LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Tableau Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine
Admin Fondateur


Messages: 71

MessageSujet: Tableau Noir   Mar 16 Aoû - 17:15




Tableau Noir


Aperçu des différents Ateliers du moment. Pour voir les nouvelles finies, directionLa Bibliothèque.







Tahia (titre provisoire)
« La noirceur doucereuse laisse pointer la promesse d’un nouveau jour et les paresseux rayons du Soleil accueillent les femmes qui ouvrent leur volet, respirant à plein poumon pour goûter un instant de plus à cet incroyable calme qui précède la folie de la journée. Déjà, d’autres se pressent dans la rue pour apporter des paniers de fruits à leur mari, et la ville prend vie pour assister à la naissance de la lumière. Jeune et motivée, une fillette passe devant la place du marché d’où lui proviennent déjà les cris des marchands qui ouvrent leurs échoppes, et elle croise quelques femmes qui se rendent dans cette grande et bruyante place. Encore à demi éveillé, les marchands les regardent en se frottant les yeux, puis leur proposent gaiment de ci et de ça, provoquant une douce rumeur accompagnant le réveil du matin. Des artisans circulent dans les rues, d’autres rejoignent le marché, des hommes et des femmes se croisent… rapidement, la ville toute entière se réveille joyeusement pour vivre un jour de plus, un jour où tout est encore possible. »


Et à l'horizon, le ciel noir...
Le récit survolté de l'invasion de la Terre par les extraterrestres.


Les nouvelles réservées :

Spoiler:
 

La table de travail :

[Nouveau !]Les deux peintres (titre provisoire)
« Donc l'idée ce serait de faire une histoire qui commencerait par ceci :
J’observe ma toile vierge depuis deux heures, le pinceau en main. J’ai beau me creuser la tête, rien ne vient. Cela fait treize ans que je peins et je n’avais encore jamais ressenti pareille frustration. Il me suffit d’habitude de balayer les alentours du regard pour trouver quoi peindre mais là... Là, c’est le vide.
Et plus précisément faire une histoire à deux voix. C'est-à-dire qu'en parallèle on suivrait l'histoire d'un peintre-muet qui peint parce qu'il ne peut pas parler et les deux récits seraient à la première personne donc changement de couleur pour différencier. Alors du coup le non-muet (appelons le Antoine ?) il va chez son frérot à la campagne et son frère lui parle du peintre du village qui est muet et Antoine il veut vraiment le rencontrer et tout après. Donc il se rencontre et c'est dur de communiquer vu que ben voila DONC communication par œuvre (suis-je claire ?) et ils se sauvent mutuellement d'une dépression pendant cette expérience.
»


Ma machine et moi
«"Hmm, il faut absolument que je raconte ça ! "Claude, 65 ans, était assis devant son bureau et tenait sa plume fétiche à la main. Malgré son âge, il se sentait tout excité depuis qu'il était rentré de son dernier voyage. » Claude décide d'offrir une machine à remonter le temps à son fils. Il raconte, à travers un roman, ses aventures et rencontres.


À flot :

Spoiler:
 





[Nouveau !] Petits imprévus
L'évolution psychologique d'une femme partie [i]malencontreusement aux îles Maldives. (Sisi, c'était un accident.) Un imprévu.[/i]





[Anaël] Le Royaume d'Orr (Roman)

« Lorsque l’humble Erena pénétra dans le Temple Englouti, les Dieux lui donnèrent leur bénédiction et le Cristal de Vision s’inscrivit dans ses yeux, lui donnant alors le don de voyance. Elle découvrit l’Egide, puis le bâton des rois, de puissants artefacts qui lui permettront de réaliser la volonté des Dieux. Grâce à son immense sagesse, sa grande bonté et le pouvoir procuré par ces artefacts, elle put fonder le Royaume d’Orr, un pays prospère protégé par la générosité des Dieux. Il devint un lieu sûr où l’on ignore la maladie, la faim et la guerre ; et tant qu’Erena vécut, la prospérité sourit au Royaume.

Encore une fois, je referme ce fichu bouquin, une occupation médiocre quand on attend le moment où l’on va risquer sa vie. Mais que font-ils ? Ils sont censés être là depuis des heures, et il n’y a personne ! Après un dernier regard sur le livre, je repense à tout ce qui m’a mené ici, à la guerre, à la souffrance, à la tyrannie… Oui, le Royaume d’Orr était un pays prospère, jusqu’à ce que Cassandora arrive au pouvoir. Cette femme était folle, complètement folle, et le chaos dans lequel elle avait plongé le monde va tous nous faire tuer… »


[Artimeus] Raizer (Roman)

«"Les sujets semblent malgré leurs états inconscients développer une vie, une conscience en fonction de leur environnement mais sans avoir l’impression d’exister réellement, ils évoluent dans leurs rêves nébuleux."

Le docteur Thal.


Ses pensées flottaient sans conscience dans d’abstraits rêves étranges comme toujours.
Mais soudain quelque chose vint, qui la tira en arrière . La main de la réalité se saisit de ses pensées. Elle s’éveilla.
« Elle » murmura t’elle doucement en se reconnaissant pour la première fois.
Petit à petit, la jeune femme prit conscience de tous les membres de son corps.
Ses doigts engourdis parcoururent la paroi métallique. Après le « qui suis-je ? » vint le traditionnel « ou suis-je ? ».
Elle ouvrit ses grands yeux verts. Inutile. Il faisait aussi noir qu’avant. Elle inspira, expira lentement.
Un défilé de sensations rejoignit celle d’exister. Le froid, la faim, la peur qui ne la quitteront plus.
Elle tenta de bouger mais sans succès.
Ses mains ne rencontrèrent que la même surface de métal uniforme. Elle était allongée dans un tube de fer, couverte d’une combinaison fine. La seule avancée possible semblait être au bout de ses pieds là ou elle ne rencontrait aucune paroi. »


[Elshalan] Corruption (Roman)
Le monde a changé. Pas forcément pour le mieux.

[Elisheba] - Roman
"-Et là… euh… point final. Voilà !
Ça y est! J’y suis! J’ai enfin réussi à terminer mon roman ; cette putain d’histoire que je trimballe dans ma tête depuis deux ans. Je n’en reviens pas. Ça fait longtemps que je n’ai pas écrit et j’ai oublié la satisfaction extrême que procure le fait d’ajouter le dernier mot à son roman… Mon Dieu que c’est soulageant !
-Claire ! A table !
-J’arrive !
Je suis super heureuse. Il y a des choses dans la vie qui sont simples, mais qui suffisent à rendre un événement particulier et c’est ce genre de trucs qui me permettent de supporter mon morne quotidien de lycéenne.
-A table !!! crie-t-on encore.
"


[Ewilan] Asmellya: Promesse (Roman)
Les aventures d'Asmellya dans une société totalitaire cauchemardesque où l'on sélectionne ceux qui sont digne de vivre grâce à des épreuves psychologiques et physiques.

[Lyadrielle] La destinée de Via (Roman)
« Depuis le début, je ne voulais que le bien. Encore aujourd’hui, après tout ce qui s’est passé, je ne regrette rien et suis fière de ce que j’ai accompli. Le monde a changé et j’ai changé avec lui. La vie ne sera plus jamais comme avant mais les écarts subsisteront encore, car il en avait été décidé ainsi, bien avant ma naissance. »

Un roman de Fred
« « Et je resterai là pour que tu l’oublies toujours, oubliant moi-même que ma demeure est ailleurs. »

Roméo et Juliette est l’une des pièces les plus romantiques, les plus tragiques qu’il puisse exister. Certains la qualifieraient de niaiserie ; d’autres de tragédie. En effet, il est là question de deux jeunes amoureux, destinés à être déchirés par la haine qui unie leur deux familles. Personnellement, elle est ma pièce préférée. Elle me fait réfléchir. Me transforme presque. C’est-à-dire que, passionnée de théâtre, je m’exprime déjà avec des gestes (très) fréquemment mais, maintenant que j’ai l’ai vue jouée, en plus de l’avoir lue, il m’arrive d’en adopter le niveau de langue.
»


[Whatsername] She, she screams in silence (Roman)
«

Do you remember the silver walks? You used to shiver, and I used to talk.


Elle se lève. Comme tous les jours elle est seule dans son grand lit – celui que son père a choisi pour elle avec un clin d’œil et un sourire grivois : « il vaut mieux avoir de la place, eh ? ». La place n’a jamais servie. Elle est si maigre et si seule.

Elle marche en silence jusqu’à sa minuscule cuisine et grignote un bout de pomme en écoutant le bruit affreux de la radio. Ça ne capte pas ici mais le grésillement comble le Vide.
»


[Yema] Marion Lecourt (Nouvelle)
« Rennes, le 18 Mars 2004,
Cher Guillaume,
Joyeux Anniversaire ! Tu vois je ne l'ai pas oublié !


- Mon nom est Marion, j'ai vingt-huit ans. Je vis à Rennes. Je suis brune, yeux marrons, la peau très blanche. Je mesure un mètre soixante cinq et pèse cinquante kilos. Je suis actuellement journaliste pour un petit magazine spécialisé dans les mariages.

Tu sais, tu vas vraiment m'en vouloir mais je n'ai pas acheté de cadeau. Tu me connais, j'ai une petite tête ! On ne me changera plus !

Ma vie fut un véritable cauchemar. Bien sûr elle ne le fut pas dès ma naissance, mais surtout depuis ce jour maudit où j'ai perdu la personne la plus importante de ma vie.

Sinon aujourd'hui j'ai pris mon jour de congé, tu vas pouvoir profiter de ma présence et tu pourras me voir plus longtemps. Je n'oublierai pas de changer tes fleurs cette fois, promis !

Cette personne était mon jeune frère, Guillaume Lecourt. »


[Yema] Sauver le Royaume (Roman)
« En l'an 2060 Majesty une organisation d'anciens nobles avait fait un coup d'état planétaire et la noblesse avait alors pris le pouvoir. La civilisation n'avait pas beaucoup évoluée, il n'y a certainement pas de voitures volantes et des robots qui font le service, en fin de compte la seule chose qui ait changé était la loi. Certes les nobles ne sont pas assez fous pour mettre en place une dictature, mais la chance sourit plutôt aux sang-bleu qu'aux autres. »




Stichomythie n°9 - Tempête !

Stichomythie n°8

Nouvelle-Stichomythie nº6 – Retrouvailles (Titre Provisoire)
« Une ombre se profila derrière moi. L'ombre d'un homme. Une ombre familière, qui fit que mon coeur sursaute dans ma poitrine. Je me retournai furtivement pour lui faire face, enfin. A contre-jour, je devinai sa silhouette et sa posture si caractéristique. J'aurais voulu lu crier à la figure, lui demander pourquoi il était parti, mais je ne pouvais pas. »


Stichomythie ChatBox Innachevée
« Je n'ai jamais aimé le lundi. Le lundi est vraiment un jour laid et inutile. Il pleut souvent. Pourtant, en me levant ce matin, j'ai découvert quelque chose d'étrange... Un peu fatigué, je n'ai d'abord pas fait attention. Je ne croyais pas qu'on puisse trouver de telles choses ici. J'adore ce genre de choses, mais en trouver ici, c'était plutôt étrange. Je crus d'abord à une blague. »




[Nouveau !] The palace in the canyon
« There's a palace in the canyon
Where you and I were born
Blue shadows of the canyon
I met you now you're gone
»


Le monde heureux des gens amoureux
Sa main sur la sienne, il rêve.
Il rêve d'elle quand elle rit,
Et qu'elle illumine tout Paris.
Il rêve de ses yeux qui étincellent,
Sans la moindre idée qu'ils l'emerveillent.


La poésie du ressenti...
Je suis fatiguée,
J'ai mal aux mollets.
Tristesse infinie,
Mais quelle infamie.






[Nouveau !] Deuxième essai !!
Une deuxième tentative de pièce orchestré par notre barman Tristann !


Pièce nº1 - [FIRST TRY] --> Réservé à Tristann, Tildu, Pohore, Anaël et Mema, Narrateur : Julie
« XXème siècle, une vieille ville plongée sous la pluie.
La première scène se déroule dans une immense chambre austère. Nombreux lits superposés aux charpentes métalliques, lampe bancale. »







[Nouveau !] The Letter (titre provisoire)
"Today is a beautiful day : stormy sky and rain. I’m ironic, of course. It’s a day like any other; a day where nothing happens.
I rent a small apartment where I live all alone. Unfortunately, I just have my income to live off. I don’t see anyone and nobody sees me.

This morning, I’m standing in front of my letter-box, sheltering under an old umbrella. I haven’t received anything for many years so I don’t expect anymore.
But, to my surprise, when I open the letter-box, I find something inside: a dark-blue envelope with a bright red stamp.
I frown and exclaim:
-A letter?! God, it’s been a while!!!
"


Boat aground! (échoué)(Titre Provisoire)
“The boat was pitching a lot these last minutes, and the passengers were getting pretty worried. Some messages on their phone were telling them they were safe, it was just waves. But none of them was really reassured by that, because all their staff, in each room of the boat, was moving from one side to the other.”

I feel at a loss.
“I grabbed his arm so tight that he started to cry. I stopped for a minute and whipped his tears, and then i kissed his little cheeks, blushed by the cold wind. He raised his head to look me in the eyes and said with his little voice:
"- I'm hungry Jess'.”


Persecución nocturna
« Se paró unos segundos para retomar el aliento. ¿Seguían siguiéndola? Unos pasos detrás de ella respondieron automáticamente a la pregunta. Retomó su carrera interminable por salvar su vida, entre las callejuelas que conocía tan bien de día, pero que de noche aparentaban siniestras y oscuras. Ya no podía más. »


El verano de Miguel Escudero Cuartero
« -¡¡¿Raaaaquel qué haces?!! ¡Tenemos que irnos ya! ¡Venga, date prisa!
-Vale mamá, pero no encuentro mi vestido, sabes, el azul...
-¡Pero da igual! No nos vamos a un gala, ¡solo a ver a abuela Rosa! »


Dernière édition par Anaël le Jeu 4 Juil - 13:16, édité 24 fois (Raison : Mises à jour !)
Revenir en haut Aller en bas
http://levezlencre.forumactif.fr
 

Tableau Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: Le Hall d'Accueil-