LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaël
Commandant de Bord
avatar

Messages : 1801
Birthday : 21/01/1995
Âge : 22
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Le scénario   Lun 7 Aoû - 0:04



Si vous n'avez pas vu le sujet, aller donc consulter la liste des personnages : elle vous aidera à mieux comprendre le scénario.
Si vous souhaitez réagir sur le scénario, proposer vos idées ou étoffer telle ou telle partie, c'est >>>ici<<<.



En résumé :


  • Situation initiale : Il était une fois, dans le royaume de l'Agliété, la princesse Iris. Elle est forte, courageuse et sort souvent de son palais pour faire des trucs de fous.
  • Élément Perturbateur : Tout à coup, un nouveau monde est découvert.
  • Péripéties : De dépit, la princesse décide d'aller l'explorer, découvre qu'il y a un méchant, lui marave la tête et ils ne se marièrent pas et n'eurent pas beaucoup d'enfants.


Prologue :


_____On commence par une mise en situation classique, à ceci près que certains codes sont renversés (la princesse est aventureuse, le prince n'est pas très téméraire par exemple). Cette mise en situation pourra comprendre quelques descriptions : château, royaume, personnages... Il s'agit de plonger rapidement le lecteur dans la bonne ambiance. Rapidement, la découverte du nouveau monde pousse le royaume à monter une expédition dont la princesse prendra la tête. Ils franchissent la porte et découvrent un monde de magies et de merveilles. On pourra faire une scène d'entrée avec chants et fée, lutins, gnomes, scarabées...


Première partie :


_____L'intrigue ? Assez rapidement, ils découvrent que quelque chose cloche dans le monde merveilleux : Les fées semblent disparaître les unes après les autres et deviennent donc de plus en plus rares ! Bien sûr, tout le monde est inquiet, d'autant plus que les fées sont indispensables à l'harmonie et la pérennité du monde. Les aventuriers décident donc d'aller parler à la fée chanteuse qui les a accueillis.
Celle-ci leur explique que c'est tragique et tout et tout mais ne semble pas trop s'inquiéter sur ses proches. Elle est absente et répond à côté avec une légèreté qui frôle l'insolence. Elle leur conseille néanmoins d'aller parler aux elfes parce que eux, ils aiment bien se prendre la tête pour des histoires sans importance. Les hauts elfes sont une sorte de force régulatrice du monde qui vivent en harmonie avec tout le monde et règlent les conflits avec équité et impartialité. Leur jugement n'est pas toujours reconnu mais reste souvent le plus sage. Ils leur annoncent que les fées ne sont pas les seules victimes : il y a près d'un an de cela, un haut elfe du nom de Volbajaron a également disparu. N'ayant pas plus d'informations, ils conseillent aux aventuriers d'aller parler aux lutins qui, étant amis avec tout le monde, sont toujours au courant de tout et sont les commères de service. Cependant, il est difficile de trouver un lutin (en général, c'est lui qui te trouve). Les aventuriers se rendent donc dans le village lutin qui se situe au sommet d'une montagne quasi-impraticable. Heureusement, la grimpeuse du groupe équipe la falaise et rend le voyage plus ou moins trivial.
_____Durant toute cette partie, nous sommes dans une phase de découverte du monde. C'est donc le moment de placer beaucoup de descriptions qui appartiendront toutes au domaine du fantaisiste et du merveilleux. Le but est d'en mettre plein les yeux, de faire rêver. La poésie, le lyrique et l'improbable joyeux sont les bienvenus ! Cette partie est aussi l'heure de gloire de la grimpeuse donc il pourrait être intéressant de mettre l'accent sur les difficultés rencontrées et les techniques mises en oeuvre pour les contourner (tout en restant dans le registre du conte pour enfant).



Deuxième partie :



_____Notre groupe rencontre les lutins qui leur parlent de tout plein de choses sauf de ce qu'il veut entendre. Au bout d'un moment, ils finissent par les guider vers une clairière où une fée a l'habitude de butiner, mais ils les préviennent qu'elle est très timide. Les aventuriers ne prennent pas compte de cette remarque et font fuir la créature magique. Penauds, ils reviennent vers les lutins qui les rassurent en disant qu'elle reviendra sans doute. Le lendemain, ils envoient le beau parleur du groupe à la rencontre de la fée. Grâce à ses talents de baratineur, il réussit à rassurer puis séduire la fée qui avoue avoir été victime d'une attaque : c'était un elfe, un haut elfe ! La description qu'elle leur donne coïncide avec la description qu'ils ont de Volbajaron. Cependant, la fée leur explique que ce dernier s'est doté de puissants pouvoirs magiques et que personne à l'heure actuelle n'est capable de s'opposer à lui. En effet, les êtres de ce monde sont plutôt pacifiques et personne n'est vraiment capable de se battre, sans parler d'en avoir la volonté. La fée maintient que les hauts elfes chercheront une solution pacifique impliquant de raisonner leur frère mais que cela est peine perdue : elle a vu la folie dans son regard. Après l'entretient avec la fée, la princesse décide de retourner prendre conseille aux lutins qui la redirigent vers un vieux sage, le plus sage d'entre tous.
_____Cette partie est une phase de transition qui réitère les vas-et-viens entre les différents pnj mais cette fois-ci l'accès est mis sur l'échange et le partage, le dialogue plutôt que sur les "va voir ailleurs" entourés de découvertes fabuleuses. Passés les premiers émerveillements dans la découverte du nouveau monde, le lecteur doit alors se familiariser avec ses habitants, ses mœurs et ses coutumes. Il s'agit également de l'heure de gloire du beau parleur dont la fée tombe amoureuse. Reste à développer à partir de là et pendant TOUT le reste de l'histoire : Au début, le beau parleur n'est pas intéressé mais la fée le suit partout et comme elle est adorable et mignonne il n'ose pas lui dire de partir, surtout que c'est lui qui l'a amadouée. Au fil des conversations et du temps qu'ils passeront ensemble, il lui découvrira une vraie personnalité, une façon de vivre et de voir les choses qui sont absolument riches et ravissantes. Littéralement. Sans même s'en rendre compte, il développera avec elle une amitié et une complicité profonde à la limite de l'amour.


Troisième partie :


_____Après avoir convaincu le sage nain (oui, c'est un NAIN et il est SAGE. Il vit dans une grotte.) de les aider de sa sagesse, nos héros se voient confier un secret : il existe un artefact légendaire qui possède un pouvoir destructeur extrêmement dangereux : il est capable d'absorber toute magie. Comme personne dans ce monde n'est capable de vivre sans magie, cet objet a été scellé et caché dans un endroit secret. Seule une carte passée de génération en génération permet de connaître son emplacement, lequel est gardé par les esprits de la forêt (si c'est une forêt, de la montagne si c'est une montagne etc.). Grâce aux talents du cartographe, notre groupe parvient à déchiffrer cette carte devenue plus ou moins incompréhensible au fil des siècles et se rendent sur le lieu indiqué. Malheureusement, le chemin est semé d’embûches et nos comparses doivent faire face à diverses situations plus ou moins inextricables.
_____Ici, il ne s'agira pas de décrire un monde naturellement hostile mais les dangers d'une mauvaise connaissance du monde : nos héros un peu touche-à-tout déclenchent catastrophe après catastrophe ; pas seulement par maladresse mais aussi et surtout par ignorance ; tel un groupe d'enfant qui ne sait pas encore ce qu'est le feu et décide de sauter dedans à pieds joints juste pour voir. Bien sûr, il s'agit du moment de gloire du cartographe donc mettez-le en avant !


Quatrième partie :


_____Arrivés sur place, nos héros s'emparent du trésor qui malheureusement est protégé par de puissants golems. La grosse bourrine du groupe les dégomme après un combat épique au cours duquel elle est grièvement blessée. Les autres explorateurs parviennent à s'emparer de la relique (qui ne les affecte pas car ils n'ont pas de magie) et tout le monde s'enfuit juste au moment où les golems commencent à se reconstituer (ils ne savent pas encore comment se servir de l'aspirateur à magie et préfèrent déguerpir plutôt que de l'expérimenter sur les golems).
_____Comme vous pouvez le voir, cette partie s'articule en trois sous-parties : la description du lieu en question avec éventuellement la mise en place d'une stratégie d'approche par la princesse, le combat et la dérobade. Pour ce qui est de la description, n'hésitez pas à faire dans l'exotique ! Il s'agit de faire s'émerveiller et de donner le sentiment du grandiose, de la richesse fabuleuse de l'histoire et de l'héritage que nous ont légué les anciens. Pour ce qui est du combat, faut bien un peu de spectacle. Enfin, la fuite doit mettre en avant le fait que l'artefact n'est pas un objet miraculeux aux pouvoirs illimités (puisqu'il ne permet pas de vaincre les golems) et qu'il n'est pas simple d'utilisation. Ce n'est donc pas une arme ultime contrairement à ce que dit la légende.


Cinquième partie :


_____Exténués par leur périple et surtout par le combat final, les sept compagnons trouvent refuge auprès des nymphes et des dryades qui vivent dans la forêt. Ils se reposent et, grâce aux connaissances du médecin et aux pouvoirs magiques des nymphes, la bourrine est sauvée. Cependant, un puissant poison la tue à petits feux ! Les dryades demandent au botaniste de leur ramener certaines plantes afin de concocter un antidote. Cependant, il ne fonctionne pas ! Suite à une suggestion du médecin qui élabore sa propre recette d'antidote à l'aide de la connaissance des dryades sur le monde et de ses connaissances sur le corps, la bourrine est tout de même sauvée.
_____Il fallait bien que le médecin ait son heure de gloire.


Sixième partie :


_____Les dryades examinent le butin de la quête et déchiffrent les inscriptions. Apparemment, il s'agit d'une énigme mais les esprits des arbres refusent de leur donner la réponse. Grâce à son amour pour les plantes et les notes qu'il a prises au cours de son voyage, le botaniste résout l'énigme et parvient à débloquer le pouvoir de l'absorbant. Notre groupe est désormais prêt à combattre Volbajaron et partent tout de suite l'affronter avant qu'il ne commette d'autres méfaits. Grâce aux conseils des dryades sur la manière de se comporter dans le monde, les étrangers peuvent désormais se déplacer sans encombre dans ce nouveau monde. Reste encore à localiser le méchant. Pour cela, nos aventuriers décident de lui tendre un piège à base d'appât (il y a une fée dans le groupe pour ceux qui n'auraient pas suivi). Comme ils ne possèdent pas de magie, ils sont plus ou moins indétectables par l'elfe déchu qui tombe dans le panneau.
_____La partie pourra être majoritairement composée d'une focalisation sur le botaniste et sur la résolution de l'énigme. Être attentif à son environnement, prendre compte des explications qu'on nous donne, écouter son prochain, voilà les principes qui lui ont permet de résoudre l'énigme. J'aimerai aussi mettre en avant un ou deux conseils de manière explicite.


Septième partie :


_____Affrontement final avec Volbajaron. L'artefact absorbe une grande partie de ses pouvoirs mais il est tellement puissant qu'il garde un peu de télékinésie. Malheureusement, cela suffit pour qu'il se débarrasse de la bourrine, annihilant toute la force de frappe du groupe. Grâce aux pouvoirs de la fée qui peu faire léviter les gens, ils s'enfuient et sont guidés par le cartographe vers un terrain plus favorable. Le médecin et l'herboriste commencent à prendre soin de la blessée tandis que la princesse réfléchit à toute vitesse. Elle trouve un stratagème au denier moment qui implique bien sûr le talent de la grimpeuse et du beau parleur (provocation ?). Grâce à cela, l'ennemi est vaincu.
_____Il faut trouver la stratégie ! Il s'agit de l'heure de gloire de la princesse après tout !


Dénouement :


_____Ah parce que vous aviez remarqué que les descriptions des parties étaient de plus en plus courtes ?

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Le scénario
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: Le Pont Supérieur :: La Table de Travail :: Il était une fois...-
Sauter vers: