LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [SCB] Though.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: [SCB] Though.   Mer 11 Nov - 22:56

Il était une fois. Enfin je crois. C'était il y a longtemps. Il y a deux semaines. J'ai un peu oublié depuis, mais je crois que c'était bleu. Oui, c'est ça, bleu marine. En réalité je n'ai rien vu, on me l'a raconté. On m'a dit quand j'étais enfant "Ca c'est passé il y a deux semaines" ; maintenant je ne sais plus. C'est à chaque fois la même chose, lorsque j'écoute les histoires de mon grand-père. Ma grand-mère n'existe pas. Forcément, pour les histoires, ça complique, c'est pour ça que c'est mon grand-père qui les raconte. C'est à chaque fois pareil, il a son air enthousiaste sur son rocking chair. Je dis rocking chair, mais il appelle cela son cheval de bataille. Son cheval bleu. Ah, c'était donc ça, ce qui était bleu marine. C'était pour nager dans l'Océan des Mémoires, d'après lui. Je crois que c'était plus un hippocampe. C'est avec ça qu'on voyage dans cet océan aux eaux très capricieuses. There. C'est toujours ce qu'il dit après "Il était une fois". Après ça, il se tait pendant quelques secondes puis reprend: "Oui, alors". C'était une phrase très importante. Il prend toujours un air malicieux pendant un court silence, pour le plaisir de faire attendre ses auditeurs.

C'est toujours à ce moment-là que maman surgit de la cuisine, accompagnée d'une odeur de gâteau trop cuit. Maman fait des gâteaux étranges, elle aime bien faire des expériences du genre mélanger du chocolat avec des courgettes. Mais, personnellement, je préfère les histoires de grand-père. Elles sont parfois alambiquées, mais restent à chaque fois pleines de sagesse et d'aventures. Alors que les recettes de maman elles ne restent jamais, on les mange trop vite. Et après on a toujours mal au ventre. J'ai aussi souvent mal au ventre en écoutant Grand-Père. C'est surement à cause de tout ce qu'il a vécu, ça me semble incroyable. Même si parfois je me demande s'il n'exagère pas, par exemple les dragons je ne crois pas que ça puisse voler une semaine sans s'arrêter. De même, j'ai du mal à croire que des lutins soient un jour venus voler ses lunettes. Pourtant, je crois aux belles histoires, surtout lorsqu’elles débutent dans le Bistr'aux-Arbres. Il m'en avait raconté une comme ça, qui finissait sur un fleuve, je crois. Je ne m'en souviens plus, mais ce n'est pas celle-ci qui se passait il y a deux semaines.

Celle qui se passait il y a deux semaines, c'était une histoire d'arbre mystique. Tout a commencé quand Morgane a refusé de terminer sa purée de petits poids, un jeudi. Vous remarquerez que tout semble souvent commencer un jeudi. Morgane voulait laisser 42 petits pois dans son assiette ; un chat lui a dit que c'était ridicule, qu'il fallait qu'elle en mange 42, puis que de toutes façons c'était une purée de carottes. Mais Morgane ne faisait pas la différence, voyez, après avoir mangé de la purée pendant 42 ans. Bref, toujours est-il qu'elle se mit en colère et décida d'aller se baigner dans la rivière. C'était une belle rivière où chantait un trou de verdure accrochant follement aux herbes un haillon d'argent. Et à côté, il y avait une plantaison de piments. Celui-ci lui donna envie de mijoter une petite farce. Alors elle cueillit les piments et les fit cuire avec de l'ail et du pain pour farcir des poivrons. Cependant, après s'être battue avec son four à bois qui ne voulait pas obéir, elle brûla ces derniers pendant la cuisson. Ce qui déclencha une furieuse alarme incendie. Elle râla un grand coup. Et s'écria :
 -Putain, Imeliiie !

Dans sa colère, elle s'empara d'une lampe qu'elle fourra dans les bras d'Imelie qui venait d'arriver. Imilie regarda autour, interloquée. Tout à coup, la lampe se mit à vibrer, trépigner. Et même, à briller. Puis, elle disparut. Ou plutôt, elle se transforma ! Comme un Barbapapa. Hup ! Hup ! Hup ! BARBATRUC ! Et la lampe se transformaaa... en champignon magique !
 -Mais il est pas comestible ce champignon, remarqua Morgane. Tant pis, on le gardera pour la champignaison.
Décision tout-à-fait naturelle.
 -Namého, bien sûr que je ne suis pas comestible, rétorqua le champignon.
Le champignon fronça les sourcils d'un air beaucoup trop adorable pour être crédible dans sa colère.
 -Ooow il est trop mignoooon, s'écria Imelie avec adoration.
 -Maieuh, protesta le champignon mécontent d'être tout compressé dans les mains de la jeune fille.
Celle-ci le reposa sur son tronc.
 -Ah bah enfin, râla-t-il quand même.
Le champignon se dandinait joyeusement sur ses racines minuscules, content de pouvoir se dégourdir les ramifications.

Grand-père avait stoppé là son histoire. Après un long moment de silence, je me suis écrié :
 -Mais papy, papy ! Mais ça n'existe pas, les plantaisons de piments !
 -Oh Lord Jesus, fais pas l'con, mon enfant.

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
 
[SCB] Though.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: La Bibliothèque-
Sauter vers: