé peut-il longtemps survivre ?
Mon essence pétrifiée se couvre de givre Oui

Puisque cette Mort ne saurait être esquivée
Puisque c'est le destin de tout être humain
De périr, pourquoi laisser ce supplice durer ?
Je le sais, tout ce qui existe aura une fin Agonie. On s’en fout.
Elshalan

Ne restera alors que ce maudit silence,
Ombragé de colère, de peine et de souffrance…
Bonheur toujours absent qu’ils m’avaient tant promis,
Oublié depuis lors, tu ne m’es pas permis :
Dieux lâches m’abandonnent après m’avoir menti…
Y aura-t-il quelqu’un ou suis-je anéanti ?

Cherchant tant de réponses, je me confie au ciel,
Avec qui je dénonce Dieu l’artificiel. Faut que j’arrête, mais le coup d’implorer les Dieux, c’est trop.
Riant de déception, je vois lune partielle J’aime.
Et cherche absolution en ce soir démentiel.
Souillé de nul péché, je n’ai nul potentiel.

Alors pourquoi vis-tu, ô toi qui crains la mort ?
Batailles-tu à tort ou en la vie crois-tu ? Lourd.
Oublie le matériel de ce pénible corps !
Un espoir pointe alors et mort n’est pas voulue ;
Tu tiens donc à la vie et Socrate avait tort ! Bouah.

Mon âme se refuse à rejoindre les cieux,
Y attendent des étoiles et le dieu silencieux…

Le néant qui m’appelle attend que je réponde,
Obsédantes tentations des prêtres la faconde
Volant aux ingénus qui raison abandonnent,
Et je sais maintenant qu’en haut il n’y a personne.

Si l’amour m’a touché alors Dieu n’est amour,
Il m’a tôt condamné et peines s’additionnent :
Ne reste plus que moi, il n’y aura personne.
Criant tout mon émoi, j’attends encore ce jour
Et je t’attends encore, oh j’attends mon amour... En fait ça s’élève, ça s’élève, mais sans rien évoqué. C’est déjà trop haut. Je ne sais pas comment dire. Trop. Pas subtil. Pas juste. Pas humble.

Tu restes silencieuse et je te sais voilée ;
Humble (je crois qu’on communique ^^) et mystérieuse tu ne veux te confier.
Encerclées, entourées de ce ciel étoilé,
Riantes étoiles espiègles osent encor me défier
Et dessinent ensemble l’image de mes vœux.

Illuminés là-bas sont tes si beaux cheveux Alleeez, un petit blason moyenâgeux...
Sanctifiés autrefois par l’un de mes aveux…

Néanmoins le nuage annonce, indifférent,
Oh combien ce présage que les cieux tolèrent,
Brouillard masquant les cieux sans provoquer colère, Tu arrêtes avec tes cieux ?
Ondoiement pernicieux montrant l’incohérent
Décret prôné depuis longtemps par l’évangile, Bouah.
Y montre avec appui que la foi est fragile. Bouah.

Alors que tout espoir semble avoir disparu,
Bientôt l’insignifiance se fond aux pensées noires…
Onduleux le frisson qui mon corps parcourut,
Vaine est cette voix qui en mon esprit résonne,
Et je sais qu’à la fin, il n’y aura personne.
Anaël

Nous voilà donc à la fin de cet univers
Inhumain, comme cette folie qui m'étrangle
Givre et sang se confondent comme du vers
Horriblement mutilé, je mets mets sangles
Tout à fait prêt pour le grand, le dernier voyage

Wagons d'un train que je ne saurais éviter
Il me faut monter sur ce sombre destrier
La nuit, toujours, est la suite de la lumière
La mort, l'unique constance de cet univers

Comment puis-je partir, sans m'en rendre compte ?
Ombres qui me détruisent, montrez-moi le chemin
Mon existence touche dès lors à sa fin
Et mon esprit s'étiole, s'évade sans honte Alors la fin est sombre, très sombre, il a des pistes que je trouve évocatrices, mais vu qu’auparavant vous avez davantage blablaté que tenté de ressentir les émotions du personnage, il n’en ressort que quelque chose de faussement enflammé, de trop «monté», trop peu vivant.
Elshalan

Pour l'instant ça fait plus «brouillon», «essai à affiner», puisque je vois qu'au fil des messages vous avez ajouté des idées, des difficultés aussi (j'aime beaucoup le principe des acrostiches). À revoir, donc. Déjà tout le début sans acrostiche, qui si on veut une continuité dans le texte, une impression d'achevé, doit être supprimé. À reprendre, juste, les bons passages et à tourner autrement. Voilàààà <3

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Sam 10 Mar - 17:57

Tu as raison, je devrais être blazé ^^

Mais je le suis pas, parce que c'est particulièrement utile qu'une autre personne extérieure lise notre travail : puisque, justement, c'est le notre, on manque d'objectivité, quand il s'agit de regarder ce qu'on a fait juqu'à maintenant. T'as mis en lumière des choses que j'aurai pas vu, et je pense que c'est pareil pour Ana.

Pour les alexandrins, j'avoue que c'est pas mon activité préférée de compter les pieds de mes vers
( mais les vers n'ont pas de pieds ! dirait Pohore.Cependant, comme je ne suis pas Pohore, je m’abstiendrais de cette blague d'un niveau relativement bas ). Je préfère privilégier le sens, et la mélodie qui l'accompagne, en usant des vers libres.

Bon, maintenant il reste à déterminer ce qu'on fait : on reprend celui-là et on le bidouille ( j'adore ce mot ^^ ) pour obtenir un résultat plus homogène, évidemment. Mais comment qu'on fait ? on reprend les vers qui clochent et on les modifie, où on les change totalement ?

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Sam 10 Mar - 19:03

_____ Yeah, tu t'es vraiment amusée à lire tout ça O_o ?

Bon, c'est partiii =)

Julie a écrit:
tellement d'éléments qui se répètent. Comment ça, c'est fait exprès ?

Non, ce n'est pas fait exprès ! Perso je pense qu'un des risques de ce type d'écriture est qu'on perd de vue ce qui a déjà été écrit ^^' Finalement on écrit souvent avec l'inspiration du moment plutôt que d'essayer de donner une unité au poème... Mais c'est vrai que ça ne serait pas mal d'améliorer tout ça ^^'

Julie a écrit:
le reste n'est souvent qu'un flot de banalités cent fois retrouvées

Une des conséquences de ce que je viens de dire : on manque de vision globale du poème, pour ne pas dire qu'on n'en a pas du tout ;-)

Julie a écrit:
il n’y a pas d’homogénéité par rapport à la suite

_____Les répétitions de "J'ai trop tôt renoncé, il n'y aura personne" sont autant d'écho qui s'inscrivent dans la suite de ce début. De plus, la répétition anaphorique du début n'a pour but que de donner sa densité au poème et de déterminer dès les premiers vers l'ambiance de ces vers : )Je ne pense pas que ça serait une bonne idée de reprendre ce genre de procédés ;-) (:c'est bien pour commencer le poème, mais pas au milieu quoi o_o:)

Tu peux supprimer le dernier vers de l'anaphore et le vers qui suit : je ne pense pas qu'ils prennent vraiment du sens compte tenu de la suite ;-)

Julie a écrit:
(Ce serait pas «résonne» pour faire l’alexandrin, au fait ? Peu importe.)
Il y a déjà l'alexandrin, de quoi tu parles o_o ?

Julie a écrit:
Argh, le «bru-it», comment dire, j’ai horreur de ça mais c’est personnel (a)
Je ne suis pas l'auteur de ce texte mais je ne pense pas que la diérèse soit nécessaire ici ^^" en effet ça ne rend pas très bien et je préfère les douzes pieds aux 13 !!

Julie a écrit:
Un peu premier degré. Et le «mon Moi», bof (c’est encore personnel ^^). Juste, Elshalan, tes alexandrins ne sont pas aussi naturels que ceux d’Anaël, peut-être parce que tu as moins l’habitude d’en écrire. À travailler au maximum, à lire à voix haute, et surtout, pour que ça sonne mieux, tente à chaque fois de couper le vers au milieu (au bout de 6 pieds), pour faciliter la lecture. (Faut que je développe ou t’as compris ?)

Je suis entièrement d'accord même si la coupe à l'hémistiche n'est pas obligatoire =D Cependant je rajouterai que beaucoup de tes vers ne sont pas en alexandrin ^^'

Julie a écrit:
Par contre là les «eur» sont plats, je trouve. (encore une volonté de donner une impression de lourdeur ?
C'est exact ;-)

Julie a écrit:
Ah tiens là tu vois, un exemple, ça coupe à «je t’en su-pplie» et c’est pas bon à lire...
La supplication implique ici un rythme cassé qui va croissant : 3, 4, 5. Je trouve que la confusion qui se dégage de l'irrégularité de la coupe est intéressante =D

Julie a écrit:
J’aime le champ lexical de la chaleur
En fait le délire c'est qu'on a commencé à développer le champ lexical opposé ;-)

Julie a écrit:
(Encor plus = davantage <3)
C'est vrai que davantage est plus stylé mais il ne va pas très bien à la suite de s'alourdir tandis que encor plus permet la liaison ^^' d'ailleurs je remplacerais tandis par alors pour avoir une autre liaison ;-)

Julie a écrit:
J’ai encore du mal, tes alexandrins bizarres me dérangent
Sur cette strophe il n'y a qu'un seul alexandrin ^^'

Julie a écrit:
... j’aime pas.
Ah oui ? Mais pourquoi U_U ? Sinon vive le lyrisme =)

Julie a écrit:
On ne finit pas un vers comme ça !! xD Et la mort, c’est assez... dramatisant.
Definitively

Julie a écrit:
Ah ouais, ouais ouais, ok. Ça vire vraiment lyrique
Est-ce un reproche ?

Julie a écrit:
Plat, tu n’évoques rien d’autre ici que des idées bateaux.
Euh... pas d'accord là o_o ! Mais plat, oui ; dans le sens où cela débute l'acrostiche en plaçant les éléments de départ ;-)

Julie a écrit:
Je finis par croire que la répétition est faite exprès.
Noooon ?!! Vraiment ? Bref, je vais essayer d’alterner un petit peu ;-)

Julie a écrit:
Faut que j’arrête, mais le coup d’implorer les Dieux, c’est trop.

Où est-ce que j’implore les dieux là ?

Bref, non pas que j’aime la profondeur des remarques telles que « Bouah », mais je n’y répondrai pas è_é

Julie a écrit:
(je crois qu’on communique ^^)
Je crois aussi ;-)

Bref, c’est clair que ça fait brouillon étant donné que ce n’est rien qu’une compilation d’idées ;-) Le poème n’a aucune continuité et peut être facilement amélioré o_o ! Je suis d’accord avec toi, même en ce qui concerne les critiques les plus virulentes ; mais je dirais que pour l’instant ce poème n’est qu’un amas d’instantanées >_<" Bref, c’est on ne peut plus vrai que c’est à reprendre =) !! (:mais à quand la suite ?:)

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 11 Mar - 18:56

Dans les alexandrins on ne compte pas les e avant la coupe ni à la fin du vers, BTW.
Donc le sonne on dit pas "sonneuh".

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 11 Mar - 19:13

J'écoutais cette voix qui aujourd'hui sonne

Et moi je te dis que ça fait 12 nah !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 11 Mar - 19:45

Zut. Je capitule.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Lygat
Passager


Messages : 67
Birthday : 08/10/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Du côté de la machine à café !

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 12 Mar - 16:44



C'est vraiment grave si je ne compte pas mes syllabes ?
Parce que je n'aime pas ces règles de style, pas qu'elles soient "nulles", mais je me suis toujours demandé pourquoi elles étaient là...
Je préfère largement faire dans le "freelance" et ne pas limiter mes vers. Merci de me dire si cela pose un problème.
Sur ce, je poste un premier essai qui a bien cinq ou six ans déjà ^^


The Sound of Silence

Si l'être humain se confond en rassemblements

C'est qu'il a peur du noir.
Pour faire taire ce ressentiment
Il se rassemble encore ce soir...

Ce n'est pas la lumière que je fuis,
C'est le noir. Le noir de la foule, trop sombre, trop grand...
Je fuis les gens, je fuis les idées, je fuis les cris.
Le contact ? Pourquoi ? Comment ?

On me dit froid, glacial,
On me regarde et j'effraie.
On me dit asocial...
C'est bien comme ça. Pourquoi ça changerait ?

Tu tenteras pourtant de le faire, pourquoi ?
Tu dis vouloir mon bien...
J'aime le silence et la solitude, c'est mon choix.
Tu devrais cesser de t'occuper de moi. Et faire le tien.

J'attends quelque chose, je ne sais pas quoi,
J'écoute les cris dans la nuit, la Lune et moi, nous sommes muets.
Je regarde l'humanité qui tremble d'effroi,
Devant le bruit de Silence et le froid de l'obscurité...

Revenir en haut Aller en bas
Tildu
Commandant de Bord


Messages : 429
Birthday : 06/05/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Ici...ou ailleurs

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 12 Mar - 17:33

The Sound Of Silence, Simon et Garfunkel ♥ *sors*

_________________
"All we have to decide is what to do with the time that is given us. "
J.R.R. Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Lygat
Passager


Messages : 67
Birthday : 08/10/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Du côté de la machine à café !

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 12 Mar - 17:47

oui =3
J'écoutais cette chanson em même temps !
Content de rencontrer des personnes ayant de la culture =)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 12 Mar - 18:16

Lygat, tu gères !! Des bons goûts musicaux. Vivent Simon et Garfunkel <3.
En fait, tes vers sont bien dans le sujet. Mais par rapport à ceux qu'Elshalan et Anaël sont en train d'écrire, ils n'appartiendront pas au même poème =D. Un plaisir de le lire, en tous cas, mais... on en fait quoi ? ^^"

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 12 Mar - 19:34

Moi je veux bien faire du freelance avec Lygat ( mais sur un autre tpoic ^^" )

Quand à ce poème, je vous laisse décider, je me plierai à votre décision (:

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Lun 12 Mar - 21:59

_____Yeah, désolé de faire mon rabat-joie mais je pense que ce poème aurait une meilleure place dans un nouveau sujet =) ! Ceci dit je dois dire que, même si les "règles", comme tu dis, ne sont pas respectée, tu arrives à rendre la lecture fluide et agréable (:sauf peut-être pour un ou deux vers:) et je pense que tu t'en sors très bien : tu peux te permettre de ne pas respecter la régularité du vers : ça n'en deviendrait que moins beau =)

_____Sinon, le rythme est quand même existant bien qu'irrégulier et les sonorités sont présentes, donc je trouve que pourra faire une superbe poésie =) (:VIVE L'ANARCHIE !!!!<-non, rien !:o:)

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lygat
Passager


Messages : 67
Birthday : 08/10/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Du côté de la machine à café !

MessageSujet: Re: Personne...   Mar 13 Mar - 10:12

Bien bien, merci beaucoup ^^
Vraiment ça fait plaisir de voir tant de réactions et d'avis biens défendus ! =)
J'ouvrirais un nouveau sujet tout à l'heure =)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 18 Mar - 13:25

Je me sens d'humeur à relancer tout le monde : Ana, Val, on fait quoi du coup ? J'aurais mieux fait de ne pas venir, plutôt que de ne vous massacrer votre joli travail, non ? Je... suis désolée ==". Soit on revoit tout, soit je poste une suite avec les mêmes contraintes que celles imposées par Ana... (histoire de me faire lapider <3)

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 18 Mar - 14:14

C'est vachement compliqué de revoir tout. Moi je me sens vraiment pas de le faire ^^'

Si toi où Ana voulaient le faire, allez-y (:

Sinon, on continue en essayant d'être plus continuels (;

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Personne...   Dim 18 Mar - 23:24

Val' n'a pas tort, surtout que je n'ose pas vraiment arranger ses vers ; même si je ne vais pas me gêner pour les miens (:je les revisiterai lorsque je serai de nouveau seul ; en attendant je vais profiter encore un peu de mes amis ;-)

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Personne...   Aujourd'hui à 7:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Personne...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: Le Pont Supérieur :: À flot-
Sauter vers: