LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le lapin [Titre provisoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 21 Juin - 14:33

Et tac ! Comme promis :


IDÉE GÉNÉRALE

Cette nouvelle porte sur les déambulations d’un jeune étudiant un peu paumé qui cherche un sens à donner à sa vie. Elle se concentre sur les doutes et questionnements de quelqu’un qui ne sait pas se décider, elle creuse la psychologie d’un personnage. Je pense que ces états d’âmes sont assez contemporains à notre époque et à notre génération “zapping”. Ce jeune est indécis même dans les actions les plus banales. Jusqu’à ce qu’il rencontre une fille qui va impulser une nouvelle orientation à sa vie.

CANEVAS SOUS FORME DE POINTS

Scène 1. Chez lui
    - La nouvelle commence par un rêve. L’étudiant rêve d’un lapin qui court en zigzag. Ce lapin est poursuivi, de manière métaphorique, par la vie ou la conformité (c’est l’idée implicite).
    - Le rêve est interrompu. L’étudiant se réveille. Il regarde l’heure sur son portable : il est déjà 20 heures passées, il avait rendez-vous. Il se précipite vers son miroir, passe la main dans ses cheveux, court chercher un manteau, change de manteau parce que l’autre lui va mieux, rechange, prend ses clés, sort de chez lui.

Scène 2. Avec l’autre : dîner avec son copain. Seulement sous forme de dialogue.
NOTE : TOUTE CETTE SCÈNE SE DÉROULE SOUS FORME DE DIALOGUE, DIALOGUE QUI DOIT SUGGÉRER LES ACTIONS.
    - L’étudiant est au restaurant avec un homme un peu plus âgé/mur que lui. C’est son amoureux du moment, mais on doit simplement le deviner par le dialogue entre eux. On doit aussi deviner que l’étudiant doute quant à son amour pour l’autre : l’étudiant ne veut pas s’engager, hésite entre chercher l’amour de sa vie et vouloir “profiter de sa jeunesse” pour avoir des relations plus libres.
    - Quelques détails suggérés par la conversation : l’étudiant commande un plat puis se rend au bar pour changer sa commande ; l’amoureux demande à l’étudiant des nouvelles de son job, job qu’il a trouvé il y a peu, pour lequel il était enthousiaste mais qui finalement ne lui plaît pas ; l’amoureux demande aussi comment se passent ses études, études d’économies qui ne l’intéressent pas - l’amoureux conseille à l’étudiant de finir son année pour obtenir sa licence mais l’étudiant trouve ce discours trop moralisateur.
    - Les deux sont sur le point de se séparer : “t’es sûr que tu veux pas venir dormir à la maison ?” demande l’amoureux, mais l’étudiant refuse (il est fatigué, il faut qu’il réfléchisse à leur relation…).

Scène 3. Chez lui
    - L’étudiant rêve à nouveau du lapin qui zigzague. On reprend donc la scène 1 avec une description de la course du lapin.
    - L’étudiant se réveille au milieu de la nuit, n’arrive pas à dormir.
    - Il va sur son ordinateur, tente de bosser son économie mais n’y arrive pas, trop déconcentré (messages skype, ah il voulait voir telle chose sur Internet, regarde la télé sur son ordi, zappe).
    - Il finit par recevoir un SMS qui l’invite à une soirée. Il décide de s’y rendre.

Scène 4. Avec l’autre : la rencontre de la fille cool/motivée lors de la soirée. Seulement sous forme de dialogue.
NOTE : TOUTE CETTE SCÈNE SE DÉROULE SOUS FORME DE DIALOGUE, DIALOGUE QUI DOIT SUGGÉRER LES ACTIONS.
    - Ambiance de la fête
    - La fille lui présente association humanitaire : pour elle, c’est un but dans la vie, un fil directeur
    - Lui à fond (euphorisé par la musique et les lumières), s’engage, sans trop savoir, séduit par son discours
    - Plaque ses études dont il a marre et part avec elle au [PAYS]
    - S’endort sur un canapé. Rêve : le lapin continue de courir mais a pris un nouvel embranchement (métaphore : voyage = toujours un moyen de fuir la conformité, mais peut-être cela va lui donner une direction qui lui plaît : le lapin va-t-il aller droit par la suite ou continuer à zigzaguer sur l’autre route ?)


INDICATIONS POUR LE STYLE
    —› Pas de transition entre les scènes, comme des flashs, mais qui se suivent en ayant leur logique. Chaque scène débute au milieu de l’action (au milieu du dialogue pour la scène du restau ou de la fête, au milieu du rêve pour les deux autres).
    —› Schéma en 4 chapitres pour symboliser bifurcation continuelle (lapin-dialogue (incertitude-direction), lapin-dialogue (incertitude-direction)). Chapitres chez lui plutôt sombres (dans le registre des ombres, lenteur du rythme, voyelles fermées (insistance sur les “o”, “ou”, “u”)). Chapitres avec les autres plus illuminés, surtout le deuxième (lumière, couleurs, rythme plus soutenu, voyelles ouvertes (“a”, “i”)). Les autres avec qui l’étudiant parle sont vecteurs de sens (orientation). Mais évolution (les deux dialogues ne sont pas équivalents : copain symbolise ordre établi, copine symbolise renouveau séduisant). L’étudiant semble plus décidé à la fin.
    —› Phrases courtes pour le rêve du lapin.
    —› Insistance sur les mots/ponctuations exprimant la dualité et la rupture (“mais”, “par contre”, “et”, “ou”, “;”, “—”).
    —› En gros : sorte de cercle vicieux avec dualité entre chaque double-partie, mais on sent tout de même une évolution entre chap 2 et chap 4. En gros : chap 1,2,3 = situation initiale. chap 4 = élément perturbateur.

Ces points ne sont que des indications, pour vous donner des idées et pas du tout pour vous mettre la pression !

DÉBUT DE LA NOUVELLE

    Ses pattes rebondissent sur le goudron granuleux. Il saute plus qu’il ne court. C’est fatiguant. Arrivé au niveau des herbes hautes, il change de direction. Retourne sur la route. Son petit coeur bat à toute vitesse dans sa cage thoracique. Il est affolé. Il ne sait pas ce qui le poursuit mais c’est effrayant. Il atteint de nouveau le bord de la route. Tourne à gauche. Il continue de zigzaguer. Tente désespérément de semer son chasseur. Le vent froid passe entre ses poils gris. Tourne à droite. Il a incliné ses longues oreilles pour éviter les frottements de l’air. Il est transi de peur. Bifurquer, bifurquer, pour fuir ce qui le suit.

    Des vibrations lointaines sortent le jeune homme de cette torpeur. Sa main effectue quelques mouvements désarticulés avant d’atterrir lourdement sur l’appareil importun.



Alors, y en a certains qui aimeraient participer ? Des questions pour les trucs qui ne sont pas clairs ?

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 21 Juin - 21:01

Moi moi moi !
Question. Pourquoi. Un lapin.
Sinon je trouve que la fin nous tombe un peu sur la tête mais après tout le thème c'est la bifurcation alors why not.

Bon, je propose te propose une suite, dis-moi ce que tu en penses : ). Comme tu voulais de la lenteur, on n'a pas l'impression que c'est un ado qui va arriver en retard à son rendez-vous mais j'ai essayé de faire au plus près de ce que tu as demandé. Dis-moi si quelque chose ne va pas !



_____Le silence se fait. L'étrange instant succédant au réveil brutal, hésitant encore entre jour naissant et songes oubliés. Vingt heures passées. Il se redresse maladroitement, encore un peu endormi. Il contemple la calme obscurité de sa chambre durant quelques instants, abruti. Il finit par se lever et ouvre ses volets pour que rentre un peu de lumière. Des ombres se dessinent, s'étirant lentement, fantomatiques. Il se dirige machinalement vers son miroir pour évaluer les dégâts, se recoiffe rapidement et enfile un manteau. Il hésite. Ou plutôt l'autre. Il lui va mieux. Il se juge du regard, indécis, change de manteau, fait son choix, rechange d'avis, prend ses clefs et sort de chez lui.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Anaël le Mer 25 Juin - 20:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dreamland
Passager


Messages : 148
Birthday : 17/05/1997
Âge : 19

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 21 Juin - 22:53

Helloooo,

Je suis partante. Mais pas tout de suite, pas avant une semaine du moins. J'espère que ça ne pose pas de problèmes particuliers. Je m'engage à faire avancer le forum au plus vite mais pour l'instant c'est impossible ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Dim 22 Juin - 10:09

Oh, ça a l'air grave cool ! Je voudrais bien participer dans deux/trois réponses, quand j'aurais bien vu comment vous l'écrivez pour ne pas faire un truc qui n'a rien à voir n-n

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Dim 22 Juin - 19:31

J'ai qu'une chose à dire: j'adore!! Je participe. Mais euh... Faut que je réfléchisse d'abord x)

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Dim 22 Juin - 22:08

Yeah, génial toutes ces réponses enthousiastes ! Dri, Fred, Eli, je vous encourage à participer quand vous le sentez !

Anaël, pour ton passage, c'est vraiment bien.

J'aime beaucoup la phrase sur les "ombres fantomatiques", très bien dit, atmosphère suggérée en simplement quelques mots, c'est magique.
Aussi, c'est peut-être un tic inconscient de ta part mais tu as utilisé trois fois la même structure de phrase avec un adjectif à la fin après une virgule (", à moitié endormi", "abruti", "fantomatiques"). Au début ça m'a gênée et en fait j'ai trouvé ça génial parce que ça rajoute au côté répétitif/morne que je voulais suggérer dans la première scène.

Comme tu l'as souligné par contre, il y a une indécision par rapport au rythme. Tu as raison, l'ado (qui est plus un mec de 20 ans qu'un ado) est en retard, mais bizarrement le ton ne le montre pas, comme s'il ne se pressait pas. Tu pourrais peut-être faire des phrases encore plus posées, pour bien montrer le côté morne et monotone de cette scène (souviens-toi, ensuite ça contrastera avec les scènes 2 et 4, plus dynamiques et lumineux). Pour ça, quelques indications :
. Éviter le discours indirect libre comme le "Hum, quelle heure est-il ?" (le transformer peut-être en discours indirect tout simplement, ça fait plus plat mais c'est le but)
. Éviter au possible les points d'interrogation

En écrivant ces remarques à Ana je me suis rendu compte que le style de Fred serait génial pour les scènes de dialogue (2 et 4), justement parce que là on pourra s'autoriser des phrases un peu plus longues et qui partent un peu dans tous les sens.

Bref, donc, si tu veux retoucher un peu ton bout de texte ou que tu as des questions parce que mes propos te semblent un peu incohérents, Ana, je t'écoute (:

En tous cas bon début, je suis super contente !

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
What
Commandant de Bord


Messages : 371
Birthday : 08/03/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au pied du Mur.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Lun 23 Juin - 8:48

Yé soui perdue. C'était pas censé commencer par le lapin qui court ?

_________________


Mais où va le monde?
- Dans un trou le Mur.

Tendresse et chocolats.
.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Lun 23 Juin - 11:29

Oui mais ça c'est le début que j'ai écrit dans le premier message, meuf.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Zois'O
Passager


Messages : 468
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Lun 23 Juin - 11:49

Le chapitre 4 c'est la fin alors ?
Revenir en haut Aller en bas
What
Commandant de Bord


Messages : 371
Birthday : 08/03/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au pied du Mur.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Lun 23 Juin - 12:41

Aaaaaaaaaaaaaah.

_________________


Mais où va le monde?
- Dans un trou le Mur.

Tendresse et chocolats.
.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Lun 23 Juin - 18:06

Ouip. Oui oui ouip. Ça se finit avec un lapin. D'ailleurs j'ai jamais répondu à Anaël : je ne sais pas, pourquoi, un lapin. Ç'aurait pu être une antilope. Non mais parce que quand t'es en voiture sur les routes de campagne et que tu suis un lapin avec tes phares la nuit il se met à courir en zig-zag. 'Ala.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Lun 23 Juin - 21:59

Edit. J'ai la flemme de repasser tous vos messages en gras donc pour le vrai texte on utilisera le bleu de Julie, ce sera plus lisible !

_____Pour les répétitions de structures, ce n'était bien évidemment pas fait exprès mais tant mieux si ça te plait ^^. J'ai modifié le début du message en suivant tes conseils, j'espère que ça te conviendra :). (Du coup j'ai rajouté encore plus de répétitions sans m'en rendre compte.)
Le deuxième ? a été viré par l'opération du saint esprit mais je me demande si ce n'est pas un peu maladroit :
Citation :
Il cherche où est ce foutu interrupteur.
Par contre il reste encore de l'indirect-libre mais je dirais qu'on ne s'en rend pas compte ;).

_____Voilà, voilà, j'espère que tu es satisfaite, mais sinon c'est pas grave : on peut le retravailler, ça n'empêchera pas les autres d'avancer !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mar 24 Juin - 10:20

Paaarfait Anaël ! C'est magnifique. À part oui le "il cherche où est ce foutu interrupteur" qui est effectivement un peu maladroit, mais tu trouveras certainement quelque chose en cours de route.

Quelqu'un pour le début de la scène 2 ? (À écrire en bleu bizarre ?)

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Zois'O
Passager


Messages : 468
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 26 Juin - 9:59

- Je croyais que ça te plaisait.
- Ça m’a plu, mais les choses passent trop vite. Elles se changent, et quand on veut les revoir, on ne les aime plus.
- Parfois, il faut se forcer pour aimer les choses. Tu sais les études …
- Moi aussi je croyais que le Droit ce serait ma vie. Tu vois comme je suis naïf ? Il suffit qu’une chose nous plaise à un moment et on croit qu’on va aimer toute la vie. Moi aussi je croyais, j’y croyais même très fort le jour où tu m’as dit que je te plaisais. Et aussi ça m’a plu, comme ça me plaisait qu’on se retrouve au restaurant le cinquième soir de la semaine, comme savoir que je pouvais t’appeler entre quatre et six heures du matin. Les dix premiers pas après le seuil de ta porte, la dernière fois qu’on m’a emmené hors de moi, les premiers instants à embrasser une fille ... Tu vois, tout ça, j’y ai cru.
- Tu manques peut-être un peu de concentration … Trouves-toi un job. Il faut que tu te stabilises.


Je ne sais pas si c'est vraiment dans l'esprit. Je crois que tu voulais quelque chose de plus lumineux. Là le lapin il est un peu violent avec son copain. Peut-être qu'on peut aussi monter en crescendo en mettre un texte plus relax avant. Ou me redemander de refaire mon texte, ça marche aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Dim 29 Juin - 11:41

C'est génial Zois'O. C'est complètement dans l'esprit, ne t'inquiète pas
(Par contre j'ai pas compris :
Citation :
Les dix premiers pas après le seuil de ta porte, la dernière fois qu’on m’a emmené hors de moi, les premiers instants à embrasser une fille ...
. Quoi ? Quel emmené ? Quelle fille ?)
C'est peut-être, comme tu l'as dit, un peu trop rapide comme entrée en matière. Pourtant, j'adore le "Je croyais que ça te plaisait" comme début. Je ne pense pas qu'il faudrait rajouter de texte avant du coup, parce que le "Je croyais que ça te plaisait" interpelle et on a l'impression d'être projeté dans une scène direct.

Par contre, ne pas tout balancer dans le petit monologue du lapin : d'un coup, il annonce que les études ne lui plaisent plus et que son copain pas trop non plus. Il faudrait ralentir le rythme et faire en sorte que ces informations viennent petit à petit, au fil de la conversation. Ça peut être au gré des sujets abordés par les deux interlocuteurs, du genre :
1. "Je croyais que ça te plaisait" => sous-entendu, ses études. Mais lapin répond que non, argumente.
2. "Et ton nouveau job, ça va" ? => réponse - haussement d'épaules du lapin.
3. Transition en douceur vers le sujet épineux : leur relation.
Le tout agrémenté de suggestions de décor (commentaires sur la bouffe, bla...).

L'idée serait, je dirais, de reprendre ton texte pour l'étoffer et faire en sorte qui devienne plus progressif et moins brutal.
Fred ? Dri ? Eli ? Vous voulez prêter un coup de main ?

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Zois'O
Passager


Messages : 468
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Dim 29 Juin - 19:59

[C'est la suite de l'anaphore "ça m'a plu ..." de la phrase précédente. Ce sont les souvenirs des choses qu'il a aimées dans le passé en partant du plus récent - la première fois qu'il est entré chez son copain - au plus lointain - la première fois qu'il s'est fait embrassé par une fille. En réalité, c'est une sorte de critique masquée envers l'autre : il lui dit "avant je trouvais ça bien" mais maintenant ça ne lui va plus parce que quelque chose a changé (ça peut être sa perception des choses qui s'est affutée, une naïveté un peu éludée qui lui laissent penser que son copain n'a été qu'une bouée d'accroche). La phrase me gêne pour la répétition du "première" dans les propositions une et trois, mais je n'ai rien trouvé de mieux.]
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 2 Juil - 17:21

Ahhh. Moi jcroyais que c'était justement dans l'ordre chronologique du moins au plus récent du coup je me suis dit mais quand est-ce qu'il a embrassé une fille ?... Je trouve toujours que cette phrase prête à confusion mais on reverra ça par la suite.

Quelqu'un d'autre ou vous souhaitez que je continue pour vous donner du courage ?

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 2 Juil - 18:49

Comme d'habitude, je suis d'accord avec toi Julie :). Mais pour prendre la défense de Zois'O, je ne trouve pas ça confus, ou plutôt : merveilleusement confus. Après tout, ça reflète le bordel dans la tête d'un jeune qui ne sait plus vraiment où il en est. Mais par contre ça éclate trop vite, ça nous tombe dessus et ça ressemble plus à un monologue qu'à un dialogue au final... Mais ça, toi seule est à même de le juger. Je veux bien tenter de prendre la suite si vraiment personne d'autre ne s'y colle, ou peut-être après toi pour aérer un peu.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 2 Juil - 21:04

De même je suis prête à tenter.

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 2 Juil - 21:12

Yeah, je te laisse faire alors :).

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 2 Juil - 21:21

Mmh Zois'O modifie son texte du coup? Et si oui, j'attends qu'elle le fasse pour faire la suite?

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 468
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 2 Juil - 21:38

On s'y met pas à plusieurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 2 Juil - 22:08

Mmh..Si.

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 3 Juil - 12:36

Oui c'est vrai, le joyeux bordel :). Peut-être que Fred peut apporter sa pincée de sel et tenter de faire un bout du début du plan indicatif que j'avais donné ? Genre
Je m'autocite a écrit:
1. "Je croyais que ça te plaisait" => sous-entendu, ses études. Mais lapin répond que non, argumente.
2. "Et ton nouveau job, ça va" ? => réponse - haussement d'épaules du lapin.
3. Transition en douceur vers le sujet épineux : leur relation.
Le tout agrémenté de suggestions de décor (commentaires sur la bouffe, bla...).

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Dreamland
Passager


Messages : 148
Birthday : 17/05/1997
Âge : 19

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 3 Juil - 21:53

Raaah je me ramène dix ans plus tard et je ne comprends plus rien ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Ven 4 Juil - 10:05

Mince. Tu comprends pas quoi ? x)
On est en train de tenter de réécrire le passage de la scène 2.
Pour résumé. C'est plus clair ?

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Dreamland
Passager


Messages : 148
Birthday : 17/05/1997
Âge : 19

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Ven 4 Juil - 10:59

Oui le résumé ça va, c'est juste que j'ai un peu perdu le fil. C'est embêtant si j'attends la rectification de la scène 2 avant de me lancer ?
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 5 Juil - 16:02

- Je croyais que ça te plaisait.
- Ça m’a plu mais les choses passent trop vite. Elles se changent, et quand on veut les revoir, on les aime plus. Et quand elles ne changent pas, ça devient lassant.
- Parfois il faut se forcer pour aimer les choses…
- Mais c’est absurde de se forcer. J’en peux plus.
- Il y a quelques mois pourtant, tu ne parlais que de ça, de combien le Droit c’était captivant et fait pour toi.
- Faut croire que je me suis lassé. Et puis…
- T’as renversé de la sauce sur la nappe.
- Merde.
- Mets ta serviette sur la tâche, histoire que le serveur ne le voit pas. Tiens d'ailleurs, tu peux me passer le sel ?
- Tiens.
- Merci. Tu disais ?
- J’ai oublié.
- Tu t’es lassé, et puis ?
- Et puis... Et puis rien. Je me suis lassé, c’est tout. Ça me saoule de me lever tous les jours à la même heure, de prendre le même métro, pour suivre les mêmes cours et voir les mêmes gens. Ça m’ennuie.
- Y a bien des choses auxquelles tu tiens dans tout ça, non ?
- Franchement…
- Franchement ?
- Franchement là comme ça, je ne vois pas.


Voilà j'ai fait ça pour que la fin fasse une transition vers leur relation (vu que M. Lapin vient d'insinuer que même leur relation ça le saoule) mais du coup j'ai pas su où mettre le nouveau job. Donc dîtes moi ce qu'il faut rectifier, et si vous avez une idée de comment insérer l'histoire du nouveau job, libre à vous!

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 468
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Lun 7 Juil - 22:33

Ce dialogue est génial *v*
Qui c'est le prochain lapin qui galope sur la route ?
Revenir en haut Aller en bas
Dreamland
Passager


Messages : 148
Birthday : 17/05/1997
Âge : 19

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mar 8 Juil - 12:44

Mince, il est toujours suivi. Il ne cesse de courir. La panique le saisit, il redouble d'effort. Il faut fuir, fuir, fuir. Il ne sait pas où il va. Quelle importance ? Il veut juste échapper à son prédateur. La route si droite semble infinie. Il est seul et ses sens sont en alertes. Il bifurque à droite, il n'en peut plus, il espérait qu'on le lâche, qu'il soit enfin libre et qu'il puisse profiter de la prairie. Mais il est suivi, alors il court sans trop réfléchir à ce qu'il fait. Ses pattes sont trop frêles, son cœur bat trop vite, il se sent mourir. Il faut continuer, persévérer, ne jamais s'arrêter. Il bifurque à nouveau. Il y croit encore, cette chose finira bien par le lâcher, le perdre de vue, le laisser s'enfuir et vivre.

Désolée, j'ai pas trop d'inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 9 Juil - 11:57

Roh la la Fred c'est ENORME. J'adore les détails du genre T'as renversé de la sauce et tout ça, j'étais tellement à fond que j'ai pas pu m'empêcher de lire le dialogue à voix haute pour voir ce que ça donne. Bref, on garde, rien à modifier, continuez sur cette lancée. Comme dit Fred, on peut enchaîner vers leur relation. Peut-être qu'on peut continuer en insérant le bout de Zois'O :
    "- Parfois, il faut se forcer pour aimer les choses. Tu sais les études …
    - Moi aussi je croyais que le Droit ce serait ma vie. Tu vois comme je suis naïf ? Il suffit qu’une chose nous plaise à un moment et on croit qu’on va aimer toute la vie. Moi aussi je croyais, j’y croyais même très fort le jour où tu m’as dit que je te plaisais. Et aussi ça m’a plu, comme ça me plaisait qu’on se retrouve au restaurant le cinquième soir de la semaine, comme savoir que je pouvais t’appeler entre quatre et six heures du matin."

En l'étoffant un petit peu et en le rythmant par des réparties de la part du copain pour que le lecteur comprenne que le Lapin se désintéresse de lui, en rajoutant ces super détails concrets à propos de l'environnement dans lequel ils sont, bref. Je vous laisse faire ou vous êtes en panne et vous voulez que je continue ?

Dri, texte super, même si on n'en est pas encore à la scène 3. Je suis vraiment séduite par la façon dont tu entres dans la psychologie du lapin, c'est vraiment trop cool ce point de vue interne. Il faudrait cependant penser à tout accorder au présent de narration et rajouter des points au lieu des virgules pour scinder les phrases et en faire des plus courtes. Rien à modifier à part ça. Je le garde précieusement dans mon fichier et en attendant on termine la scène 2 pour te rejoindre :).

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mar 15 Juil - 20:11

Euh... On en est où là? C'est qui qui écrit? x)

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mar 15 Juil - 20:16

Toi <3

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 26 Juil - 19:13

_____Voilà, j'ai fini la scène du restaurant, j'espère que ça te plaira :). On est très loin de mon style habituel mais j'ai essayé de me caler au mieux avec les pulsations de ton cœur. N'hésite pas à réagir quand tu veux !
-Tu me passes la carafe s'il te plait ?
-Mais oui, bien sûr.
-Tu vas où ?
-Changer ma commande.
-Mais, pourquoi ? ..... Tu as pris quoi, finalement ?
-Une Barbette. C'est le plat du jour. Regarde.
-...
-Qu'est-ce que t'en penses ?
-Ça a l'air pas mal... Mais c'est bizarre. Tu prends toujours lasagne-saumon, d'habitude.
-J'avais envie de changer.
-Tu prends des risques.
-J'ai besoin de changements, tu vois. J'en ai marre d'être enfermé tout le temps dans le même quotidien.
-Oh, arrête, il y a bien des choses qui te plaisent, non ?
-Je sais pas...
-Comment ça se passe, ton nouveau job ?
-Au début, ça me plaisait, j'étais motivé, mais là...
-Il te lasse.
-Oui.
-Tout te lasse.
-...
-Je peux goûter ton truc, là ?
-Ouais, vas-y !
-C'est pas mauvais.
-C'est délicieux.
-Tu devrais quand même finir ton année, pour avoir ta licence.
-Mais, j'ai pas envie, tu comprends...
-T'aurais fait tout ça pour rien...
-Mais lâche-moi ! .... Tu as raison. Moi aussi je croyais que le droit serait ma vie... Tu vois comme je suis naïf ? Il suffit qu’une chose me plaise un moment et je crois pouvoir l'aimer toute ma vie. Moi aussi, j'y croyais, j’y croyais très fort le jour où tu m’as dit que je te plaisais. Et aussi, ça m’a plu, comme ça me plaisait qu’on se retrouve au restaurant le cinquième soir de la semaine, comme de savoir que je pouvais t’appeler entre quatre et six heures du matin. Tu sais, tout ça, ça m'a plu, c'est certain. Mais maintenant...
-Je te plais plus.
-Non, c'est pas ça...
-Tu t'es lassé.
-Mais non !
-Si. Tu l'as dit tout à l'heure.
-C'est juste que...
-Oh putain, le con !
-C'est juste que je suis perdu, je sais plus où je suis, je sais pas...
-C'est pas grave, je vais m'en occuper.
-Tu vois, je n'ai pas envie de prendre des décisions...
-Merci, c'est gentil. Et désolé !
-..., de m'enfermer dans un avenir-tunnel, m'étouffer...
-Je comprends.
-Je me sens mal, tu sais !
-...
-Écoute, je sais pas pourquoi je te dis ça...
-Mais non, c'est normal voyons. Hé. Je suis là, d'accord ?
-Je vais bien.
-Tu veux un dessert ?
-Non, j'ai plus faim.
-OK. Voilà pour vous... Et désolé pour le verre.
-Bon. Je t'embrasse.
-T'es sûr que tu veux pas dormir à la maison ?
-Non, ça va aller, merci. Je suis fatigué.
-Bon. Bonne nuit alors.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Anaël le Dim 31 Aoû - 10:46, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 26 Juil - 19:22

J'ai pas compris la fin en fait.

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 26 Juil - 20:17

"Voilà." -> Il paie l'addition.
"Bon. Je t'embrasse." -> On est sorti du restaurant, on est arrivé au moment de la séparation.

J'ai sauté des passages en fait, en peut supposer qu'ils sont restés silencieux pendant toute la durée de la marche.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 26 Juil - 22:16

HAHAHAHA c'est ÉNORME le passage sur le verre j'ai franchement buggé au milieu !! Du coup, j'hésite entre te demander d'enlever ces bouts parce que ça embrouille tout le monde, ou les garder parce que c'est vraiment fou. On dirait un dialogue de film sans l'image. Je sais que c'est ce que tu as voulu faire et du coup c'est hyper réaliste c'est génial, surtout parce que le lecteur comprend pas au début et du coup il se sent obligé de revenir en arrière en se demandant qui parle et ce qui se passe. Ça interroge, j'aime beaucoup.

Non, par contre, ce que je te demanderais, c'est d'enlever les paroles du serveur qui embrouillent vraiment. Je voudrais qu'il n'y ait vraiment que les deux amis qui parlent. À la limite tu peux garder le "merci c'est gentil" et "désolé pour le verre" comme si le mec répondait à un serveur silencieux.

Globalement cette fin est quand même à revoir :
Ana a écrit:
-C'est juste que...
-Oh putain, le con !
-C'est juste je suis perdu, je sais plus où je suis, je sais pas...
-C'est pas grave, je vais m'en occuper. <= à virer/remplacer peut-être par une phrase du mec qui appelle un serveur ou fin je sais pas faire moi c'est toi qui sais faire
-Tu vois, je n'ai pas envie de prendre des décisions...
-Merci, c'est gentil. Et désolé !
-..., de m'enfermer dans un avenir-tunnel, m'étouffer...
-Je comprends.
-Je me sens mal, tu sais !
-...
-Écoute, je sais pas pourquoi j'te dis ça...
-Mais non c'est normal voyons. Hé. Je suis là, d'accord ?
-Je vais bien.
-Tu veux un dessert ?
-Non, j'ai plus faim.
<= J'aime pas trop ce passage. À raboter, faire en sorte qu'au lieu de répondre "Je vais bien" le Lapin change de sujet et dise qu'il y va + en enlevant le coup (un peu trop lourd) du dessert, ça fait trop de retours sur le concret, ça devient lassant, peut-être un "Bon, je vais y aller, je t'invite ?" par le Lapin et un "Laisse, c'est pour moi" fin truc du genre par le copain puis le "Voilà (Monsieur ? pour montrer qu'il parle à quelqu'un d'autre). Et désolé pour le verre."
-OK. Voilà. Et désolé pour le verre.
-Y'a pas de problèmes. Bonne soirée les gars !
-À vous aussi, merci !
-Bon. Je t'embrasse.
-T'es sûr que tu veux pas dormir à la maison ?
-Non, ça va aller, merci. J'suis fatigué.
-Bon. Bonne nuit alors.
Le reste est bien. Désolée si c'est pas très clair je suis fatiguée moi aussi.

Ah non et juste :
Ana a écrit:
-Tu me passes la carafe s'teu plait ?
-Mais oui, bien sûr.
Non. Jamais. Le langage transcrit et moi, c'est épidermique. "S'il te plaît" ça marche très bien (: Mais de toutes façons on peut aussi raboter ces deux lignes parce qu'au total ça fait un peu trop de retour sur le concret et ce n'est pas nécessaire.

Promis c'est fini <3. En vrai c'était super cool, tu t'es prêté à l'exercice et j'admire, tu m'as surprise par ta souplesse.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Sam 26 Juil - 22:28

On peut dire qu'on a FINI la scène 2 \o/ et qu'on peut donc poursuivre avec la scène 3 (pendant qu'Ana édite sagement son texte) dont le début a déjà été écrit par Dreamland !

Je rappelle :

    Scène 3. Chez lui
    - L’étudiant rêve à nouveau du lapin qui zigzague. On reprend donc la scène 1 avec une description de la course du lapin. <= FAIT par Dri.
    - L’étudiant se réveille au milieu de la nuit, n’arrive pas à dormir.
    - Il va sur son ordinateur, tente de bosser son économie mais n’y arrive pas, trop déconcentré (messages skype, ah il voulait voir telle chose sur Internet, regarde la télé sur son ordi, zappe).
    - Il finit par recevoir un SMS qui l’invite à une soirée. Il décide de s’y rendre.

Le texte de Dri pour rappel :
    Mince, il est toujours suivi. Il ne cesse de courir. La panique le saisit, il redouble d'effort. Il faut fuir, fuir, fuir. Il ne sait pas où il va. Quelle importance ? Il veut juste échapper à son prédateur. La route si droite semble infinie. Il est seul et ses sens sont en alertes. Il bifurque à droite, il n'en peut plus, il espérait qu'on le lâche, qu'il soit enfin libre et qu'il puisse profiter de la prairie. Mais il est suivi, alors il court sans trop réfléchir à ce qu'il fait. Ses pattes sont trop frêles, son cœur bat trop vite, il se sent mourir. Il faut continuer, persévérer, ne jamais s'arrêter. Il bifurque à nouveau. Il y croit encore, cette chose finira bien par le lâcher, le perdre de vue, le laisser s'enfuir et vivre.


Reste plus qu'à faire les quelques points qui restent, dans un texte pas tellement plus long que celui écrit par Ana pour la scène 1.

Et vous savez quoi ? Vous pouvez vous en donner à coeur joie parce que jusqu'au 12 août je serai en vacances sans Internet donc je pourrai même pas vous surveiller. (Du coup si vous voulez, allez, me terminer même la scène 4, jdis pas non hein).

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mer 6 Aoû - 20:44

Voilà la suite de la scène 3. Dîtes, il est trop long mon texte...?

Le jeune homme ouvre les yeux. Sa vision brouillée par le sommeil met quelques secondes à se rétablir. Il se tourne vers son réveil: trois heures du matin. Il pousse un râle et se recouche, s'emmêle dans les draps parce qu'il a trop chaud. Il se tourne vers la droite, attend quelques secondes que le sommeil revienne. Rebelote à gauche. Sur le mur d'en face, il observe la lumière obscure de la rue qui filtre à travers les volets, interrompue par les ombres passagères des voitures.
Il n'arrive pas à se rendormir mais décide de ne pas traîner au lit. D'un mouvement pataud, il écarte les draps et se lève. L'esprit embrumé, il marche difficilement jusqu'à son ordinateur et le tâte du doigt jusqu'à trouver le bouton pour l'allumer. Il étouffe un bâillement, l'écran qui s'allume lui agresse la rétine et il pousse un nouveau râle. Ah ce que ça fait mal aux yeux.
Que faire maintenant? Bosser l'économie semble être une bonne idée.

Il ouvre le trieur dont les feuilles ont été laissées en vrac sur le bureau puis ouvre son fichier Word. Le contenu de son travail défile au ralenti dans sa tête et il attrape quelques mots à la volée. Ses doigts gourds tapent des phrases sans queue ni tête et choisies totalement au pif, des mots qui tourbillonnent dans son cerveau confus, valeurs, consommation, coûts, facteurs, il n’y comprend rien, le travail ne compte plus.
La petite lumière orange de Skype apparaît ; c’est une échappée à travers le tourbillon complexe de sa dissertation. Il sursaute, regarde le message, un camarade lui demande s’il a pensé à regarder la dernière émission sur le marché de l’eau parce que c’est important. Il est encore debout à cette heure-là cet abruti ?

Le jeune homme pousse un juron. Vite, internet est salvateur, il va aller regarder ça à défaut de ne pas vouloir bosser. Le générique l’ennuie déjà, on enchaîne les interviews, que pensez-vous de ceci ou de cela, beaucoup de choses à écouter, tout autant à changer. Ça l’ennuie, il va voir ailleurs, regarde quelques vidéos sans vraiment les voir distinctement. Finalement il éteint tout le bazar, en échange il s’empare de son téléphone, tâte les touches dans l’obscurité et tiens, un nouveau message !
Une invitation à une soirée, rien d’extraordinaire. C’est le genre de trucs qu’il reçoit souvent mais pour lequel certains isolés se damneraient. Allez, une fête de plus ou de moins, au pire il ne regretterait rien. C’est décidé, il va y aller.

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 14 Aoû - 21:46

Oh génial, Eli, je rentre et que vois-je à mon retour, tu as continué sans moi, c'est magnifique <3

Alors certes ton texte est looong. Mais il est bien. J'ai adoré : l'exploitation de nombreux termes qui expriment cette flemme de vivre et la caractère morne de la scène ("râle", "bâillement", "ralenti", "juron"), le mec qui se retourne dans son lit (c'est tellement ça quand on n'arrive pas à dormir), toute cette lourdeur que tu as su suggérer et creuser au fil du texte, tout en rendant le tout très lisible et rapide.

Du coup ça va être dur d'épurer, même s'il le faut. Pour ça, on garde en mémoire qu'il faut un ton morne. L'étudiant est déprimé, sa vie est sans saveur, il erre. Donc, il s'agit d'enlever tout rythme un peu trop dynamique (le "!" et "?" notamment), tout mot qui suggère un imaginaire (je pense notamment au mot "tourbillon", très imagé), toute intonation un peu trop vive (notamment les voyelles en "i" comme le "au pif" que j'ai trouvé sympathique mais du coup qui m'a fait sourire plus qu'autre chose). Le lecteur doit se sentir restreint, enfermé dans ce texte.

Si tu veux, je te propose en spoiler une version revue, où je n'ai rien rajouté mais simplement supprimé des passages et condensé le tout en un seul paragraphe. C'est toujours dur d'amputer un texte mais plus facile quand c'est une personne extérieure qui le fait; d'autre part ça ma fait un peu de mal de virer certains détails parlants mais c'était justement pour limiter la portée du texte qui doit être rendu le plus ennuyeux possible. La fraîcheur du ton que tu avais employé en a un peu pâti, au profit d'un récit morne et plus plat : c'est le but. Tu peux commenter à ta guise ou proposer ta propre version; je n'impose rien, c'était juste pour avancer et te donner des idées si tu n'étais pas inspirée pour la réécriture. Dis-moi ce que t'en penses.

    Le jeune homme ouvre les yeux. Sa vision brouillée par le sommeil met quelques secondes à se rétablir. Il se tourne vers son réveil: trois heures du matin. Il pousse un râle et se recouche, s'emmêle dans les draps parce qu'il a trop chaud. Il se tourne vers la droite, attend quelques secondes que le sommeil revienne. Rebelote à gauche. Sur le mur d'en face, il observe la lumière obscure de la rue qui filtre à travers les volets, interrompue par les ombres passagères des voitures. Il n'arrive pas à se rendormir mais décide de ne pas traîner au lit. D'un mouvement pataud, il écarte les draps et se lève. L'esprit embrumé, il marche difficilement jusqu'à son ordinateur. Il étouffe un bâillement, l'écran qui s'allume lui agresse la rétine et il pousse un nouveau râle. Bosser l'économie semble être une bonne idée. Le contenu de son travail défile au ralenti dans sa tête et il attrape quelques mots à la volée. Ses doigts gourds tapent des phrases sans queue ni tête, des mots qui tourbillonnent dans son cerveau confus, valeurs, consommation, coûts, facteurs, il n’y comprend rien, le travail ne compte plus. La petite lumière orange de Skype apparaît ; un camarade lui demande s’il a pensé à regarder la dernière émission sur le marché de l’eau parce que c’est important. Le jeune homme pousse un juron. Le générique l’ennuie déjà, on enchaîne les interviews, que pensez-vous de ceci ou de cela, beaucoup de choses à écouter, tout autant à changer. Ça l’ennuie, il va voir ailleurs, regarde quelques vidéos sans vraiment les voir distinctement. Finalement il éteint tout le bazar, s’empare de son téléphone, tâte les touches dans l’obscurité ; il a reçu une invitation à une soirée, rien d’extraordinaire. C’est le genre de trucs qu’il reçoit souvent mais pour lequel certains isolés se damneraient. Allez, une fête de plus ou de moins, au pire il ne regretterait rien.


Plus que la scène 4 avec le dialogue, sur le même modèle que celui du resto mais avec plus de punch et de couleurs ! Anyone? Il restera ensuite un dernier texte sur le lapin et ce sera bouclé !

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Ven 29 Aoû - 21:42

Bon, voilà, moi aussi j'ai bossé de mon côté, voici la scène 4 :


    – Hey, ça va ? Je t’observe depuis un petit moment, tu restes dans ton coin sans parler à personne. T’es venu tout seul ?
    – Euh oui, ‘fin c’est une connaissance de la fac qui m’a invité mais j’arrive pas à la trouver. Et comme je connais pas grand monde...
    – Ça tombe bien, moi non plus. Tu prendrais bien un verre ?
    – Avec plaisir. C’est par où ?
    – Juste ici. Y a un monde fou mais je connais un des mecs qui tiennent la buvette. Il suffit qu’on se faufile par ce côté, suis-moi !
    – Ah oui, effectivement, c’est efficace.
    – T’as vu. Tu prends quoi ? Le punch est fait maison.
    – Un Gin Tonic.
    – Comme tu veux. Seb, un Gin Tonic et un punch s’il te plaît.
    – Et toi, qu’est-ce qui t’amène ?
    – J’ai un ami batteur qui joue ici ce soir. Du coup chui venue le voir.
    – Oh c’est bien ça. Et comme genre de musique il joue qu...
    – Tiens, ton verre.
    – Ah, merci.
    – Et non laisse, je t’invite.
    – Ah, ben, merci.
    – La soirée te plaît sinon ?
    – Quoi ?
    – La soirée te plaît ?
    – Oui, carrément. C’est sympa ici.
    – Tu rigoles, c’est magnifique ! J’adore ce genre d’ambiance. Tiens, on s’assied ici si tu veux. Non mais tu vois, mettre des lampions colorés en plein milieu de la rue comme ça, ça donne une atmosphère beaucoup plus festive que dans n’importe quel club sombre et glauque.
    – Oui, c’est sûr. Être en plein air comme ça c’est
    – Et puis y a de la bonne musique, et puis regarde comme les gens sont heureux d’être là.
    – Oui c’est vrai
    – Ça me remplit de joie de voir tout ça. Pas toi ?
    – Ben maintenant que tu le dis. Tu me fais regarder les choses autrement.
    – C’est peut-être juste que tu ne regardes pas assez non ?
    – Peut-être oui.
    – Et tu fais quoi dans la vie ?
    – Rien.
    – Rien ?
    – ‘fin si. Officiellement, du droit.
    – ... Mais ?
    – Ça ne me passionne pas.
    – ...
    – Comme à-peu-près tout en ce moment, d’ailleurs.
    – Ah oui ?
    – Oui.
    – Ben plaque tout.
    – Pardon ?
    – Plaque tout. Si ça te branche pas, si tes doutes sont fondés, lance-toi dans autre chose.
    – Wow. Violent.
    – Mais non pas violent. Je sais pas, t’es jeune, t’as la vie devant toi, alors fonce. Essaie. Cherche. Activement. Au lieu de rester à te morfondre.
    – Eh ben putain. Toi les conseils t’y vas à fond hein.
    – Je suis juste enthousiaste ! Et je ne supporte pas les grincheux qui passent leur temps à se prendre la tête au lieu de se bouger.
    – Parce que toi, tu
    – Moi j’ai arrêté les études justement. J’avais flashé sur l’affiche d’une assoc’ et je me suis lancée comme bénévole.
    – Ah bon ? Et... c’est bien ?
    – Oui, c’est génial. Je pense pas que tu connaisses le nom, c’est une petite assoc’ mais ils se débrouillent pas trop mal.
    – Qu’est-ce qu’ils font ?
    – Hm... Tu veux que je te refasse le speech que je fais aux passants dans la rue ?
    – Non, ça ira. Enfin comme tu veux hein mais
    – Oui, enfin ce qui compte, c’est que j’ai trouvé un fil directeur. Je pensais pas que ça m’arriverait.
    – Ah oui c’est fou.
    – Attends décale-toi un peu, ce jeune homme veut s’asseoir, bonsoir jeune homme.
    – Ah oui merde pardon
    – Sincèrement on est pas bien, là, sur ce canapé, à contempler les gens qui dansent ?
    – Oui si, carrément.
    – Un canapé en plein milieu du trottoir. J’adore ce genre de fêtes.
    – Oui c’est vrai que. Mais, et donc, ton assoc’ là... Tu veux pas m’en parler plus en détail ?



Normalement ça se finit là, en queue de poisson (sauf si je décide d'ajouter du blabla à la relecture complète). Du coup, reste plus que le tout dernier petit —minuscule— paragraphe, retour au lapin : le lapin continue de courir mais a pris un nouvel embranchement (métaphore : voyage = toujours un moyen de fuir la conformité, mais peut-être cela va lui donner une direction qui lui plaît : le lapin va-t-il aller droit par la suite ou continuer à zigzaguer sur l’autre route ?).
Je sais que vous l'aimez bien ce lapin, du coup, quelqu'un veut finir la nouvelle ?

_________________
Blu.


Dernière édition par Julie le Jeu 4 Sep - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
What
Commandant de Bord


Messages : 371
Birthday : 08/03/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au pied du Mur.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 4 Sep - 17:28

Il court il court toujours, il a les pattes qui brûlent à force de courir, mais quelque chose a changé. Peut-être est-ce l’air qui rafraîchit, peut-être la nuit qui tombe, peut-être pas. Il court. Son petit cœur bat à toute vitesse dans sa cage thoracique. Ses pattes rebondissent sur le goudron granuleux. Il saute plus qu’il ne court. C’est fatiguant. C’est fatiguant mais il continue de courir sur la route qui zigzague. Quelque chose a changé. Il court. Là-bas il y a un embranchement. Il prendra à gauche, ou à droite. Son petit cœur battra à toute vitesse dans sa cage thoracique. Ses pattes rebondiront sur le goudron granuleux, mais quelque chose aura changé.
Il court il court toujours, il a les pattes qui brûlent à force de courir. Il court : il ne fuit plus.

C'était ma contribution absolument non-géniale à cette nouvelle. J'ai essayé de faire un truc bien répétitif en reprenant à la fois des bouts dans le paragraphes mêmes et des bouts du premier paragraphe en mode "la boucle est bouclée youpi". Ca me satisfait qu'à moitié donc vous privez pas pour modifier des trucs. Alà.

(oh et Julie, dans le dernier dialogue t'as mis qu'il était étudiant en éco alors que jusque là il était en droit, jdis ça jdis rien.)

_________________


Mais où va le monde?
- Dans un trou le Mur.

Tendresse et chocolats.
.
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 468
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 4 Sep - 19:51

Cette fin géniale.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Commandant de Bord


Messages : 477
Birthday : 30/07/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : Au Déf les racines

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 4 Sep - 21:43

Ok, oui c'est magique alors soit j'ai perdu tout sens critique soit c'est toi qui est over-exigeante sur ce que tu fais mais j'ai trouvé ça plutôt hyper cool so we keep it.

Bonne nouvelle (aha, aha, ahahaha) les enfants (comme dirait l'autre) :
ON A FINIIII !! (pétards et champignons \o/)

+ @What : Merci pour la remarque, j'ai changé mon message donc il est bien en fac de droit (le message, pas le mec).

Sur ce MERCI TOUT LE MONDE reste plus qu'un passage bonus par Ana je vous remercie de votre contribution lalilala comment on peut être fiers vous devriez recevoir une surprise dans votre boîte aux lettres si on réussit à finir Une Échappée avec ça.

_________________
Blu.
Revenir en haut Aller en bas
http://encoreenvadrouille.wordpress.com
Loulounette
Passager


Messages : 25
Birthday : 16/02/2000
Âge : 16
Où suis-je ? : Dans mon lit - en face de ma fenêtre

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mar 7 Oct - 19:06

Alors alors le projet d'impression du recueil? Ça en est où commandant?
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 468
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Ven 10 Oct - 18:24

Ça ne vous dirait pas de se prendre un moment tous ensemble pour boucler cette session à la barre ? Sur Une Échappée il reste à peine la fin en multitude et en couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mar 14 Oct - 19:46

Coucou Loulounette ! J'apprécie ton enthousiasme mais comme le dit Zois'O, on n'a pas encore fini l'Échappée : Il nous manque des participants et tu seras bien sûr la bienvenue =D ! Tu as les règles dans le premier message et les indications pour la suite dans le dernier, c'est facile :). Surtout n'aies pas peur de te lancer et fais les choses comme tu le sens ;).

@ Zois'O : Du coup tu la fais ou pas l'esthétique du morbide ? ^^

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Loulounette
Passager


Messages : 25
Birthday : 16/02/2000
Âge : 16
Où suis-je ? : Dans mon lit - en face de ma fenêtre

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Mar 14 Oct - 20:44

Promis pendant les vacances j'essayerai d'y faire un tour, et pourquoi pas de laisser ma trace!
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Jeu 16 Oct - 19:18

Cool, bonne nouvelle !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lapin [Titre provisoire]   Aujourd'hui à 4:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lapin [Titre provisoire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: La Barre-
Sauter vers: