LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [STICHO] Le Flamand Rose de Tamère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: [STICHO] Le Flamand Rose de Tamère   Dim 21 Sep - 20:01

Il était une fois Tamère, qui s’était endormie sur un fauteuil. Elle se réveilla au milieu de nulle part et aperçu un gigantesque slip qui l’observait silencieusement. Son odeur peu agréable le rendait très menaçant. Elle inspira donc le plus profondément et rapidement possible puis se boucha le nez avant de demander poliment :

- Auriez-vous vu mon fauteuil ?

Le slip se remua, et ne répondit pas. Tamère haussa alors les épaules, prit son courage à une main (l'autre pinçant toujours son nez), et s'enfuit en courant. Mais elle s'aperçut qu'elle n'avait plus ses jambes, ça compliquait un peu la situation. Tamère décida donc de se jeter à plat ventre contre le sol, et réalisa ainsi qu’il n’y avait pas de sol, et que tout ceci était bien inutile, attendu que le slip n’avait pas l’air motivé pour lui courir après. Elle comprit alors que quelqu’un, là-haut, devait se foutre de sa gueule.

Ce quelqu’un apparut alors sous la forme d’un flamant rose qui voletait au-dessus d’elle. Et qui piqua tout à coup vers le… ben pas le sol du coup. Alors Tamère lui demanda s’il avait, par hasard, vu son fauteuil, ainsi que ses jambes tant qu’à y être. Et le sol. Le flamant rose répondit qu'il fallait s'adresser au bureau des objets trouvés, au bout du couloir, au deuxième étage, dans le bâtiment B, au coin de la rue Faidherbe, au carrefour avec le périph, ou quelque part par là. Elle prit le temps de réfléchir à ces informations, puis demanda s’il pouvait l’y conduire, vu que ça allait être difficile sans jambes ni sol. Le flamand soupira, et lui fit remarquer que si les nuages existaient, ce n’était pas pour rien. Tamère demanda comment elle était censée utiliser les nuages. Le flamand maugréa qu'il suffisait de monter dedans, que ce n'était quand même pas bien compliqué et que c'est pas tout ça mais il allait être en retard pour son pique-nique en Camargue. Déboussolée, et désespérée à l'idée de ne plus jamais revoir son fauteuil, et ses jambes, et le sol, Tamère se mit à pleurer, ce qui était réconfortant, mais pas très utile.

Heureusement c'était une journée ensoleillée, et ses larmes se transformèrent en arc-en-ciel, alors elle tenta d'assembler les bouts ensembles pour faire un escalier, mais comme elle n'était pas forte en puzzle elle n'arriva qu'à faire une brosse à cheveux. C'est en brossant ses cheveux qu'elle se souvint soudain qu'elle avait simplement rangé ses jambes dans sa poche. Elle glissa donc sa main dans sa poche et… mince, sa main n’était plus là ! Mais alors, comment pouvait-elle sentir sa poche ? Quelqu'un devait encore se foutre de sa gueule, mais comme le flamand rose était parti, le mystère restait entier. Tout ce qu'on sait c'est qu'une fermière australienne les retrouvera un jour dans son congélateur, seulement, à ce moment-là, Tamère sera déjà en train de manger les pissenlits par la racine. Ou peut-être sera-t-elle en partance pour le monde des bananes, à bord d’un nuage.

En attendant, elle était bien embêtée, car il n’est pas facile de se brosser les cheveux sans mains. Bref, Tamère commençait à être un peu fatiguée par toutes ces histoires, et elle décida d’aller manger un peu de ces bonbons que sa vieille tante lui avait offerts. Elle s’allongea donc sur l’arc-en-ciel, et se laissa glisser jusqu’en bas, où elle atterrit… sur son fauteuil, qui flottait toujours dans les airs.

A son contact, le fauteuil retomba violemment, et Tamère réalisa alors que ses jambes s’étaient raccrochées à son corps. Alors Tamère se dit que quand même tout ça, c’était compliqué, et se rendormit.

Elle se réveilla au milieu de nulle part…

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: [STICHO] Le Flamand Rose de Tamère   Sam 4 Oct - 13:02


Voyez comme cette sticho a inspiré ma potesse.

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
 
[STICHO] Le Flamand Rose de Tamère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: La Bibliothèque-
Sauter vers: