LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Huun-Huur-Tu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Huun-Huur-Tu   Ven 2 Mai - 20:56

C’est en me laissant bercer par l’inertie des flots qu’une question que je me pose depuis un certain temps m’est revenue à l’esprit (Que fait-on ? Pourquoi ça ne bouge pas ?), à laquelle j’ai commencé à répondre mentalement par des phrases sans rapport aucun mais qui surgissaient déjà toute faites comme cuites dans un moule à gâteau. Alors je les ai notées comme elles me venaient, et puis je les ai secouées un peu pour qu’elles se rangent, et puis j’ai mis des virgules.

Que fait-on ? On y pense, on y va franchement, on se prend les pieds dans le tapis, on se tire les oreilles, on croit que tout va revenir, on saute sur place, on attend qu’un dieu revienne, on tape du pied, on sursaute, on tend l’oreille, on se place à mi-hauteur, on trouve un miroir, on se scrute dans les yeux, on tâte le vide, on croise les doigts, on croise les jambes, on tire sur les bouts de papier, on esquisse une forme, on rature, on froisse, on défroisse, on regarde, on fronce, on refroisse, on jette, on tire sur le rouleau, on déroule l’imagination, on déchire un morceau, on dessine, on guette, on attire les lumières, on gâte, on chavire, on chouine, on y pense puis, on n’y pense plus, on ne se redresse pas, on regarde, on s’adresse au mur, on tend les bras, on attrape les ramures, on joint les embouts, on fait des nœuds, on arrose et, on regarde pousser.

Je me suis dit regarde ça fait presque une histoire si on imagine, mais oui mais non il n’y a même pas d’incipit et puis ça ne fait que deux phrases t’as vu. En plus c’est de la quasi écriture-automatique tu te fiches de nous ou quoi. Où c’est qu’on voit que t’as bossé ? Hein. Aller, t’as de la chance qu’il y ait la Passerelle, ils sont un peu plus laxistes de ce côté-là.  
Et je me suis dit aussi : mais comment ils vont faire les marins pour continuer ta loque ? – Ils plantent un point d’interrogation au début de la ligne (ex : Où va-t-on ?), et répondent d’une traite. Écrire tout ce qui leur vient à l’esprit même si ça n’a aucun sens. Car c’est le but au fond, n’est-ce pas, « on » n’aura jamais de nom et changera tout le temps d’action. Il faut donc de ça aussi, des verbes d’action, et puis des phrases courtes, et puis des virgules.

Faites-vous plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Modjita
Passager


Messages : 168
Birthday : 17/12/1998
Âge : 17
Où suis-je ? : La tête sous l'oreiller

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Ven 2 Mai - 22:38

Wow... J'adore cette idée *.*
SAUF QUE, évidement, je suis pas capable de lire, alors je suis repartie de la même question (T_T) et j'ai laissé couler sur mes doigts ce qui commençait à moisir dans un coin, à force d'être décongelé et recongelé.
Et 2 minutes après, je relis, je vois l'étendu de ma myopie imaginaire, mais j'ai plus rien à dire. 'me reste plus qu'à retourner à ma lapidation, et poster quand même ce petit passage inutile parce que voilàquoienfinvousvoyezc'estsimplecommentdirec'estenfinvoilàquoi.


Que fait-on ? On hésite, on voudrait, on abandonne, on se maudit, on a envie de chialer, on se reprend, on se méprise, on y va, on a peur, on se rate, on s'écrase, on continue, on se mord les doigts, on se mord les poings, on se les frappe violemment, on prie, on croit qu'il suffit de vouloir, on se prend le mur, on frappe dedans, on crie, on se tait, mais on doit, alors on y retourne, on serre les dents, on sens les larmes qui dévalent enfin les cils, on se heurte la tête, on ne voit plus, on a les yeux fermés, on a plus que la musique, on entend la pluie, on sourit, on se parle, on aime, on espère encore, à deux on est plus fort, à trois aussi, alors on abandonne pas.

_________________
Bwah.


N'oubliez pas de gribouiller des ancres sur votre calendrier, du 30 Juillet au 6 Août !
Revenir en haut Aller en bas
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Ven 2 Mai - 23:21

C'est quand je regarde les sujets comme ça que je me rends compte de la génialissime génialitude des gens d'ici *-* ♥
Bon je commence de la même façon, parce que j'avais envie.


Que fait-on? On attend, on regarde les gens venir, on écrit, on sourit, on se rappelle, on essuie les larmes, on continue, on observe, on ajoute une pincée de nostalgie, on regarde tomber la pluie, on veut boire les gouttes, on s'intéresse à la course de l'eau sur les fenêtres, on rit, on s'en va, on fait ses valises, on sautille, on compte les heures, on traverse les jours, on parcourt les semaines, on avance sur le fil, on arrive au bout, on rembobine, on recommence, on apprend, on observe encore, on invoque le soleil, on brûle, on adore, on aime, on se remémore, on pense, on repense, on regarde l'arbre grandir, on prend la route, on recolle ses morceaux, on recoud les lambeaux, on fait demi-tour, on prie, on colore les moments, on se tient là, on s'accroche.

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Sam 3 Mai - 14:57

Elle est belle cette idée, j'en suis dingue. Mais je sais pas, j'ai eu trop de mal à faire comme vous, mettre des petits bouts entre virgules parce que j'ai trop l'habitude de blablater. Du coup, c'est pas vraiment dans la continuité de vos jolis trucs, mais je le poste quand même parce que je risque de me faire taper par Eli sinon.

Où va-t-on ? On déambule, on n'a pas de but, on ne s'est pas fixé un point à atteindre, on est libre et on en profite, on s'exprime, on pose les mots sur le souvenir d'une fratrie qui avait joué aux Indiens un après-midi, on décrit la sensation des vingt minutes passées sur l'épaule la plus confortable du monde, on essaie de parler de la peau fragile et pâle d'une mémé enfoncée dans son fauteuil, on exprime l'euphorie de ce soir-là en musique sur le port, quand on dansait, et on est heureux, on avance, on s'aime, on sourit, on fredonne à Pierrot qu'il est pas né dans la rue qu'il est pas né dans l'ruisseau, on en devient nostalgique, on danse sous la pluie, on se laisse aller, on s'abandonne, on se sent infini, on pleure des fois, on veut tout foutre en l'air, on a un déclic, on attrape une main tendue, on se relève, on reprend nos habitudes, on va dans la salle d'Histoire à 8h, on s'ennuie, on regarde par la fenêtre, on trouve des formes aux nuages, on voit le soleil qui fait briller la mer, on voudrait y plonger, y naviguer, on gribouille alors au coin de sa feuille de cours, on y griffonne des dessins et des mots, on écrit, on se souvient, on admire, on échange, on rit, on partage, parce qu'on aime sans doute.

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis


Dernière édition par Fred le Sam 3 Mai - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dreamland
Passager


Messages : 148
Birthday : 17/05/1997
Âge : 19

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Sam 3 Mai - 18:38


Moi aussi, j'aime le principe. Alors faut que j'essaie même si...

Que fait-on ? On espère, on croit que tout est encore possible, on connaît l'illusion, on la vit bien trop souvent, on en a marre, on dit stop, on veut partir, on veut que ça s'arrête, on veut que ça change, on veut que ça soit différent, on veut revivre, c'est tout, on s'emmerde, on l'emmerde cette routine, on emmerde tout le monde et ce beau pays, on veut recommencer ailleurs, on ferme les yeux, on y met tout notre coeur, on s'en va avec passion, on rêve, on est sur une île déserte, bordel on l'a notre île déserte, on l'a voulait tant cette île, alors on s'élance, on crie, on hurle, on saute de joie, on pense que c'est différent, que c'est mieux ici qu'ailleurs, on s'y reprend plusieurs fois, on est seuls mais on est bien, on monte aux arbres, on insulte tout le monde même s'il n'y a personne, on crie notre vie, nos soucis, nos joies, nos peines, nous quoi, on nage, on flotte, on fait l'étoile, on joue avec les crabes, on compte les oiseaux qui passent, on inscrit un SOS dans le sable, on s'allonge dans le sable, on joue avec le sable, on compte les grains de sable, on dort à la belle étoile, on se fou à poil, on se lâche, c'est tout, on est humains après tout, et on chante, on danse, on jubile, on n'est plus nous même, on parle, on se distrait avec les vagues, on regarde la pluie tropicale s'acharner, on écrit des lettres d'amour pour les brûler, on pleure s'il faut pleurer, on mange des fruits sucrés, on boit de l'eau douce, on s'abandonne, on a une conscience qui revient, on ouvre les yeux, on se trouve dans le présent, on est enfin heureux.    

Et j'emmerde mes rêves ! (comprendre qui pourra)
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Sam 3 Mai - 20:20

J'ai juste une chose à dire concernant les points d'interrogations. Parce que Modjita s'est trompée et que c'est impardonnable et tout le monde a retenu "Que fais t-on ?". Je pensait qu'il aurait été intéressant de choper une interrogation au hasard et de s'amuser à y répondre, même si on ne prend jamais le même chemin pour arriver au bout d'une même question. Et puis vous avez des pensées très chouettes !
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mer 7 Mai - 21:59

Zois'O a écrit:
Alors je les ai notées comme elles me venaient, et puis je les ai secouées un peu pour qu’elles se rangent, et puis j’ai mis des virgules.

J'adore ta façon de dire les choses =).

_____Dîtes, est-ce qu'il faut forcément répondre à la question qu'on pose ou est-ce que c'est juste une excuse pour mettre des pensées en bordel ? Parce que Fred est la seule à avoir mis autre chose que "Que fait-on ?" (Merci !), mais à la fin j'ai l'impression que c'est surtout à cette question qu'elle a répondu...


Quel est le sens... de tout ceci ? Le haut, le bas, la gauche, la droite ? C'est autre chose...
On marche sans savoir où l'on va, on vit sans même savoir pourquoi, mais on vit...
Pourtant c'est pas facile, et qu'est-ce qu'on ferait pour ne plus vivre, parfois ! On sourit...
Et on s'accroche, on y croit, on croit à quoi, déjà ? La vie en rose...
Parfois je rêve d'une autre vie,
D'être né dans un autre univers,
Un monde où tout serait à l'envers
Et le bordel y serait joli.

Ce monde-ci ne convient pas, n'est-ce pas ?
Une sensation, un soupir, mon cœur qui se crispe, ça ne ment pas.
Si j'ai longtemps cherché ma place,
Je sais qu'elle n'est pas ici
Alors j'échappe au temps qui passe
Et c'est pour cela que j'écris.
Je m'évade, crée un autre monde où tout serait différent,
Un monde ¤&ñ§k%w7@)#{a}!, ce serait marrant.
Oui faut que j'invente un mot pour le qualifier, le définir, le penser.
Le nourrir, le construire, l'apprivoiser.
Mais tu sais on peut toujours essayer, résister, l'affronter.
La réalité.
Rejeter refuser résister ne pas plier.

On souffre on lutte on s'oublie, on s'aime on aime on écrit,
On marche on marche on réfléchit.
Car faut marcher faut travailler faut jouer s'amuser se dépêcher oui le temps passe l'avion va décoller le train va partir les roses vont flétrir faut passer chez le boulanger vite voilà le bus enfin qui passe, voilà la journée qu'on embrasse, les sourires que l'on ramasse, une pause. Une envolée, un café, s'arrêter, ralentir, respirer, se sentir, exister... Puis repartir.
C'est comme un battement de cœur.
La vie c'est une succession de battements de cœur qui continuent sans cesse, parfois intenses, parfois timides, parfois rapides effrénés enragés pressés à n'en plus finir ; et parfois. D'une lenteur. Agonisante. Désespérante. Ou simplement salvatrice.
La vie c'est comme un battement de cœur car il y a des moments où l'on est heureux, tu vois, paf, ça y est, c'est le pic : waouh ! ... Puis ça redescend. Et puis plus rien. Une éternité de silence. Quelques oscillations... Jusqu'au prochain battement. C'est un cycle une ligne droite un polynôme une sinusoïde, une somme infinie de sinusoïdes. Tout ça à la fois. Ça n'a pas de sens.

Moi j'ai vu la beauté dans la mort, dans l'éphémère et ce qui passe, dans la tristesse l'onde lasse, dans le tragique de nos sorts, à quoi ça rime ?
Tout disparaît, tout doit finir, tout disparaît dans un soupir, la pluie tombe comme je pleure, la joie finit dans la douleur, dans une abîme...

Je crois que ça n'a pas de sens, je tourne en rond, c'est cyclique, c'est l'éternelle naissance d'un nouvel amour, c'est cette arborescence finissant toujours par bourgeonner le flux intangible de ma conscience desséchée, mais faut y'aller.

Avancer, se repérer, ne pas regarder. Ni le sens, ni la norme, ni l'endroit. Ni les juges, ni la loi, seulement soi.
Faut s'éclater se dépêcher en profiter faut dévorer vivre vivre vivre. Être en paix avec soi.

Moi je vois la beauté dans la vie, le sourire d'une inconnue, l'éclat de rire d'un ami, la lumière éclairant les rues, dans l’éblouissant aujourd'hui, dans les ténèbres de la nuit, la tristesse de la pluie, l'envie, les fruits, les fourmis... dans l'éphémère de l'étincelle, l'éclatement du cœur qui bat, le jaillissement d'une joie, légèreté d'une voyelle.

Si rien n'est conçu pour durer, si tout devra se consumer, il faut aimer.

Aimer dévorer manger courir souffrir transpirer se doucher profiter, ressentir l'eau chaude couler sur son corps, apprécier la douceur d'un verre quand on a soif, sentir la chaleur du soleil sur sa peau, être avec toi.
Parler sourire travailler glander réviser apprendre sommeiller se détendre dans une recherche compulsive et vaine de nouveaux plaisirs qui pourraient nous libérer du temps, le temps, ce temps, attends, pourtant... Le temps qu'on n'a pas.

Reviens-moi.

Voir des gens, leur parler, bavarder, les embêter pour se prouver qu’on existe ; les aimer sans peur ni sans honte, les quitter parce qu’on est égoïste, les oublier jusqu’à la prochaine rencontre, les regarder, les écouter, laisser naître cet espoir absurde que tout est encore possible, les serrer, les lâcher, les laisser, les retrouver, les conseiller même si c’est parfois pénible, les chérir, les soutenir, les choisir… Leur sourire. Il faut s'accepter, s'assumer, se disputer, se réconcilier ; il faut aimer.

PS : Comment ça les gens d'ici sont laxistes ;p ?

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.



Dernière édition par Anaël le Ven 1 Aoû - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Sam 10 Mai - 0:29

Dans la façon de s'y prendre, on peut penser que oui, la question est une excuse hold-up pour se vider sans trop réfléchir. Mais au fond (je comptais répondre à ta question par la rigolade mais ça m'a semblé sérieux d'un coup) ça permet d'utiliser une certaine forme d'écriture automatique dont la force est d'animer les élans (c'estpastropclair). En mieux dit : l'idée d'origine est que tout ce qui est écrit même si ça ressemble à un bordel permet d'avoir de la matière, après on affinera. De toute façon, dans la masse de mots qui viennent il y en a forcément qui répondent à la question, c'est comme ça, c'est humain. La suite c'est collage, parce qu'il faudra bien une unité un jour, surtout que toi t'es arrivés avec ton texte qui ressemblait à aucun autre et heureusement d'ailleurs, ça nous forcera à ne rien négliger.
Ensuite ton texte (à part le fait qu'il ne rentre pas dans le moule à gâteau) je l'aime beaucoup pour ses étincelles comme "le bordel y serait joli". Il y a autre chose mais j'ai déjà oublié (si, rimes parfaites, t'es celui qui ressemble le plus à un poème ici) et puis ce qui m'a surprise c'est le contraste de la forme avec les autres poèmes géniaux, tellement géniaux que je ne vous ai pas dit à quel point ça m'a rendu heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Sam 10 Mai - 13:41

Ok, merci pour ces éclaircissements ! (Et pour les compliments. ; )
C'est vrai qu'à la fin il faudra en faire quelque chose, de toutes les réponses, je me demande comment tu vas gérer ça x)... Mais au fond le principe c'est quand un peu de balancer tes phrases en bordel donc je suppose que ce n'est pas trop grave si le collage donne quelque chose d'un peu... Aforme.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 11 Mai - 19:22

C'est bien beau ce truc mais on est sensés faire quoi maintenant du coup, au juste? >_<

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
Ezla
Passager


Messages : 211
Birthday : 05/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Sur mon balai volant

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Lun 12 Mai - 11:44


    Justement c'est la question ;D! Changez rien, comme ça c'est trop bien (:

    Que regarde-t-on ?
    On regarde la pluie, on regarde le temps,
    On regarde les nuages chassés par le vent,
    On regarde en arrière, on regarde en avant,
    On regarde ce qu'on sait faire, ce pour quoi on n'a plus le temps.
    On regarde nos souvenirs, on espère en l'avenir.
    On y croit, on y croit plus, on espère, on ne sait plus.
    On se dit que tant pis, le temps est assassin, qu'il nous martyrise, que nous on trouve ça bien. Qu'on n'y comprend rien.
    On voudrait se rebeller, mais casser cette pendule infernale est impossible.
    On hurle à la lune, on la voit se lever, on se demande pourquoi, ou bien on n'y pense pas. Tu ne comprends pas.
    Tout paraît facile, tout paraît rodé, et quand on veut rompre le fil, tout semble s'écrouler.
    Nous sommes guidés et nous nous sentons perdus. Nous regardons loin, nous ne regardons plus.
    Nous fermons les yeux.
    Tu fermes les yeux. Et tu t'endors d'un sommeil heureux.
    Tu fuis dans des songes, apparente simplicité, dans un monde onirique que tu peux recréer.
    Tu fuis dans les rêves, parce qu'eux sont toujours beaux.
    Tu fuis dans les rêves, là où il fait beau, chaud, où nous sommes réunis.
    Parce qu'en dehors d'eux tu regardes. Tu regardes le temps, tu vois la distance. Celle qui nous sépare, celle qui nous enferme, chacun pour soi et tous pour sa gueule. Tu te dis que c'est triste quand même parfois, tu te dis que tu voudrais changer ça.
    Tu veux remonter le temps, oui là, quand tout est était simple. Tout l'était-il vraiment dis-moi, je n'y crois pas.
    Tu regardes à la fenêtre, tu te prends à sourire. Tu regardes ces pauvres êtres et tu te mets à rire.
    Tu regardes des mots, des phrases, bouts de papier. Tu regardes ta main, tu la vois s'animer. Tu regardes les mots qui se dessinent, s’enchaînent, se croisent, se répètent, se camouflent, se dévoilent, apparaissent, disparaissent, naissent.
    Tu les regardes filer, filer, filer, sans pouvoir les maîtriser, sans vouloir les maîtriser, ronde infernale, sens en cavale, et je te regarde sourire. Car tu souris. Toujours, tu souris.

_________________


Sens dessus dessous. Sans dessus, sans dessous.
Sens qui se noient, sens qui se perdent.
Se perdre pour mieux se retrouver.
Et écrire pour mieux contempler.




Dernière édition par Ezla le Dim 18 Mai - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-monde-de-tara.forumsactifs.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mer 14 Mai - 21:51

Audrey, c'est beau : ).

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Yema
Passager


Messages : 273
Birthday : 27/05/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Jeu 15 Mai - 19:35

Bon bah voilà, je trouvais le sujet sympa donc je me suis lancée !
J'avoue. J'ai écris au moins trois trucs différents avant de me dire : "Allez, laisse-toi portée par le sujet." Parce que ce vous écrivez c'est juste des textes magnifiques et à chaque fois je me dis : "Comment tu vas pouvoir leur arriver à la cheville ????". Du coup c'est bête, mais j'ai peur ... C'est ridicule en fait.
Alors voilà mon texte, je ne sais pas s'il suit le sujet, en tout cas moi je l'aime bien ^^ (Ego surdimensionné, bonjour !)


Qu'est-ce que c'est ?

Au début ce n'est rien, rien qu'un mot, une idée, une pensée, un rêve, un espoir, un projet.
Il nous obsède, nous bouleverse, nous renverse, nous relève, nous remue, nous étonne, nous fascine, nous révolte, nous éveille.
Et notre monde s'affole.

Ecrire, toujours écrire.
C'est un rêve, une passion, un désir, une ambition, une promesse, une obsession.
Et nos pensées ne font qu'une.

On écrit encore et toujours.
Mais les mots que font-ils ? Les mots s'enchaînent, se parlent, se disputent, se détestent, s'aiment, se cherchent, se trouvent, s'interpellent, se contre-disent, s'accordent, se révoltent, s'enveniment, s'emmêlent, se démêlent, se poussent, se bousculent, s'amplifient, s'animent, amoncellent.
Et les mots s'envolent.

L'écriture encore et encore.
Que fait-on des mots ? On en mange, on en rêve, on en chante, on en dit, on en murmure, on en crie, on en oublie, on en rit mais surtout, on en écrit.
Et nos mots nous emportent.

L'écriture est merveilleuse, attachante, audacieuse, surprenante, bagarreuse, envahissante, accrocheuse, exaltante, cascadeuse, jouissante, somptueuse, enivrante, ténébreuse, flamboyante, savoureuse, envoûtante.
Et l'écriture nous possède.

Au début ce n'est rien, rien qu'un mot.

Et je vous en prie vous pouvez critiquer

_________________
" Il suffit d'un sourire pour nous dévoiler, d'un mot pour nous peindre. "Anne Barratin


Dernière édition par Yema le Dim 1 Juin - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Ven 16 Mai - 22:00

Yeah, mais tu dois commencer par une question, non ? Pourquoi pas "Qu'est-ce que c'est ?" =)

_____Par contre je trouve que le rythme est trop rapide, tu vois, quand tu listes toutes ces choses ça fait un peu agressif, ou alors on le lit lentement et c'est interminable parce que la liste est beaucoup trop longue ; il faudrait plus de ruptures dans le rythme, ça rendrait tout plus lisible, je pense :). Bon après tu me diras que nous aussi on liste des choses un peu au hasard en faisant des énumérations interminables, mais je trouve que c'est plus facile à lire quand les objets énumérés ne sont pas de la même longueur ni de la même nature ; pas que des verbe, verbe, verbe ou adjectif, adjectif, adjectif... Une phrase, un mot, un verbe, une accusation, un constat, une question, un nom...

_____J'aime bien le 'Au début, ce n'est rien, rien qu'un mot.', j'aime cette idée, comment l'écriture prend sa place, comment ça commence par un mot, puis des mots, puis une phrase... puis après ça prend de l'amplitude, nous obsède, nous possède ; c'est assez envoûtant comme concept ! Peut-être que c'est un point de vue à faire ressortir si tu veux retravailler ton texte ;).

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Yema
Passager


Messages : 273
Birthday : 27/05/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Sam 17 Mai - 14:57

Cool merci pour ta critique !
Effectivement, dans mon esprit c'était verbes, verbes, verbes, adjectifs, adjectifs etc. Je ne suis vraiment pas douée pour écrire un semblant de poésie x)
Et tu as tout à fait raison, il y en a trop !!! Je ne m'en étais pas rendu compte (houlamenteuse^^), c'est juste que je ne voulais pas faire trop court mais je me rends compte que ça aurait peut-être été beaucoup mieux.
Du coup, merci encore et je vais essayer de le retravailler !


Anaël a écrit:
Yeah, mais tu dois commencer par une question, non ? Pourquoi pas "Qu'est-ce que c'est ?" =)

Autant pour moi, je l'ai complètement oublié !

_________________
" Il suffit d'un sourire pour nous dévoiler, d'un mot pour nous peindre. "Anne Barratin
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 18 Mai - 14:46

D'accord, alors bon courage, essaie d'écrire un texte qui nous fait nous envoler rien qu'en le lisant =D.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 18 Mai - 18:17

Moi il m'a envolée le texte d'Ezla.
Edit : Et celui de Yema aussi, même si je ne l'avais pas vu à la base (du genre tête en l'air).

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis


Dernière édition par Fred le Mar 20 Mai - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 18 Mai - 19:41

Non Yema ne change rien. Ton texte est spontané et (oui désolé Anaël) c'est absolument ce que j'attends. Pour la question je peux éditer ton message si tu veux, ou attendre que tu en ai trouvée une autre.
Concernant la forme générale, j'ai commencé à réfléchir : on pourrait alterner les textes choucroutes (Modjita, Elisheba, Fred, Dreamland, Zois'O) avec ceux qui ont cassé la forme initiale (Anaël, Ezla et Yema). Ça permettrait d'être plus homogène.
Revenir en haut Aller en bas
Ezla
Passager


Messages : 211
Birthday : 05/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Sur mon balai volant

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 18 Mai - 22:04


    Ow, (double) merci (:Yema, juste la question en effet qui a disparu mais bon sinon je suis partisane de Zois'O, jtrouve ça mieux que ça reste spontané c'trop cool.

_________________


Sens dessus dessous. Sans dessus, sans dessous.
Sens qui se noient, sens qui se perdent.
Se perdre pour mieux se retrouver.
Et écrire pour mieux contempler.


Revenir en haut Aller en bas
http://le-monde-de-tara.forumsactifs.com
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mer 21 Mai - 21:44

Oui, c'est vrai que le sujet privilégie la spontanéité et vous pouvez décider de laisser comme ça, oui, pourquoi pas ? Bon. Je ne faisais que donner mon avis ^^. Donc si on veut alterner il faut un texte qui casse ? (Traduction : on fait quoi pour la suite ?)
@Zois'O : Normalement tout utilisateur peut modifier ses propres messages tant qu'ils ne sont pas verrouillés.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Yema
Passager


Messages : 273
Birthday : 27/05/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Ven 23 Mai - 8:33

Bon ... okay ^^

Merci quand même Anaël, pour tes remarques qui m'ont quand même montré que mon texte n'était pas parfait (loin d'être parfait même ^^')
Merci Fred
Et merci à Zois'O et Ezla pour avoir soutenu mon texte

Et je vais rajouter la question, celle d'Anaël ? Quand j'ai écrit mon texte, ma question initiale c'était : Qu'écrit-on ? Mais finalement je n'y réponds pas vraiment (bien que ce ne soit pas forcément dramatique ... je pense), il n'y a que la première partie qui pourrait correspondre. Parce que la question pourrait très bien être : qu'est-ce que l'écriture ? Mais je ne suis pas fana par cette idée.

Qu'en pensez-vous ? ^^




_________________
" Il suffit d'un sourire pour nous dévoiler, d'un mot pour nous peindre. "Anne Barratin
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Ven 23 Mai - 19:11

Qu'est-ce que c'est je trouve ça bien x).

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Sam 24 Mai - 21:36

"Qu'écrit-on ?" c'est simple, ça sonne, et "Qu'est-ce que c'est ?" c'est original et rieur.  À toi de choisir vraiment.  Après (comme on en a discuté avec Anaël plus haut) la question n'est là que pour orienter ta pensée (c'est le drapeau au départ),  et tu l'as bien vu comme nous avons dérivé par rapport à notre point de d'interrogation.
EDIT pour Anaël (et pour qui voudraient réfléchir) : la suite devrait nous servir à lier tous ces textes, parce qu'il n'en fleurira plus beaucoup. Peut-être avez-vous des idées.? Je ne sais pas si je vous prête les miennes maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Yema
Passager


Messages : 273
Birthday : 27/05/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 1 Juin - 13:09

Bon voilà j'ai édité mon texte pour le titre ! J'ai opté pour "Qu'est-ce que c'est ?" (Merci Anaël ! ;))
Voilà, voilà ! Pas d'idées pour l'instant !

_________________
" Il suffit d'un sourire pour nous dévoiler, d'un mot pour nous peindre. "Anne Barratin
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mer 2 Juil - 21:16

Yeh dîtes, ça vous dirait de mettre nos textes sous la forme d'un dessin-calligramme ?
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Jeu 3 Juil - 12:34

Un. Euh, mais. C'est possible ? On dessine quoi x) ??

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Lun 14 Juil - 23:43

Un calligramme ça n'a pas besoin d’être représentatif, si ? De toute façon, le sujet du texte est l'écriture (je crois) (sais plus) c'est-à-dire que le dessin aura la forme de notre propre représentation de l'écriture. C'est donc ce que vous voulez. Juste pour vous aidez, vous pouvez vous demander "quelle forme a, pour moi, l'écriture ?" Et si ça ne vous aide pas, je vous ferai un dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mar 15 Juil - 0:26

Un dessin:
 
(Ça donnerait un truc dans ce gout là.) Si vous avez envie de vous éclater, on en fait chacun un. Chacun en fonction de ses idées, de ce que l'écriture lui apporte, de ses inspirations. Ça peut-être bordélique, ça peut être rangé, ça peut être bleu. Ça peut ressembler à quelque chose, faire semblant ou ne rien signifier. Ce sera toujours beau ! Et à la fin, on fait un raccord de tous les dessins (ça c'est la phase pas cool). Pour cela, le mieux c'est de dessiner votre calligramme sur une feuille blanche et de le photographier avec le moins d'ombre possible (ou le scan, ça marche bien le scan).
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mer 16 Juil - 21:12

Waouh. Bon, je vais essayer de penser à une forme x). En tous cas ça m'a l'air sympa, j'ai hâte de vor le résultat !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Yema
Passager


Messages : 273
Birthday : 27/05/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Lun 21 Juil - 9:49

Hey les copains !
Ton idée est géniale Zois'O, je plussoie à 100% et je sais déjà ce que je vais faire sauf que j'ai beaucoup réfléchi et j'aimerais changer mon texte. Je ne devais pas être dans une très bonne période quand je l'ai écrit (ça faisait longtemps que je n'avais pas pris le temps d'écrire à vrai dire) et donc j'aimerais pouvoir changer certains passages si ça ne dérange personne ! Au pire du pire, vous pourrez me dire quelle version vous préférez

_________________
" Il suffit d'un sourire pour nous dévoiler, d'un mot pour nous peindre. "Anne Barratin
Revenir en haut Aller en bas
Yema
Passager


Messages : 273
Birthday : 27/05/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mar 22 Juil - 18:16

Coucou les amis !

Alors voilà, j'ai remanié mon texte, il est plus poétique (Je crois, j'espère, je ne sais pas ...), j'ai repris les mots-clés, je les ai fait chanter pour que vous sachiez ce que je voulais dire dans mon premier texte même si ça n'a pas marché, ha ha !


Au départ ce n’est rien, rien qu’un mot.
Il est signe d’un nouvel espoir, un désir inavoué à moins que ce ne soit une promesse oubliée, c’est un rêve qui se réalise et il nous bouleverse, nous remue les tripes, obsessionnel, il nous fait briller d’étonnement.  
Et notre monde s’affole.

Ecrire, toujours écrire.
C’est devenu un nouveau souffle, ouvrant une deuxième voie sur notre route, un besoin, on en rigole et on en pleure parfois, on ne sait plus ou on ne s’arrête plus.
Et nos pensées ne font qu’une.

On écrit encore et toujours.
Mais les mots, que font-ils ? Se frayant un chemin, ils tourbillonnent, grondent comme le tonnerre, ils sont de toutes les couleurs, de toutes les formes ; ils se baladent et se battent, ils veulent qu’on les attrape, ils brillent pour savoir qui est le plus pertinent, le plus inattendu, merveilleux.
Et les mots s’envolent.

L’écriture encore et encore.
Que fait-on des mots ? Les mots virevoltent dans notre bouche, on les dit, les murmure et il arrive également qu’on les crie, témoins de nos sentiments et de nos souhaits, on ne peut s’empêcher de les utiliser pour nous exprimer, on en oublie aussi, chantés ou rêvés, les mots sont là à chaque instant mais surtout, on les écrit.
Et les mots nous emportent.

Ecrire encore et encore.
C’est audacieux et si surprenant, l’écriture est source de joie, elle est parfois capricieuse, souvent savoureuse, elle nous envahit entièrement, on s’y attache, on la trouve exaltante, on est en désaccord quelques fois, on y revient pourtant, tout est si enivrant.  
Et l’écriture nous possède.

Au départ ce n’est rien, rien qu’un mot.

Et voilà ! je vous en prie, dîtes vos supers commentaires (surtout toi, Anaël :p)

_________________
" Il suffit d'un sourire pour nous dévoiler, d'un mot pour nous peindre. "Anne Barratin
Revenir en haut Aller en bas
Yema
Passager


Messages : 273
Birthday : 27/05/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mar 22 Juil - 20:21

Ah oui et je pense que je ne changerai pas mon texte mais vous pouvez toujours commenter

_________________
" Il suffit d'un sourire pour nous dévoiler, d'un mot pour nous peindre. "Anne Barratin
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mar 22 Juil - 20:58

Ohhh.

C'est vrai que ton nouveau texte me parle beaucoup plus. Il y a ces bouts : "Il est signe d’un nouvel espoir, un désir inavoué à moins que ce ne soit une promesse oubliée" et "ils brillent pour savoir qui est le plus pertinent, le plus inattendu" qui font très écho. Et puis "il nous fait briller d’étonnement" : c'est plein d’étoiles dans les yeux dis-donc. Tu as bien fait de le remanier ! (ça c'est pour la critique)

Bon, vu qu'on est trois, je vous propose d'utiliser du bleu pour les mots du dessin (aucun lien logique la-dedans). Ça nous fera un final tout joli tout propre -et il y aura du bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Jeu 24 Juil - 17:14

_____Yeah, ton texte est tout de suite beaucoup plus aérien, moins encombré, plus lisible. Tu as gardé les idées générales et tu as remanié - pas grand chose - mais ce n'est plus du tout le même... C'est un instantané, une réflexion sans forme ; tu t'es libérée je dirais - de quoi, je ne sais pas, mais c'est mieux : ).

_____Sinon pour moi l'écriture c'est des liens, des cordes que nous tissons entre nous, entre ce monde et les autres à qui nous pouvons faire passer des messages, entre l'imaginaire et le réel... C'est un fil qui nous relie à la vie, au rêve. Du coup j'ai pensé à faire des cordes et des liens et des annaux et tout mais je ne suis pas très doué en dessin :'(.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 27 Juil - 13:56

Tadaaa:
 

_____Yeah, c'est un peu fouilli, ça n'a pas de sens mais c'est le principe ! (Oui je sais j'écris mal. Bon.) Au milieu, un bonhomme qui court. Il tient dans sa main gauche une cape qui ondule derrière lui, volant au vent. Dans sa main droite un foulard qui virevolte dans tous les sens, laissant sa trace, symbole d'une écriture tentaculaire qui se saisit des choses et les relie entre elles. Dans le ciel une sorte d'ovni, peut-être un météore. En haut à droite, le titre : qu'est-ce que tu vois ? Sinon notre bonhomme court en direction d'un ¤&ñ§k%w7@)#{a}!, idée abstraite et droite qui attend de prendre sa forme. Il y a en bas un autre bonhomme qui marche sur un sol concret (alors que le premier ne sait pas où il va, son sol ne repose sur rien) : faut passer chez le boulanger vite voilà le bus enfin qui passe, voilà la journée qu'on embrasse. C'est une sorte de robot-zombi à tête tordue qui marche pas droit, aliéné par un quotidien morne et répétitif, l'absence de sens. Pourtant sa main tendue est sur le point d'effleurer l'un des nombreux fils-tentacules tissés par l'écriture. D'après Zois'O le dessin porte bien son titre ;). Alors à vous !

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 27 Juil - 15:30

J'ai fait ça. Bon ben ça a aussi peu de sens que mon texte et puis ça ressemble pas au truc d'origine que Zois'O avait fait comme exemple mais c'est pas si grave si.
Spoiler:
 

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 27 Juil - 15:50

Ben non, au contraire, il ne faut pas tous faire la même chose sinon ça ne sert à rien ^^.
C'est. Bleu. Qu'est-ce que c'est x) ? Un parapluie un livre une montagne-pyramide des conneries... Bon en tous cas ce n'est pas plus difficile à lire que moi ;p. Je trouve ça mystérieux, lourd d'un message mystique qu'il faudrait décrypter, j'aime bien : ).

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 27 Juil - 16:01

C'est rien du tout, j'ai mis des formes quand ça m'évoquait quelque chose pour faire du tout un bordel innommable lalala.

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 27 Juil - 16:20

Ah, toi aussi ? XP

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Mar 16 Sep - 18:54

Je profite du passage frénétique des visiteurs pour savoir si d'autres auraient la motivation de faire leur calligramme (ou d'écrire leur texte) ! Pour l'instant nous avons deux dessins (plus le mien le jour où il nait) ce qui ne fait pas grand en vrai. Est-ce qu'il y en aurait ?
Revenir en haut Aller en bas
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 2 Nov - 12:18

Ceci est un bordel organisé:

Spoiler:
 

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
Fred
Commandant de Bord


Messages : 645
Birthday : 22/10/1998
Âge : 18
Où suis-je ? : (...) là.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 2 Nov - 12:52

Ceci est une intervention utile:

Spoiler:
 

_________________
J'prends ma canne à garder la pêche pour attraper des poissons clowns
Et des casquettes ratons-laveurs, et toutes mes chaussettes assez cools
Des bretzels peace and love et mes patins à glace à la vanille
Des visas à vie pour des paysages sans vis-à-vis
Revenir en haut Aller en bas
Elisheba
Passager


Messages : 685
Birthday : 26/09/1996
Âge : 20
Où suis-je ? : Dans la kinésphère

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 2 Nov - 13:05

Ceci est une réponse encore moins utile:

Spoiler:
 

_________________
Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait ~
Revenir en haut Aller en bas
http://brisechagrin.wordpress.com/
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 2 Nov - 14:44

Ohui, jolie petite fleur. Ça fait quatre dessins !
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 2 Nov - 15:54

Oh, mais c'est super mignon !! =D

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Dreamland
Passager


Messages : 148
Birthday : 17/05/1997
Âge : 19

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 2 Nov - 20:25

TADAAAM !!!

spoiler:
 

Et de 5 !
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Dim 14 Déc - 18:51

Nous voilà à six:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Huun-Huur-Tu   Aujourd'hui à 11:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Huun-Huur-Tu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: La Passerelle-
Sauter vers: