LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jeu de la bombe n°4 [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Jeu de la bombe n°4 [Terminé]   Mar 28 Juil - 14:46

_____Je l'avais trouvé près d'un cocotier millénaire, replié sur lui-même avec une tige qui dépassait d'une coque et il était là, ce petit perroquet multicolore que j'ai hésité à manger au moins jusqu'à l'aurore. Il sentait le cacao et le caramelois' mais pourtant paraissait bien vivant. J'en salivais d'avance et avec fougue, me jeta dessus... c'était si bon ! Mais j'avais encore très faim alors qu'il ne m'en restait plus rien que des plumes colorées que je décidai de garder avec moi pour le reste du voyage. Quoique, et si je les mixais avec du jus d'ananas ? Et peut-être aussi avec du chocolat, non ? Mais je n'avais qu'une envie, une envie de sucré, de te retrouver dans ta maison de fruits confits avec tous ces beaux gâteaux qu'on fit, agrémentés de chocolat et chantilly et de tellement de sauce de Quevilly ! Saupoudré de cacao et d'éclats de noisettes, de fraises tagada et de piment d’Espelette, rien de mieux pour faire la fête.

_____De plus en plus vite sonnent les trompettes, surtout quand l'alcool me fait tourner la tête et que s'agitent les castagnettes ! Un verre à la main, je m'approchais et le monde tournait alors que je marchais pour finir par tomber dans ses bras, ô, délice ! Il me proposa de goûter à ses mets préférés et me précipita dans un doux conte de fées où toutes les fontaines étaient en nougat et les jets d'eau de chocolat. Partout où j'allais étaient les kilos, ah là là. Mais qu'importe, j'avais encore très faim et puis qu'importe puisqu'à la fin on finira tous enrobés comme de gros chocolats pralinés.

_____Les crustacés sont épicés, sucrés et flambés comme des cacahuètes auxquelles je ne pouvais résister ! J'écoutais mon estomac et mes papilles, accompagnés de ma salive qui frétille et de mes yeux qui scintillent devant ces mille et un délices qui me mettent au supplice de courir autour de la table et sous les chaises ! Une odeur de brownie grillé titilla soudain mes narines et me fit avancer vers la cuisine où m'attendaient des poires pochées. Ô fruits de mon gourmand péché que j'aime à m'en damner, vous êtes aussi succulents que le dentier de mes grand-parents et aussi appétissants que la dernière commission de maman. Et tous ses gâteaux succulents !

_____Pourtant, je n'aimais pas avoir le ventre de papa car une telle bedaine, telle une outre bien pleine, risquait de gonfler, gonfler, gonfler puis bientôt éclater pour aussitôt se reformer et prendre l'apparence d'une tortue ninja ou celle de l'éléphant rose qui avec sa trompe aspira un peu de poudre de piment et d'un coup éternua sur un air de trompette en jouant des castagnettes et en dansant des claquettes près d'un théâtre de marionnettes où se pressent les noisettes et les écureuils tapis dans leur cachette qui attendent impatiemment l'hiver où ne sont plus les vers de terre. Et ils espèrent pouvoir dévorer les fougères si douces, si appétissantes, un doux repas, odeurs charmantes et amis délectables.

_____Un gâteau de Haribos qui sentait le cumin et le romarin fut engloutit sans dire un mot et le ventre rempli de choses gluantes mais appétissantes, je partis tranquillement, le ventre repu et la démarche tanguante. Le sourire aux lèvres et la bouche chantante, vers d'autres boissons tentantes et acrobaties délirantes ! Tout me semblait magnifique, la lumière le son et le goût féerique, l'ambiance et surtout la musique que digéraient les alcooliques attirés par ces si belles bouteilles et ces boissons à nulle autre pareille qui réchauffaient plus que mille Soleils.

_____Le sable doré et la mer agitée ramenaient par vagues déchaînées quelques bons coquillages qui semblaient enchantés de rejoindre leurs amies méduses ou leurs congénères crustacés. La sauce marine est bien salée, elle me fait penser à l’île de Ré et me semble aussi sucrée qu'une huître bien trempée. Hum ce serait un si bon régal d'y ajouter quelques algues agrémentées de la sauce marine ! Mon cerveau en ébullition et l'estomac dans les talons, je m'en vais découvrir d'autres contrées, d'autres paysages si verts, si beaux et célébrer leur gastronomie, leurs traditions, leurs manières de vivre et bien sûr les horaires des repas !

_____Je veux me nourrir de leur culture et de leurs macarons tout en me baladant dans ces champs qui sentent si bons, décorés de mille et une fleurs colorées et de fourrages croustillants et sucrés. Que dire? c'est magnifique, surtout au clair de lune lorsque la nuit se transforme en coulis au chocolat : le noir devient tellement accueillant. Que j'aime m'y perdre en frissonnant et respirer ce chocolat si fondant ! J'aime m'y aventurer, pieds nus dans cette belle purée pour sentir les grumeaux qui collent contre mes doigts de pieds.

_____Ô sensation exquise parcourant tout mon corps de sangsues fraise-chocolat. Des lentilles grouillent dans mon estomac et me donnent froid ! Je monte doucement sur mon petit nuage en barbe à papa et m'y colle accidentellement les doigts ô sucre collant, délicieux cette fois ! Mon nuage rétrécit doucement à mesure que je le mange et j'adore ce goût mielleux qui me met toujours aux anges Hélas, je croque le dernier morceau...et tombe dans une terreur noire je ne vois plus rien, je deviens comme aveugle et toute cette noirceur fait de moi l'être esseulé. Ainsi, j'abandonne, plongeant définitivement – ô monde cruel, ô monde injuste, dans une kyrielle que je m'apprête à goûter avec impatience, une kyrielle de malfaisance et de démence !

_____Allez, entrons dans la danse ! Dégustons tous ces mets rances et empruntons l'escalier nous menant vers le royaume des meringues sucrées, toutes ces choses indigérées et ces boissons alcoolisées ! Je sombre dans un océan salé où des dauphins viennent s'amuser, manger de gros thons surgelés et du saumon grillé. Les magrets de canards et les gâteaux au chocolat ! Tous ces danseurs dans tous les coins, dans toutes les pièces, me mettent l'eau à la bouche et la bouche à l'eau tandis que les cris des dauphins envahissent la salle, j'attaque mes moules marinières accompagnées de frites saturées par le sel et de ketchup industriel indigeste. Et d'un coup le moment fatidique surgit : un homard sort de mon vomi et un papillon volant dans la nuit qui brillait, brillait, tel une luciole dorée perdue dans ce ciel étoilé. De délicieux relents et la mer, loin devant avec ces grandes vagues qui s'élèvent et le cri des mouettes qui croustillent joyeusement comme les poissons volants que je fais sauter dans ma casserole.

_____Sur cette île déserte trône un magnifique palmier et une montagne de cocotiers, sans oublier la mer transparente, je me repose finalement et profite de mes dernières heures, digérant paisiblement toutes ces bonnes choses précédemment dégustées, accompagnées d'un délicieux café trop sucré à mon gout par ailleurs. L'ombre dansante du palmier sur le sable si doux, si fin. J'ai hâte de recommencer demain.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeu de la bombe n°4 [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: L'Île :: La Cabane-
Sauter vers: