LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ttlegend
Invité



MessageSujet: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 21 Jan - 14:35

Alors voilà. Je lance un nouveau sujet, une histoire d'amour, l'histoire d'une rencontre plus précisément. J'aimerais que vous détaillez les sensations, par les moyens que vous voulez, métaphores ou je ne sais quoi, et puis aussi les émotions si possible. En réalité, il s'agit d'un jeune homme de 19 ans qui a rencontré l'amour dans un bar de son quartier. Toute la nouvelle il est dans son lit, à réfléchir (et pas autre chose :shock:) et à se souvenir de toute sa rencontre. Bien entendu, à la fin de la nouvelle, il peut quitter son lit, aller dans le bar le lendemain, mais surtout j'aimerais vraiment qu'il "visite" ses souvenirs de la veille au soir.
Ca commencerait comme ça:


Vingt-et-une heure trente-deux. Cela faisait à présent une demi-heure qu'il ne pouvait s'endormir, se remémorant sans cesse son visage, sa douceur, le ton de sa voix. Qui pouvait-elle être ? Elle n'avait pas voulu lui dire. Du moins pas tout de suite, attendant sans doute que leur relation aille plus loin. Il se sentait seul, aurait voulu partager toutes ses possessions avec elle, qui de par sa beauté l'éblouissait telle un soleil. Etait-ce une déesse venue le convaincre d'accomplir sa destinée ? En avait-il une, d'ailleurs, de destinée ? Chacun de ses instants, il aurait voulu les vivre à ses côtés. Les autres filles ne l'intéressaient pas, il ne voulait qu'elle, personne d'autre qu'elle, elle seule, et pas quelqu'un d'autre ! Était-ce si compliqué à comprendre ?
Tout avait commencé dans ce bar, à quelques pâtés de maisons de chez lui.

Je suis curieux de ce que ca va donner


Dernière édition par Anaël le Mar 30 Sep - 20:55, édité 2 fois (Raison : Relu et corrigé)
Revenir en haut Aller en bas
Eléa
Passager


Messages : 9
Birthday : 16/11/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Are you going to Scarborough Fair ?

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 22 Jan - 12:55

Il y avait des milliers de femmes dans le monde mais c’était à elle qu’il pensait. Son visage apparaissait dans ses songes comme un doux renouveau, et son cœur battait avec plus d’ardeur que jamais. Il n’avait jamais cru à l’amour, bien trop terre à terre. Mais elle… Elle possédait en cet instant le pouvoir de faire changer les choses, de le faire basculer dans un monde onirique et tellement apaisant. Rien qu’en fermant les yeux et en tendant la main, il croyait pouvoir la sentir. Quel était son nom ? Que faisait-elle en cet instant ? Était-elle en train de dormir ? Les anges dorment-ils seulement ? Avec le sourire d’un homme heureux, il l’imagina les yeux clos, apaisée. Le monde pouvait bien s’arrêter de tourner, les horloges de sonner et les oiseaux de chanter. Si jamais elle lui souriait à nouveau comme cela, il était à peu près certain de pouvoir vivre au milieu d’un séisme ou d’un ouragan.

Tout avait commencé dans ce bar, à quelques pâtés de maisons de chez lui. Pourquoi y était-il allé ? Il détestait ce bar, trouvant l’ambiance fumeuse et les conversations houleuses. Mais ce soir, il avait eu envie d’y aller faire un tour, de commander à boire avant de rentrer chez lui. Le destin ? Il n’y croyait pas, plutôt le plus beau des hasards qui lui fut donné de voir. Elle était au fond de la salle, discutant avec une amie. Son sourire illuminait tant la pièce que le jeune homme fut surpris que le plafonnier soit encore allumé. Qui aurait besoin de lumière lorsqu’une telle étoile brillait ? Elle rigola, et le monde s’arrêta. Comme si elle avait happé tous les cœurs de ce monde, toute l’âme pure qui peut subsister dans un tel monde ravagé par le mal.

Tétanisé par cette vision, il était resté planté dans l’entrée, incapable de se défaire de ce sourire. Et elle avait tourné la tête vers lui, adressant à son âme incertaine un regard et le plus beau des sourires, le sourire d’un ange. Dans une demi-transe, il s’était assis au comptoir et avait commandé une bière. Mais il n’en avait pas envie. Tout ce qu’il voulait était de s’abreuver jusqu’à la mort du sourire de l’inconnue. Il avait senti un souffle dans son dos, et en se retournant il la vit partir, fermant la porte sans un regard pour les pauvres mortels qui siégeaient dans le bar. Se rappelant qu’il fallait respirer, il avait bu sa bière avec une lenteur calculée, et sans faire attention au monde extérieur, était rentré chez lui.


Dernière édition par Julie le Mer 15 Fév - 14:10, édité 1 fois (Raison : Relu et corrigé)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 22 Jan - 19:45

«Mes mots s’annulent et se perdent au fond de gouffre des émotions nouvelles. Je ne sais plus où je vais, je ne trouve pas ce que je vois, où es-tu, enfin, lumière ?»
Dans l’obscurité sûre de sa chambre à coucher, le jeune homme fixait le plafond de ses yeux fatigués. Il ne pouvait dormir.
«Tu m’oublies avant de m’avoir remarqué, je te suis et tu t’enfuis inlassablement, quand la passion a fermé les paupières jaunies de l’horizon happée. Rien ne m’importe, maintenant, plus que ton image. Sans vouloir chercher à te connaître, je veux garder en mon coeur l’éphémère regard que j’ai posé sur toi. Comme un doux souvenir sur lequel j’ai placé mon âme.».

C'est court mais trop dense pour que je m'y penche davantage, pour l'instant. Les suivants, n'oubliez pas de dépeindre avec justesse la souffrance solitaire mêlée à l'abandon du coeur que ressent l'homme pour la jeune inconnue. Le caractère unique de cet instant de battement de cils. Bonne suite =).

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Tildu
Commandant de Bord


Messages : 429
Birthday : 06/05/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Ici...ou ailleurs

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 24 Jan - 21:51

Comment pouvait-elle à ses yeux représenter tout, alors que pour elle, ce n'avait été qu'une personne de plus, qu'elle avait croisée comme elle en croisait tous les jours ? Comment cette figure pouvait-elle rester aussi ancrée dans sa mémoire, alors qu'elle ne l'avait même pas remarqué ? Lui, il pourrait la reconnaître dans une foule, comme la plus brillante étoile qui se démarquerait des autres, alors que pour elle, s'en serait une comme tant d'autres, qui se perd et se confond dans l'immense univers. S'il la recroisait, il en resterait ébloui, alors qu'elle ne le remarquerait même pas. Et c'était ça qui le torturait le plus. Alors qu'il resterait là, à penser à elle, ne pouvant plus dormir, son visage omniprésent dans son esprit, elle serait sans doute déjà endormie, ou dans les bras d'un autre, sans se soucier qu'elle laissait derrière elle des malheureux éperdus de son sourire.

_________________
"All we have to decide is what to do with the time that is given us. "
J.R.R. Tolkien


Dernière édition par Tildu le Mar 6 Mar - 18:43, édité 2 fois (Raison : Relu et corrigé)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 31 Jan - 9:00

Oups, désolé, j'ai carrément oublié de continuer

Ses projets pour le lendemain ? Il n'en avait qu'un seul : la revoir, pour ne plus jamais la quitter. Ses yeux, son sourire, il aurait voulu ne jamais s'en éloigner, ne serait-ce que d'un pas. Telle une fée, elle l'avait ensorcelée de sa douce voix, et il était happé par un tourbillon de bonheur à mesure qu'il pensait de plus en plus à elle. Elle devenait peu à peu le centre de sa pensée, telle une reine digne de la place qu'elle occupe, telle une présidente réélue indéfiniment, jamais contestée et toujours appuyée dans ses décisions.
Ce fut avec de si belles pensées qu'il sombra peu à peu dans les doux bras de Morphée, entouré de rêves magnifiques et cependant, il le voulait tant, réels, qui se dérouleraient sans doute dans un futur proche.

Après, je ne sais pas s'il faut s'arrêter là ou continuer en décrivant le lendemain.


Dernière édition par Julie le Mer 15 Fév - 14:10, édité 1 fois (Raison : Relu et corrigé)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 31 Jan - 18:25

@ttlegend : Je ne sais pas trop. Après tout, une image idéalisée de loin n'est-elle pas parfois plus belle que la réalité affrontée ? Peut-être faut-il garder une part de rêve pour le jeune homme, et faire qu'il ne recroisera jamais cette fille... Another idea?

_________________
Blu.


Dernière édition par Julie le Mer 15 Fév - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Tildu
Commandant de Bord


Messages : 429
Birthday : 06/05/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Ici...ou ailleurs

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 31 Jan - 19:15

Je sais pas si en continuant, ça va pas devenir trop lourd, mais en même temps c'est vrai que c'est triste de pas développer plus l'histoire...

_________________
"All we have to decide is what to do with the time that is given us. "
J.R.R. Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 1 Fév - 15:45

Je pensais qu'il allait la revoir. Et puis, si vous voulez un peu d'action, on invente une histoire compliquée : elle est déjà avec un mec qui fait partie de la Mafia, et il le voit la draguer, alors il envoie des missiles nucléaires chez lui, mais lui, il prend le contrôle de l'armée et il le tue, comme ça il peut la prendre et ils passent la nuit ensemble. Puis elle se barre, parce qu'il avait un bouton sur le nez et que ca la gênait pour s'embrasser. Une histoire complètement délirante qui pourrait cependant être... délirante, c'est juste délirant comme histoire
Nan, on peut la modifier, je suis totalement d'accord (et encore...)
Enfin voilà, juste l'idée de l'autre petit ami, ca peut déjà apporter un tout petit peu plus d'action
Revenir en haut Aller en bas
Lucie
Passager


Messages : 18
Birthday : 09/06/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : La villeuh roseuh (avec l'accent s'il vous plait!)

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 1 Fév - 17:29

Moi je trouve qu'on devrait pas arreter là, on a pas encore parlé d'un tas de tourments amoureux! et puis on pourrait faire quelque chose: il se l'imagine tellement géniale que quand il la revoit il est presque deçu...Enfin c'est une idée comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 1 Fév - 20:58

Bonne idée de Lucie, la déception semble inévitable après toute cette idéalisation (:

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 12 Fév - 21:26

Up ;-) (:j'en profite : je suis sensé supprimer le message et le réécrire, c'est ça ?:)

Hellooow : ) Bon, si j'ai bien compris je peux reprendre l'histoire comme ça et faire à peu près tout ce que je veux ? Chic, chic, chic, je peux ? Aller, laisser-moi écrire une suite, qu'on fasse un peu avancer ça !

Elle était là. Elle le regardait, lui souriait, marchait autour de lui, elle était là, partout. Il voulait la toucher, il voulait tant la prendre, tendre les bras !… Il sursauta de nouveau, le corps suant, le cœur battant, mais réveillé cette fois. Pourquoi ne pouvait-il pas la toucher ? Pourquoi ne pourrait-il jamais l’atteindre ? Ah, douce reine de ses songes, tu le languis de ton silence ; mais il se cache dans le mensonge et t’imagine des avances… Minuit. Une éternité depuis cette rencontre. Le monde s’effaçait, tout pouvait disparaître, peu lui importait. Même ce souvenir pouvait disparaître… Oh, non, souvenir d’une douceur extrême où l’abandon, l’espoir et la joie effacent la peine, ne disparais pas ! Il se raccrochait à lui, à ce qu’il lui restait d’elle, tout ce qui importe ! Et s’endormit de nouveau.

Il marchait. Il avait conscience des bruits, des rues et des passants qui se mélangeaient et résonnaient, mais sa pensée était à elle. Comment ? Il en sourit : un simple regard, un simple regard lui avait pris son âme ! Il était tout à elle, si tant est qu’elle voulait de lui…

« Ô mon amour, ô ma belle, comme je voudrais te voir cette nuit… »

Mais seul restait le souvenir qui l’avait tant fasciné, seule restait une simple image, mais l’avait-il imaginée ? Il la revit encore, elle l’envahit et tout disparut : la rue, les passants, le bruit, ne restait que ce bar où il l’avait rencontrée. Il se retourna, tourmenté. Frustré, impatient, il enrageait. Frissonnant, impuissant, il attendait… Oui, car désormais il savait quoi attendre : demain, il se lèverait comme jamais ! Car jamais il ne s’était senti aussi euphorique, si joyeux et si triste en même temps, jamais il n’avait ressenti ce cuisant et frissonnant souffle qui traversait son torse, jamais il ne s’était senti si frustré et si comblé, si tendrement calme et fulminement bouillonnant… Quel était donc ce nœud dans son ventre ? Pourquoi, pourquoi ? Il ne pouvait plus penser, tout se mélangeait ; pourtant il n’était pas si fatigué, mais son corps, si. Mais le cortisol le maintenait éveillé, il ne pouvait plus, il se leva. Trop chaud, il frissonnait, tremblait et suait, était-ce la peur ? Il avait du mal à marcher, comme s’il ne reconnaissait plus cette chambre qui était pourtant sienne, il tressaillit : son pied heurta un objet dur et la douleur explosa. Manquant de crier, il se plia et s’affaissa lentement, comme si s’écraser pouvait calmer la douleur… Lointain réflexe de soumission envers l’agresseur, tu le plies devant une table.

Deux heures trente. Il s’était endormi, le vide, enfin ! Cette femme qui hantait ses esprits l’avait laissé en repos, mais il savait qu’elle était toujours là, quelque part. Sa tête à même l’inconfortable parquet, il regarda ses ténèbres et sourit : « Pour moi nul besoin de Soleil car il n’est plus qu’une merveille, » murmura-t-il en respectant les pieds, « La seule chose que mon cœur désire n’est rien d’autre que ton sourire… ». Il s’arrêta, pensif. Il la revit. Qu’avait-elle de plus pour le rendre comme ça ? Etait-elle si belle ? C’est cette aura, oui, qu’elle dégageait… l’assurance, la tendresse, l’innocence, l’allégresse, c’était elle ! Comment savoir que c’était elle ? Il le savait, il le sentait, elle était là, elle avait quelque chose de plus ! Il sourit. Oui, elle était comme le rêve au beau milieu de son monde, un sursaut de réalité entouré de folie. Elle était douce, attentionnée, élégante… Et cette démarche ! Oh, on aurait cru qu’elle survolait ce monde et que sa plante n’effleurait qu’à peine le sol. Oui, elle était à l’aise, elle était la sérénité, l’insouciance. La sécurité. Car lorsque de sa présence elle daignait lui faire grâce il est bien évident que tout ennui s’efface. Il continuait de penser à elle tandis que la douleur disparaissait : elle était telle un merveilleux baume s’appliquant sur son corps… Comment savoir si c’était elle ? Et tandis que le doute ronge, l’amour qui lui donnait des ailes le berça de merveilleux songes…

Demain.

Bon, je pense que ces quelques postes auront suffi pour décrire ses premiers sentiments, le prochain poste pourra donc se consacrer au réveil où le jeune homme aura éventuellement une autre vision de ses ressentis (:déjà amorcée dans ce poste:) Je ne suis pas hostile à l'idée d'une deuxième rencontre car il ne faut pas que l'histoire s'étouffe ou se tasse, mais attention tout de même ! Ne pas gâcher cette histoire que je trouve particulièrement prometeuse !!! Have fun ;-) Quant à l'histoire du petit ami, ça pourrait être fun, assez délicat mais raisonnablement réaliste.

Je vous laisse gérer le feedback du réveil, pour ceux qui n'ont pas connu ça c'est... spécial, laissez votre imagination débordante prendre le pas : )

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Julie le Mer 15 Fév - 14:11, édité 1 fois (Raison : Relu et corrigé)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 15 Fév - 14:09

Bon, à la relecture des remarques d'Anaël, ça m'a l'air peut-être décalé mon texte (genre le mec a pas dormi de la nuit et il se réveille frais comme une fleur (comment ça, ça se dit pas ?)). Je sais pas, dites-moi ce que vous en pensez.

Le jeune homme sentit le doux baiser du soleil sur sa nuque fébrile le lendemain matin. Toute la nuit, il n’avait cessé de délirer. Mais quand il ouvrit une nouvelle fois les yeux, ce fut avec une sérénité souriante. Le cœur enfin apaisé – épuisé ? – de la veille, il savoura encore un moment la chaleureuse caresse du rayon doré filtrant à travers la fenêtre, puis se leva avec calme. En quelques gestes maîtrisés trahissant une organisation à toute épreuve, il alluma sa théière, mit de l’eau à bouillir et du pain à griller, puis prit une douche rapide avant de revenir vers sa cuisine de célibataire aguerri, où il prit son petit déjeuner habituel. Après s’être brossé les dents et arrangé les cheveux devant le miroir de sa salle de bain, il mit son chapeau, enfila ses gants, et claqua sa porte d’entrée avec assurance.
Dans la rue, il dévisagea les femmes qu’il croisait sur le trottoir bleu. En ce samedi matin de février, les mères tenaient leurs enfants par la main pour les amener à la patinoire ou à quelque cours hebdomadaire de poterie. Un groupe d’adolescentes, les doigts courant sur le clavier tactile de leurs iPhones, la même mèche rabattue sur le côté et la dernière veste à la mode fièrement portée, se déplaçait comme un troupeau de clones hystériques. Une jeune hôtesse de l’air au regard rond et effrayé avançait à petits pas pressés. Quelques shoppeuses professionnelles, une paire de talons troquée contre des chaussures confortables et le portefeuille à la main, creusaient des sillons étroits à travers la foule passive. Aucune d’entre elles ne semblait susciter son intérêt.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 15 Fév - 22:21

Up ! ;-)

Ben, je ne pense pas que ton texte soit nécessairement décalé car la focalisation est devenu externe, ce qui traduit une certaine rechutte des sentiments. On pourrait imaginer que l'homme, épuisé et torturé par cette longue nuit à la fin de laquelle il aurait fini par s'endormir (:oui, je sais, je suis en train de faire une lecture analytique, mais pardonnez-moi : je passe le bac de français !!!:), a laissé le relai à des mécanismes acquis : on voit que ses actions sont plutôt limitées et rien ne témoigne d'une quelconque réfléxion "une organisation à toute épreuve". Le jeune homme, bien que capable de se mouvoir correctement, n'est pas nécessairement frais !

Franchement je pense que la prise de distance te permet de décrire un réveil totalement inémotif et amorphe, un peu comme si le jeune homme se traînait.

Cependant ce n'est pas nécessairement la veine que je voyais, mais après tout, pourquoi pas ?

Bon aller, je vais gentillement essayer de faire une suite =)

Ses pensées disparaissaient, il ne savait pas où aller, mais il marchait. Son corps bougeait mais son esprit noir ne pouvait commander. Il s’assit sur un banc et respira, que voulait-il faire ? La veille il n’avait qu’une idée en tête, la revoir : une seule chose, un seul être, une image monopolisait sa pensée ; mais aujourd’hui… il ne pensait plus. Plus rien, à peine si une bribe de sa vie, une fraction de sa personnalité ne venait parfois s’insérer dans ce vide infini. Les gens passaient, le vent soufflait, la température semblait chuter, il se releva. Il ne savait toujours pas où il allait mais le froid semblait devoir le mouvoir ; et puis, marcher…

En marchant il se rendit compte qu’il avait une destination. Comment l’avait-il retrouvée ? Peu importait, il s’arrêta. Voulait-il vraiment y aller ? Que voulait-il, il ne voulait plus rien, rien que le vide, le repos, l’infini… Un curieux mélange montait dans ses entrailles et les émotions de la veille semblaient faire écho en ce jour, et pourtant… Il aurait voulu pleurer mais il ne put pas ; et regardant le ciel, se demandant si elle pouvait penser à lui comme il pensait à elle, il avança, parfois tressaillant, secousses, réminiscences d’une émotion trop intense, parfois hésitant, sursauts de réflexion en ce monde mécanique. Il ne put oublier. Il ne put oublier cette image admirée, il ne put oublier cette saveur torturée. Il ne put oublier cette jeune fille rencontrée, gracieuse, élégante, charmante, et si belle… Si belle que tout à ses côtés s’effaçait, si belle qu’elle avait le monde éclipsé, si belle ! Si belle qu’il ne put l’oublier…

Il s’assit et pour la première fois regarda vraiment le paysage : il le reconnut aussitôt. Cette fois-ci, il fut complètement réveillé : son cœur s’accéléra, ses yeux se dilatèrent, ses mains tremblaient, il était là. Là, à cet endroit qu’il n’oubliera jamais, là, là où il l’avait vue pour la première fois, là. C’est ici qu’il l’avait vue pour la dernière fois, c’est ici qu’il l’avait vue, cette unique fois, ô courte apparition, vision de la tendresse, ô de son admiration la mystérieuse maîtresse ! Il soupira.

« Que désirez-vous ? »

Il lui répondit d’un regard hagard, il ne savait pas. Un café. Oui, un café, c’était bien, un café. Il regarda au-dehors : il faisait encore sombre et le temps nuageux, à l’image des pensées parcourant son esprit, mêlait lumières et ombres, un tableau courageux qui pourtant s’effaçait lorsque d’amour épris… oui, car l’amour se dessinait : il pouvait le lire dans les nuages, il pouvait le voir parcourir les rues et ainsi emporter dans un joyeux sillage tout ce qui l’entourait. Cruel redoux. Son cœur brulait. Dément, il transpirait. Quelle était donc cette sensation torturant ses entrailles ? Il n’y avait plus d’ordre dans sa tête, plus rien, comme si une tempête avait tout ravagé, il ne pouvait plus penser, il ne pouvait plus songer, il était si fatigué, et pourtant… Pourtant il s’était bien levé, pourtant il était motivé, quelle était donc ce dessein pour lequel il vivait ? La revoir… toutes ses pensées retournaient à elle.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Julie le Ven 24 Fév - 19:03, édité 2 fois (Raison : Relu et corrigé, et Anaël tu vas me tuer parce que j'ai eu la flemme de remettre les petits alinéas :S)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Ven 17 Fév - 15:29

Moi j'aime bien quand t'analyses mes textes ! Je pensais aussi un retour assez brut à la vie normale, simple et ordinaire d'un jeune célibataire, histoire de connaître un peu le personnage de manière concrète et ainsi d'enrichir l'histoire... Mais on peut très bien continuer dans un registre plus abstrait, aussi, et le laisser dériver dans ses pensées. Anyhow, ta suite me plaît bien, Anaël, et si personne ne se bouge je répondrai sûrement dans quelque temps. ttlegend est mort, je crois, Eléa ne vient que rarement et Tildu est passée une fois à l'improviste... Je me sens seule =="

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Ven 17 Fév - 21:54

Mais non tu n'es pas seule puisque je suis là ;-)
Je pense qu'un retour à la vie quotidienne sera délicat car il ne faut pas que l'histoire s'essouffle. Cependant il est possible d'insérer des éléments de sa vie quotidienne pendant ses tribulations =D, ce qui serait même intéressant à faire ^.^ ! En tout cas n'hésite pas si tu veux prendre la suite !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Ven 24 Fév - 19:13

Le bruit sourd de la tasse contre le bois fit sursauter le jeune homme. Il croisa l’œillade patibulaire du serveur qui venait de lui apporter son expresso. Il avait l’air content de lui, heureux de lui avoir infligé ce dur retour à la réalité. Un sourire forcé, et il lui tourna le dos en faisant virevolter sa serviette blanche, se dirigeant d’un pas décidé vers les verres vides d’une table voisine.

Du court, du concret. J'ai pas d'inspiration, par pitié aide-moi. (Et fais pas trop long aussi, ça a tendance à me freiner autant que la page blanche. Comment ça, je suis difficile ? Oui, mais je sais que tu feras ça parfaitement <3)

_________________
Blu.


Dernière édition par Julie le Sam 25 Fév - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 10:48

Je sais pas, 3 fois ce que je viens de faire ^^

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 10:51

OK, ça marche, ça nous fait donc une dizaine de lignes, je réserve =D



PS : ça ne serait pas mieux de mettre "Et il lui tourna le dos" ?

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 10:56

Yep ! A la relecture, c'est plus fluide et l'action est plus rapide à comprendre. C'est fait

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 11:10

En regardant ce serveur s'activer avec vie, il eut un doux sourire... Il l'imaginait plein d'un entrain ostentatoire et professionnel, plein de politesses stéréotypées et de mécanismes préenregistrés... Mais qu'en était-il lorsque le quotidien était tout d'un coup bouleversé ? Il l'enviait, quelque part : lui, seul, mais sans que le fantôme narquois de l'amour ne vienne le hanter... mais il n'était pas malheureux pour autant. Comment se sentait-il ? Il l'ignorait, mais il reste qu'il était aussi bien euphorique qu'épuisé. Il but lentement son café, prenant du temps entre deux gorgées pour se replonger dans ses pensées, puis admira l'extérieur. Le Soleil s'élevait paresseusement en une matinée qui se promettait magnifique tandis que des personnes s'agitaient au dehors ; c'était un nouveau jour, mais lui avait l'impression que c'était un de plus. Le temps lui semblait lourd et pourtant si familier... si familier mais différent cependant : depuis la veille, rien ne serait plus jamais pareil ! Et alors qu'il repensa à elle tout redevint léger...

Je pense qu'on devra le faire bouger après une nouvelle réflexion : je voudrais l'ammener à une nouvelle rencontre alors qu'il n'a pas encore mis d'odre dans sa tête, de manière à tout chambouler de nouveau. Je conçois cette rencontre encore unilatérale, c'est-à-dire que la jeune fille ne sera pas consciente de notre homme Mais ce n'est qu'une piste =D ... J'attends vos réactions =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Julie le Dim 4 Mar - 15:17, édité 1 fois (Raison : Relu et corrigé)
Revenir en haut Aller en bas
Caladen Spirit
Passager


Messages : 25
Birthday : 03/07/1993
Âge : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 11:27

Il était si simple de laisser son esprit vagabonder dans les pensées qui le rassuraient... Un doute, une interrogation envahissante ? Il n'avait qu'à se rappeler cette vision idyllique qu'il gardait enfermée au plus profond de son être, comme gravée dans sa chair. Son visage, sa voix, son style, ses images passaient en boucle, telles une mélodie qu'il ne se lassait jamais d'entendre. Il n'imaginait pas pouvoir rencontrer quelqu'un de plus cher à son coeur que cette jeune femme. S'il avait su que ce n'était là que le début...

Car en cette nouvelle journée, le destin fort capricieux allait de nouveau frapper à la porte de son être. Alors qu'il sirotait lentement le café fumant qui reposait dans sa tasse, un regard vague trahissant son errance dans ses pensées, une jeune femme entra, et croisa un instant le regard du jeune homme. Il ne la remarqua pas tout de suite. Ce fut l'éternuement brusque d'un client attablé derrière lui qui le ramena à la réalité, et au visage de cette fille qui l'observait silencieusement. Que penser d'elle ? Il l'ignorait. Jusqu'ici, il avait toujours pu juger de l'apparence des femmes qu'il croisait, sans se poser de questions. Mais là... c'était différent. Quelqu'un avait déjà pris une place dans son coeur. A quel point, il ne pouvait le dire. Mais là il faisait face à cette jeune femme, et pas le moindre mot à son égard ne vint à son esprit. Finalement, elle lui adressa un rapide sourire avant de lui tourner le dos pour commander. Le jeune homme crut alors pouvoir retourner dans sa «réalité», où il se forgeait en silence l'image des moments à venir avec celle qui le fascinait. Mais quelque chose d'étrange se produisit en lui. Car ce n'était plus la jeune femme de la veille qu'il vit dans ses visions, mais celle dont il venait de croiser le regard... Pourquoi ? Que s'était-il passé en lui à cet instant ? Il reprit une gorgée de café, et tenta de remettre de l'ordre dans ses pensées en observant silencieusement les ondulations du liquide noir dans la tasse.

j'espère que je reste dans le ton de l'histoire ^^' pas évident de prendre en cours ><


Dernière édition par Julie le Dim 4 Mar - 15:19, édité 2 fois (Raison : Relu et corrigé)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 11:43

Moi, ça me convient parfaitement, surtout que quelque chose d'étrange semble se passer dans la tête du jeune homme... Et ça m'intrigue. Peut-être qu'Anaël a des choses à redire ? En tous cas je réserve la suite, que je suis en train d'écrire.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 12:05

Yeah, je trouve cette suite intéressante =D J'ai particulièrement aimé le début Mais Julie a vu juste O_o

Caladen Spirit a écrit:
S'il avait su que ce n'était là que le début

Oh, c'est mignon =D

Caladen Spirit a écrit:
Car en cette nouvelle journée, le destin fort capricieux allait de nouveau frapper à la porte de son être.

Ah, retour de l'action =D !! (:je voulais le faire sortir d'abord mais tant pis ^^':)

Bon, jusque là je trouvais ton poste parfait =D Mais par contre je trouve un peu triste de mettre une phrase orpheline "Il ne la remarqua pas tout de suite[i]", et je trouve le coup de l'éternuement un peu douteux ^^' Comment attirer l'attention du jeune homme sur cette nouvelle personne ? Au bou d'un moment, il arrive qu'on finisse par comprendre qu'on est observé :

Caladen Spirit a écrit:
de cette fille qui l'observait silencieusement

Si la jeune femme observait effectivement notre homme, alors le coup de l'éternuement que je trouve assez maladroit peut être supprimé =D

Quant à ton dernier paragraphe, je le trouve assez mal tourné ; je m'explique =D (:ne me tuez pas, il a dit bien aimer les critique

Caladen Spirit a écrit:
Le jeune homme crut alors pouvori retourner dans sa "réalité", où il se forgeait en silence l'image des moments à venir avec celle qui le fascinait.

Peu réaliste ; s'il veut retourner dans ses pensées alors il ne croit pas "pouvoir retourner dans sa réalité"... de plus si l'autre femme a pris la place alors ça risque de ce compliquer, je trouve =D

Pourquoi ne pas tourner la phrase plus simplement en exprimant un retour du jeune homme dans ses pensées où il trouve l'image de la nouvelle arrivante omniprésente ? Cela me parait un peu mieux tourné

De plus tu fais des erreurs de conjugaison mais c'est sans doute du au fait que le message a été écrit un peu vite (:d'où la faute de frappe:) : "où il se forgeait" est incorrect, il de faut au moins utiliser un passé encore antérieur à l'imparfait, comme par exemple le plus-que-parfait.

Fais attention également aux répétitions : tu peux par exemple remplacer "[i]la jeune femme
" par elle qui donne un statut privilégié au personnage et qui évite les répétitions :

Caladen Spirit a écrit:
celle qui le fascinait

En plus je lui ai fait finir son café donc il ne peut plus en observer les onduiations, mais c'est un détail ^^'

Enfin, une avant-dernière remarque concerne les questions directes qui me semblent assez agressives et parataxées, mais on tombe dans le domaine de l'appréciation personnelle =D

Ceci dit, ton texte reste intéressant et apporte un nouvel angle à l'histoire auquel je n'avais pas pensé =D à creuser

Je t'encourage bien sûr à continuer, je suis sûr qu'à force tu vas faire plein de progrès =D


Il serait intéressant d'opposer la femme distante et mystérieuse qui n'est même pas au courant de l'existence de notre pauvre homme et celle qui, manifestement, lui a manifesté de l'attention... Je vois déjà pleins de façons de torturer notre pauvre personnage =D... le pauvre :s

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 13:02

Anaël, je suis d'accord sur tout. Je suis dégoûtée de pas savoir voir tout ce que tu dis avant toi, mais j'approuve.

Il secoua la tête pour tenter de chasser les réflexions dérangeantes qui fleurissaient dans son esprit, puis retourna son attention sur la fille accoudée au bar, à quelques dizaines de mètres de lui. Ses cheveux courts, volontairement arrangés en un désordre sophistiqué, révélaient quelques reflets roux dès qu’elle faisait un mouvement de tête. Elle avait associé un fin pantalon en cuir avec le T-Shirt légèrement transparent d’un groupe de rock américain, puis nonchalemment posé sur ses épaules une vieille chemise et une courte veste en jean, dans un assemblage hétéroclite. Ses sandales à plateforme, sûrement chinées dans une des friperies huppées du centre de Paris, lui permettaient de surplomber la salle avec quelques centimètres de plus que la plupart des clients. Elle saisit l’énorme chocolat chaud qu’elle venait de demander, puis se dirigea vers la table du jeune homme dans un naturel étudié. Elle s’assit en face de lui avec détermination, et commença à déguster la mousse sucrée qui débordait de la tasse. Il fixait sans rien dire le fouillis artistique des bracelets amassés autour de son poignet, l’éclat flamboyant de la bague qu’elle portait à l’annulaire droit. Au bout de quelques instants, elle tapota le bout de sa cuillère contre la soucoupe puis la posa à côté avec une négligence feinte.
«Moi, c’est Jill», dit-elle simplement.
L’homme acquiesça. Il ne savait que dire, et ne put s’empêcher de noter la médiocrité dont il faisait preuve devant l’atypisme de cette intrigante inconnue. Elle sembla satisfaite de sa réponse, et il comprit qu’elle ne développerait pas davantage quand elle baissa à nouveau les yeux vers son chocolat.
«Est-ce qu’on… s’est déjà croisés quelque part ?», tenta-t-il d’une voix neutre, et il s’en voulut intérieurement pour la banalité de sa question.
«Je ne pense pas», sourit-elle gentiment, mais il lui sembla sentir une pointe de cynisme dans le détachement de son ton.

(J’ai tenté de ne pas insérer d’analyse trop directe de la part du perso principal, histoire d’éviter une description trop premier degré, avec une étude psychologique de base sans grand intérêt. Par contre, j’ai peur que certaines phrases restent un peu lourdes)
(Alors ok, j’ai honte, j’ai ressorti le nom (et la coupe ><) de l’héroïne de Madrid. Libre à vous de penser que je suis monomaniaque ou que j’éprouve un manque total d’imagination (je me pose également des questions) C’est juste que 1- cette histoire est en situation d’abandon désespéré, et 2- aucun prénom ne pouvait lui aller mieux que Jill, sérieusement, je me suis creusé la tête pendant cinq bonnes minutes)

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Caladen Spirit
Passager


Messages : 25
Birthday : 03/07/1993
Âge : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 13:12

Mea culpa en effet >< j'ai tâché d'écrire assez vite, et en essayant de trouver une sorte "d'amorce" pour la suite je me suis un peu emmêlé les pinceaux ... Merci pour ton commentaire en tout cas Anaël tu réserves la suite ?

Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 14:55

Yeah, sans problème =D Mais je vais prendre mon temps, alors j'espère que vous n'êtes pas pressés ;-) (:T'inquiète pas Julie tu vas avoir le droit aux commentaires =D:)

Alors, je dois dire dans un premier temps que j'ai bien aimé ta suite, je la trouve directe et captivante : les longues phrases de réflexion ont laissé place à l'action =D Bien sûr, la description est toujours dominante, mais qu'en dire, ça reste correct ;-) De plus le ton est assez banal et léger, voilà pourquoi je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que c'est lourd o_o

Un petit bémol : je trouve le coup du "sourit-elle gentillment" assez non conforme aux règles de la narration, mais peu importe <3


Julie a écrit:
l’éclat flamboyant de la bague qu’elle portait à l’annulaire droit

Oh, c'est dur :s


_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 15:35

*Julie rouvre un oeil*
C'est fini ? Ou tu vas continuer ?


J'avoue que le "sourit-elle gentiment" peut être étrange vu sous un certain angle. Et si c'est "Elle sourit gentiment : '....'" ?

Et le coup de l'éclat flamboyant... ><"

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Sam 25 Fév - 22:19

EDIT Anaël : ne faîtes pas attention à la première phrase, le reste a été un peu remanié mais je reste en attente de vos remarques =D

Bon, j'ai beaucoup hésité et je ne suis pas sûr de mon coup, mais voilà ce que je propose =D J'attends bien sûr vos réactions donc ne vous précipitez pas pour écrire la suite, peut-être que je vais modifier ça ^^"

Moi, c’est Jill, avait-elle dit… Était-il sensé se présenter, lui aussi ? Il lui adressa un regard discret qu’elle soutint, puis il baissa les yeux... Il hésita :
«Euh… est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ?
- Pas vraiment».
Le ton n’était pas cassant, mais presque ironique ; se riait-elle ? Et alors qu’un silence pesant allait s’installer, il décida de se reprendre ; et entonna un ton galant :
«Alors que me vaut le plaisir de votre présence ?».
Un sourire, un regard complice, mais pas de réponse. Désabusé, il soupira avant de s’affaisser dans son siège. Après tout, la vue était meilleure de ce côté-là… Que d’évènements en quelques heures… il fallait qu’il refasse le tri dans sa tête, mais tout se mélangeait avec la veille, avec cette nuit tourmentée et enfin cette Jill… était-elle seulement réelle ? L’assurance qu’elle dégageait, cette bienveillance mêlée d’ironie… était-elle un ange ou était-il son jouet ? Et pourquoi lui, pourquoi venir ainsi ? Qu’avait-il de spécial ? Les questions s’enchaînaient, sans réponses.
«Tu m’as l’air bien pensif.»
Il la regarda de nouveau, abasourdi… ce n’était pas un rêve ; il n’aurait pas rêvé d’elle !
«C’est que vous n’avez pas répondu à ma question…
- Et ça te perturbe à ce point ?».
Ses réponses étaient franches et rapides, lui hésitant et second, elle calme et posée, lui des plus agité... Son esprit était sombre et empli d’interrogations tandis qu’elle était nette et claire ; elle était détachée et lui déstabilisé.
Elle lui sourit de nouveau, d’un regard délicat et attentionné ; et il se lança :
«Je… je ne sais pas pourquoi vous êtes là mais je vous trouve assez plaisante et… agréable… alors… ». Il expira : « Je… j’aimerais que vous m’expliquiez…
- Tu peux me tutoyer tu sais.»
Il s’en voulut aussitôt d’avoir parlé, mais sa présence était… gênante ? Non, pas vraiment, mais dans un sens, elle l’empêchait de se concentrer ; il n’arrivait plus à trouver ses mots ; et surtout il sentait qu’elle exerçait une sorte d’emprise sur son esprit. Il fallait qu’il lui parle, c’était viscéral. Et pourtant il était toujours mal à l’aise…
«Tu te demandes pourquoi je suis là, c’est ça ?»
Il la regarda avec espoir, mais une désagréable sensation de mal-être s’imposait lentement.
«Eh bien quand je suis rentrée, je t’ai vu et j’ai vu ta peine. J’ai senti un appel dans ton regard et je suis venue.»
Il n’arrivait même pas à y croire. C’était dit d’un ton simple, tellement neutre ; ça ne pouvait pas être vrai ?! Elle était venue, mais pourquoi ? Et tandis qu’il doutait de ce qu’il venait d’entendre, une musique venait s’imposer dans son esprit : You’re just too good to be true

_____________________________________


_____________________________________

‘‘
_-_I Just don't care if it's real, that don't change how it feels... no it doesn't change !!
__________________________________________________________________’’

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Julie le Dim 4 Mar - 19:46, édité 5 fois (Raison : Julie me tappe dessus <3 << et Julie va se faire taper dessus aussi parce qu'elle a enlevé toutes les couleurs en corrigant <3)
Revenir en haut Aller en bas
Caladen Spirit
Passager


Messages : 25
Birthday : 03/07/1993
Âge : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 26 Fév - 10:03

je trouve ce dialogue très intéressant, il me donne de bonnes idées pour la suite et puis surtout j'aime beaucoup le côté, elle détachée lui destabilisé, hésitant .... Je réserve la suite, je vais tâcher de poursuivre dans cette optique ! (et qui sait, introduire peut-être prochainement un autre élément perturbateur ... )


Dernière édition par Caladen Spirit le Dim 26 Fév - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 26 Fév - 10:15

Yeah, merci J'ai hâte de savoir ce que ça va donner =D Par contre soyons raisonnables pour les "éléments perturbateurs" ;-) Ceci dit du as bien revitalisé le sujet : )

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 26 Fév - 15:13

Stop ! Alors attendez tout de suite, j’ai pas mal de choses à dire à propos du texte d’Anaël. Anaël, je suis confuse de te tomber dessus comme ça, mais ça me frustre de voir que tu passes tant de temps à commenter les textes des autres pour qu’ils s’améliorent, et aussi peu à soigner ce que tu écris. Si je m’apprête à te faire autant de remarques, c’est parce que je sais que tu es assez ouvert pour les entendre, que tu en tiendras compte, et que je te dois bien ça pour toutes ces critiques avisées que tu te donnes du mal à faire depuis ton arrivée <3

Tout d’abord, j’ai mis pas mal de temps à tenter d’épurer au maximum la description que je viens de poster, pour évoquer simplement les sentiments du personnage principal. Ce que tu me fais là, ce sont des descriptions assez premier degré et si peu condensées (elles s’étalent tout au long du texte) qu’elles en alourdissent le texte et l’action. Plus tu t’enfonces dans des descriptions répétitives et dans un enchaînement de questions, et moins on voit où tu veux en venir ; ça réduit l’efficacité et la saveur du récit.

1- Là j’avoue être un peu déçue. Le «il se sentait mal à l’aise», «il était ridicule» et «elle était tellement... naturelle !». Bon, on le sait déjà, on l’a compris. Est-ce que ça sert vraiment de le dire concrètement comme ça ?
1- Anaël a écrit:
Avec cette personne qui s’imposait, inattendue, il se sentait mal à l’aise, d’autant plus après sa dernière réplique… il était ridicule. Et quant à elle, elle était tellement… naturelle !

2- La première partie de la phrase est pas mal, elle insiste sur la détermination et le caractère de Jill. Le «intimidé» de la suite, par contre, tu peux éviter : on voit qu’il baisse les yeux, ça suffit pour suggérer ce qu’il ressent.
2- Anaël a écrit:
Il lui adressa un regard discret qu’elle soutint, puis il baissa les yeux, intimidé

3- Juste un coup de gueule par rapport aux répétitions, ce texte est totalement à revoir. WTF cette utilisation du verbe «être» jusqu’à l’épuisement ? C’est lourd, c’est lourd...
3- Anaël a écrit:
Ses réponses étaient franches et rapides, lui était hésitant et second, elle était calme et posée, il semblait l’être mais ne l’était pas. Son esprit était sombre et empli d’interrogations tandis qu’elle était nette et claire ; elle était détachée alors qu’il était déstabilisé.

D’autre part, une dernière remarque concernant l’introduction des dialogues : il y en a qui s’intègrent parfaitement, rien à redire, mais d’autres...
Anaël a écrit:
Il hésita : « -Euh… », fit-il, pathétique
Anaël a écrit:
Il décida de se reprendre : « -Alors que me vaut le plaisir de votre présence ? » Dit-il d’un ton galant.
... évite d’introduire le dialogue avant et après la phrase entre guillemets, c’est inutile.

En un mot : ÉPURE, ÉPURE, ÉPURE !

PS : je ne peux pas m’empêcher de remarquer que tu as noté chez Caladen une présence importante de «questions directes» que tu dis «agressives et parataxées», mais que fais-tu des tiennes ? Je ne m’attarde pas dessus, parce qu’elles ne me dérangent personnellement pas plus que ça.

Il faut que je modère mes propos et que je te montre quand même les points positifs que j’ai remarqués dans ton texte. J’aime beaucoup les «alors qu’un silence pesant allait s’installer», «Un sourire, un regard complice, mais pas de réponse. Désabusé, il soupira avant de s’affaisser dans son siège.», «était-elle un ange ou était-il son jouet ?»... Mais comme je l’ai dit précédemment, ces pépites sont masquées par le reste du texte trop lourd à avaler. Si l’action qui s’est déroulée ne pose pas de souci à mes yeux, c’est la forme qui a fait que j’ai eu un peu de mal à te lire.

Voilà. J'espère que tu ne vas pas penser que je me suis emportée (en fait, je ne sais pas pourquoi je le dis, je sais que tu ne vas pas penser ça), mais je suis là pour que toi aussi tu t'améliores. Tu me dis être perfectionniste ; je suis exigeante, vis-à-vis de toi en particulier. Bon courage pour reprendre tout ça =D

_________________
Blu.


Dernière édition par Julie le Dim 26 Fév - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 26 Fév - 21:02

Julie a écrit:
et aussi peu à soigner ce que tu écris

Même pas vrai O_o !!!

Yeah, ça tappe =D

Julie a écrit:
Tout d’abord, j’ai mis pas mal de temps à tenter d’épurer au maximum la description que je viens de poster, pour évoquer simplement les sentiments du personnage principal.

C'est vrai, mais tu es trop forte aussi <3 Perso j'ai pris une focalisation interne, mais ce n'était peut-être pas pertinent ici ... question d'appréciation ?

Julie a écrit:
qu’elles en alourdissent le texte et l’action

à ce point là ? J'ai intégré mon action dans mes description, c'est peut-être pour ça que tu trouves le tout assez lourd...

Julie a écrit:
Plus tu t’enfonces dans des descriptions répétitives et dans un enchaînement de questions, et moins où tu veux en venir

Bon, je ne sais pas si cette phrase est gramaticalement correcte <3 mais en gros j'ai compris =D
Encore une fois j'ai volontairement appuyé sur les répétitions afin de faire intervenir le narrateur ; le style s'en alourdit mais le but est de faire gagner sa densité au texte : il s'agit bien d'un épisode important !!

Julie a écrit:
1- Là j’avoue être un peu déçue. Le «il se sentait mal à l’aise», «il était ridicule» et «elle était tellement... naturelle !». Bon, on le sait déjà, on l’a compris. Est-ce que ça sert vraiment de le dire concrètement comme ça ?

Même chose, c'est pour faire intervenir le narrateur et à travers lui le point de vue de notre personnage =D

Julie a écrit:
Le «intimidé» de la suite, par contre, tu peux éviter : on voit qu’il baisse les yeux, ça suffit pour suggérer ce qu’il ressent.

C'est exact, mais il me manque un bout de phrase car la coupure en devenait trop brusque ^^' faut que je trouve autre chose :s

Julie a écrit:
3- Juste un coup de gueule par rapport aux répétitions, ce texte est totalement à revoir. WTF cette utilisation du verbe «être» jusqu’à l’épuisement ? C’est lourd, c’est lourd...

Yeah, c'était fait exprès =D =D =D Pour appuyer sur un jeu de contraires et d'oppositions, et les occurences du verbe être entrent dans cette optique... mais c'est vrai que c'est assez lourd O_o

Je tiendrai compte de ta remarque pour les dialogues =D

Réponse au PS : deux questions sont certes parataxées mais je ne les qualifierais pas d'aggressives =D

Bon, ce n'est pas tout mais j'ai du boulot O_o

PS : Dsl Caladen, mais ...

Anaël a écrit:
je ne suis pas sûr de mon coup, mais voilà ce que je propose =D J'attends bien sûr vos réactions donc ne vous précipitez pas pour écrire la suite, peut-être que je vais modifier ça ^^"

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Anaël le Dim 26 Fév - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 28 Fév - 12:37

Up ! J'ai fais une deuxième version, avis aux comentateurs =D
______________

Mais je prefère les mettre en blue c'est plus lisible =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Caladen Spirit
Passager


Messages : 25
Birthday : 03/07/1993
Âge : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 13:21

tout d'abord, je tiens à m'excuse de ne poster que maintenant, mais j'ai pas mal de boulot avec un exam blanc à préparer ><
j'ai tâché de produire une suite intéressante donc à vous de juger là dessus !


alors ben ... J'ai essayé de faire plus naturel, mais désolé je suis vraiment pas bon niveau dialogue T.T va falloir que je bosse ce point ^^''

Il avait obtenu la réponse qu'il souhaitait, et pourtant cette dernière était loin de le rassurer. Était-ce vraiment la raison qui avait poussé la jeune femme à l'aborder ? Non, c'était trop étrange... Il y avait sûrement autre chose, autre chose de bien plus profond. Cela pouvait bien sûr être une simple attirance, mais... Il ressentait quelque chose d'étrange à son contact. Une impression familière, comme s'il avait déjà entendu cette voix auparavant, comme si ce visage lui revenait en mémoire... Mais c'était impossible, il n'avait jamais croisé cette fille !
«Tu recommences !
- Hein ?», lâcha-t-il à demi-mot, l'esprit ailleurs.
- T'arrêtes pas de soupirer ! détends toi un peu. Tu as un problème ?»
Il ne répondit pas tout de suite, fixant un long moment ses yeux vert émeraude dont l'éclat virait au doré face aux leurs du soleil, et songea à ce qu'il pourrait dire, sans avoir l'air en même temps d'un parfait idiot. Finalement, il croisa ses mains, et le regard déterminé, lui demanda :
«Pas un, beaucoup. Je ne sais pas quoi te dire, je ne te connais pas, et pourtant, je ressens quelque chose d'étrange, comme une impression de déjà-vu et ça me fait peur... tu as une idée là dessus ?»


Dernière édition par Julie le Dim 4 Mar - 19:44, édité 2 fois (Raison : Relu et corrigé. Pardon pour les couleuuuurs ==")
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 15:19

Yeah, j'attendais les commentaires de Julie mais après tout l'histoire ne vas pas changer des masses alors c'est vrai qu'on peut écrire la suite en parallèle =D

Cependant je trouve tes dialogues un peu bizarres, j'ai l'impression que les paroles de tes personnages sont assez peu naturelles... Je ne sais pas ce que tu en penses, mais personnellement je n'aurais pas tenu ses paroles à la place des deux personnages...

A voir ^^"

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Caladen Spirit
Passager


Messages : 25
Birthday : 03/07/1993
Âge : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 15:24

hmmm je vais tâcher d'y réfléchir voir si je peux rendre ça plus "naturel" ^^ (les dialogues c'est vraiment pas mon truc X) )
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 15:29

OK merci =D Bizarrement ce n'est pas mon truc à moi non plus ^^" Mais essaie de mettre quelque chose que tu dirais toi-même dans cette situation ^^

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Caladen Spirit
Passager


Messages : 25
Birthday : 03/07/1993
Âge : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 15:49

edit, j'ai tâché de donner un meilleur rendu à la conversation, mais je ne suis pas très objectif envers ce que j'écrit ^^''
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 15:59

Ben... J'aime bien le "Tu recommences" que l'on pourrait imaginer complice et taquin, le hein du mec comlpètement paumé ; mais je trouve que les deux dernières répliques sont toujours un peu bizarres ^^'

Perso je pense que si tu veux continuer dans la lignée du "Tu recommences", il faut continuer dans le même ton =D

A ta place, étant donné que je ne suis pas très doué pour les dialogues, j'aurais placé l'échange dans la narration et m'en serais sorti d'une pirouette =D Insère un petit bout de narration après le hein, quelque chose qui soit capable de remplacer la question...

Bref je me tais parce que je ne sais pas trop comment faire non plus ^^"

En même temps c'est vrai que l'idée que tu veux exprimer est étrange à la base, alors c'est peut-être pour ça =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Caladen Spirit
Passager


Messages : 25
Birthday : 03/07/1993
Âge : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 16:01

nyuuuuh, je vais essayer de creuser ton idée en réalité, j'aurais bien aimé amener le personnage à se questionner un peu plus sur l'aspect "déjà-vu" mais peut-être que dans le contexte ça ne rend pas bien ><
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 16:30

(Au fait, après le texte de Caladen, sur lequel je n'ai pas réellement de commentaires à faire puisqu'Anaël s'en charge xD, je veux bien reprendre et peut-être justement tenter d'insérer un peu de dialogue ^^. Puisque je vois que vous n'êtes pas très enthousiastes à l'idée de transcrire du langage oral au milieu du récit, je pourrai peut-être m'y essayer. Histoire de couper un peu les descriptions, pour éviter de les rendre trop sèches.
Tiens d'ailleurs je viens de comprendre, je ne sais pas si c'est tout le temps mais j'ai remarqué qu'Ana aime beaucoup se perdre dans des détails qui s'écartent légèrement de la réalité, se plonger dans les pensées du personnage, alors que parallèlement à ça j'aime bien rajouter pas mal de concret. Et là je pense qu'en fait on se complète à merveille. Nan ? <3)

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 29 Fév - 16:40

Yeah, Julie c'est exact, on est fait pour aller ensemble =D <3
... Comment ça des détails qui s'écartent de la réalité O_o ?
Bref on va te laisser gérer les dialogues hein ? =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 4 Mar - 19:43

@Caladen : Au fait, j’aime beaucoup le «Il ne répondit pas tout de suite, fixant un long moment ses yeux vert émeraude dont l’éclat virait au doré face aux lueurs du soleil». Ça rajoute à la description légèrement idéalisante de Jill. J’aime aussi le «il croisa ses mains, et le regard déterminé...» : ça montre sans pousser dans l’analyse que le mec tente de se donner une contenance, de ses reprendre.

La jeune fille esquissa une moue de satisfaction désarmante et approcha son visage du sien.
«Je pense...», murmura-t-elle, «que tu réfléchis beaucoup trop».
Il haussa les sourcils.
«Qui es-tu ?», répondit-il sur le même ton.
«Peu importe. Je n’ai pas le temps de bavarder pour des choses futiles». Elle désigna sa tasse. «Je finis ça et on bouge ?
- Pour aller où ?
- Dans des coins merveilleux que tu n’aurais jamais soupçonnés trouver dans une ville aussi morne. Ça te va ?»
Il se tut et acquiesça simplement.

(Comment ça, j'ai rien br**** ? Bonne chaaaaance.)

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Dim 4 Mar - 21:50

MDR Julie ; on n'a pas dit que tu n'avais rien branlé ♥ ♥ =D J'réserve =D !!

Up !
_________________________

_____« Des coins merveilleux, hein ? », pensa-t-il avec dérision, « pourquoi pas, après tout… » Après tout il en avait besoin. Depuis trop longtemps il se torturait l’esprit, alors s’il pouvait se sortir ces pensées de sa tête, quel soulagement ce serait ! Il la regarda finir tranquillement sa tasse, et ne put s’empêcher d’apprécier sa beauté…

« -Bon, tu viens ? », dit-elle en se levant soudainement.

_____Après avoir payé, ils ressortirent de ce bar qui par deux fois avait changé son chemin ; puis marchèrent silencieusement dans des rues qu’il ne connaissait que trop bien. Il s’oubliait, laissant ses pensées à la marche, à son image et à sa présence ; profitant simplement de cet improbable moment qui s’offrait à lui. En regardant Jill qui marchait avec assurance, il sourit en pensant aux « coins merveilleux » qui l’attendaient.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Tildu
Commandant de Bord


Messages : 429
Birthday : 06/05/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Ici...ou ailleurs

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Lun 5 Mar - 22:16

Bon, je m'incruste un peu en milieu de chemin, mais je réserve !! (Vous me laissez une petite place ?) D'ailleurs, Julie, j'adore ta fluidité ! Anaël, prends exemple ! (Je dis ça, mais je sens que je vais bientôt me faire clacher après avoir écrit mon texte !) Non, mais je trouve ça un peu lourd, on a bien compris qu'il va la suivre, qu'ils vont payer et sortir...Inutile...mais sans doute pertinent !

_________________
"All we have to decide is what to do with the time that is given us. "
J.R.R. Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Lun 5 Mar - 23:05

Pour ma défense je ne trouve pas ça "inutile" =0... Mais bienvenu parmi nous, une nouvelle tête pour cette bonne nouvelle<-non, c'était nul ^^"

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 6 Mar - 18:32

Oh, Ana, t'as fait un petit paragraphe pas trop long <3
Je confirmerais un peu ce qu'a dit Tildu dans le sens où tu nous fais quelques répétitions qui ralentissent légèrement le rythme, notamment deux fois ces "coins merveilleux", un peu saoulant d'exagérer sur ce terme, ce qui l'alourdit légèrement.

D'un autre côté, Tildu, j'aimerais bien que tu revoies le texte que tu as posté y a longtemps, parce que je trouve que je suis bien dure avec Anaël mais quelques détails, je me souviens, m'avait dérangée, et spécialement :
Tildu a écrit:
Comment pouvait-elle à ses yeux représenter tout, alors que pour elle, ce n'avait été qu'une personne de plus, qu'elle avait croisée comme elle en croisait tous les jours. Comment cette figure pouvait-elle rester aussi ancrée dans sa mémoire, alors qu'elle ne l'avait même pas remarqué.
On peut pas mettre des "?" tout simplement ?
Tildu a écrit:
Lui, il pourrait la reconnaître dans une foule, comme la plus brillante étoile qui se démarquerait des autres, alors que pour elle, ce serait une étoile comme les autres
Deux fois "étoile"...
Tildu a écrit:
S'il la recroisait, il en resterait ébloui, alors qu'elle ne le remarquerait même pas.
C'est pas un peu bateau ? XD Et sinon, t'avais mis plein de fois "croiser" au début du texte, peut-être pourrait-on changer un peu. (Je sais pas ce que les français ont avec les répétitions, en anglais on peut mettre ce qu'on veut autant de fois qu'on veut mais c'est vrai que là ce serait joli de varier !)
Par contre rien à dire sur les phrases de la fin, j'aimais bien. Voilà, c'est fait !

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Tildu
Commandant de Bord


Messages : 429
Birthday : 06/05/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Ici...ou ailleurs

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 6 Mar - 18:47

J'ai modifié ça, quoique j'utilise deux fois étoiles, parce que je les compare à des étoiles...(toi tu parais de mon côté quand on mange, mais tu me critiques derrière mon dos ! Et je savais que tu ne tiendrais pas le coup ! Tu aimes trop LE pour ne pas y passer une soirée ! Je t'avais dit que tu n'y arriverais pas...Bref, je vais poster ma réponse, où là je te laisserai critiquer, parce que c'est à l’ordre du jour ! Nt nt nt...


Le moteur lâcha un dernier vrombissement avant de s’arrêter net. Jill sortir joyeusement de la voiture, claquant la porte, et commença à danser seule sur le trottoir, sous le regard amusé des passants. Encore assis sur le siège passager, il ne put s’empêcher de sourire devant ce flot de jeunesse et de bonheur. L’image de l’inconnue de la veille, il l’avait presque complètement oubliée. Quelques secondes peut être, il se demanda ce qu'il faisait là avec cette jeune femme qu'il connaissait à peine, mais le même élan qui l’avait poussé à la suivre et à monter dans sa Cabriolet rouge, sans peur de reproches, le fit lever de son siège pour retrouver Jill, qui un sourire éclatant aux lèvres, lui prit la main et le tira gentiment vers une petite ruelle qu'il n’avait même pas remarqué.
Ses pas l’entraînaient, il se laissait guider. Il ne savait pas qui était cette fille, mais elle lui inspirait une confiance qui lui donnait envie de la suivre jusqu’au bout du monde, s’il le fallait.

« On est bientôt arrivés ! » lui dit-elle d’une voix enjouée, sa paume toujours collée à la sienne.
Ils arrivèrent vite, par des rues étroites que seuls les autochtones connaissent, à la grande avenue de la ville, où se trouvaient tous les magasins hors de prix. Elle était bondée par ce samedi matin, et l’on reconnaissait la clientèle qui s’y promenait par leurs parures extravagantes et pour le moins coûteuses.
Jill se stoppa devant une grande porte en bois vernis, avec des bordures gravées, qui se faisait remarquer par sa grandeur et son imposante envergure. Elle tapa un code sur un petit cadran, et poussa la porte qui s’ouvrit devant eux.
Il resta ébloui et charmé par cette entrée imposante : un grand escalier de marbre aux grandes marches et orné d’un tapis de soie rosé, qui montait en colimaçon jusqu'à se perdre dans les hauteurs, une grande verrière qui illuminait l'endroit et faisait des jeux de lumières sur le sol de bois. Une petite porte, sur la gauche, avec marqué "Concierge" en lettres calligraphiées dessus, et sur la droite, de spacieuses boites aux lettres où l'on pouvait y lire par exemple "Alphonse Dechatenais" ou "Charles de la Mercruse". Des noms nobles, pensa-t'il. Cet endroit semblait sortir tout droit d'un film, comme il aimait les voir, dans son petit studio.
« Nous ne sommes pas les bienvenus ici, lui chuchota Jill à l’oreille, le réveillant de son éblouissement, mais je viens ici de temps en temps, et je n’ai jamais croisé personne. »
Elle commença à monter les escaliers, avec un sourire aux lèvres, telle une enfant la veille de Noël. Elle lui fit un signe de la main, et il la suivit, ne sachant pas encore où l'emmenait cette mystérieuse jeune femme.

Avis aux critiques et bonne continuation !! (Oui je ne me suis pas relue....(flemme du soir, bonsoir))

_________________
"All we have to decide is what to do with the time that is given us. "
J.R.R. Tolkien


Dernière édition par Tildu le Mer 7 Mar - 14:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mar 6 Mar - 22:36

Ah là là ... on est passé à la première personne =0 !!!!

Plus sérieusement, tu devrais quand même te relire o_o ;-)

Tu parles de mots inutiles et de répétions ; mais tu nous en fais des belles =D De plus tu laisses des fautes assez grossières, relis-toi =D

Tildu a écrit:
je me demandais qu’est ce que je faisais là avec cette inconnue, mais le même élan qui m’avait poussé à la suivre, à monter dans sa Cabriolet rouge, sans peur de reproches, me fit lever de mon siège pour retrouver Jill, qui un sourire éclatant aux lèvres

je me demandais ?

Personnellement, je pense que l'idée, énoncée plus tôt, de "pendant quelques secondes", implique une action brève =D Tu devrais donc utiliser le passé simple ^^'

Ensuite, fais quand même attention à ta ponctuation ! (:et que vient faire le "qu'est" ???????!!:) Il y a des virgules qui se baladent ^^"

Bref, ça m'a l'air marrant ton truc, même si ça reste délirant à souhait è_é ... but why not ?
RELIS-TOI !!!!!!!!!!!!

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Tildu
Commandant de Bord


Messages : 429
Birthday : 06/05/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Ici...ou ailleurs

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Mer 7 Mar - 7:11

Oh m*rde, j'ai eu un bug...je vous repasse tout ça à la 3eme personne (cet aprem, là j'ai cours...) !

Et je prendrais compte de tes remarques pour corriger tout ça !

Merciii

(Quel "qu'est ?" ??)

_________________
"All we have to decide is what to do with the time that is given us. "
J.R.R. Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]   Aujourd'hui à 11:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle - L'amour n'est jamais loin [Titre Provisoire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: Le Pont Supérieur :: À flot-
Sauter vers: