LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes   Ven 7 Juin - 21:59

Il est reparti en secouant la tête. Jamais vu des pirates de cette sorte. Tous excités, tous à donner leur avis. Eh mais ! Il n’y en a qu’un qui ait le droit d’invectiver sur un bateau, c’est le capitaine, parbleu ! Enfin … le sien lui avait confié une dernière mission avant de se retirer sur son île déserte de la région de Falkland. Marin fidèle, il s’en acquitta promptement. Et était tombé sur l’arrière-train en apercevant cette bande de dégentés nonchalants. Il soupira. De drôles d’oiseaux pêcheurs ... M’enfin, ça ne le concernait plus ces histoires de chasses aux miracles, lui, il était vieux, il avait besoin de repos, et d’une bonne pinte. Bah tient, v’là là-bas la maison du Père Fauré. Et il s’enfonça dans le port.


Les acclamations retentirent en échos au plop de la bouteille.
Capitaine retira sa lourde veste et s’adossa au mur recouvert d’affiches de recherche. Le bateau chaloupait léthargiquement, le soleil les inondait et Tristann lisait à voix haute. Que du bonheur.

« - Déchiffrez ... C’estincompréhensible. »


Par-dessus l'épaule de Tristann :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes   Lun 8 Juil - 18:32

Une ombre goéline apparue entre les voiles du bateau. Les ailes déployées, le long du mat elle laissa tomber un paquet difforme au pied d'El Capitain. Le temps de lever les yeux, elle avait disparue.

Le patchwork fut posé sur une table. De tissus et de ficelles, il se dénoua gentiment et, sous les regards enchantés, laissa naître une fleur de papier. Étendant ses pétales immaculées, veinées au creux des feuilles, elle poussa sur ses racines : ses épines gonflèrent, puis s'aplatirent en forme d'échelons, sa tige s'allongea jusqu'à éternuer dans la poussière des nuages. C'était une fleur tête en l'air.


Mon premier est un luthier :
Issu des cieux, un homme dé-escaladait consciencieusement les échelons de la fleur. Il semblait vêtu d'une simple chemise longue, de braies raides en toiles et de cheveux qui se chamaillaient sur la direction à prendre. Ses jambes longilignes et maladroites se cognaient contre les marches et s'emmêlaient dans les buissons d'épines. Ses bras fins marqués par la pâleur de son atelier tendaient au-dessus de son torse de grandes mains travailleuses et abimées. Pieds à terre, le luthier au teint de bois rehaussa ses lunettes brinquebalantes sur son sourire de grand timide. Il prit une lente inspiration, ouvrit sa gorge :

«Je suis le premier indice.» Sa voix résonnait comme une longue ligne de contrebasse trouvant résonance au fond de sa cage thoracique. Ses lèvres s'entrouvraient comme une embouchure et aux coins de ses yeux s'agitaient des portées à chaque fois qu'il souriait. «J'ai pour mission de vous posez des questions dans un domaine qui m'est particulièrement familier. Si vous y répondez, je vous dévoilerais l'énigme du premier symbole.»

Indices:
 
l'Énigme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes   Mer 21 Aoû - 14:25

Ne pas oublier les litanies de Bach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes   Sam 7 Juin - 13:58

A peine la solution prononcée, le luthier s'émut. Ses bras et ses jambes se résorbèrent, sa taille grossit et sa tête diminua. Ses yeux nous adressant un dernier salut, il fondit sur lui-même jusqu'à prendre la forme imposante d'une contrebasse. Ne pouvant se maintenir en équilibre, l'instrument chancela puis, se fracassa. Jamais le bruit n'avait crié avec tant de violence. La caisse de résonance béante, le manche tordu, l'archer brisé constituaient un corps gisant. Tous avait oublié l'homme. Le temps s'était arrêté pour contempler le désastre dans les yeux des marins, et le vent avait interrompu sa danse pour un silence recueilli. Du ventre ténébreux du cadavre alors surgit.

Mon second est un gratteur de toiles :
Ce ne fût d'abord qu'un doigt. Puis un poignet. Puis un coude. Puis une nuque, puis un torse, puis des épaules sous les cheveux. D'abord masse qui se déplie, celle-ci devint corps qui se forme. Enfin, l'étrange Hercule émergea de son œuf en bois.
(il n'était pas tout nu)

Son grand sourire rassurait : « Merci de m'avoir fait naître. C'est toujours une immense joie que de revenir à la vie ! » Il sembla un instant lointain. « Le luthier m'a dit avoir été enchanté par votre rencontre intéressante avant de mourir. Il m'a aussi confié en avoir un peu trop fait pour sa sortie de scène et espère que cela ne vous a pas trop perturbé. Il compte méditer pendant son sommeil et vous souhaite bonne chance pour le reste de l'aventure. » Il sourit. « Comme vous l'avez deviné, je suis le second indice, mais mon métier premier est gratteur de toiles. »

Gratteur de toiles, petites explications :

Profession peu connue et reconnue, nous vient des premiers temps où la toile était utilisée comme support (fin du Moyen-Âge, puis généralisation de son usage par les primitifs flamands). Inventé par des contestataires de l'image organisés en une sorte de confrérie des Toiles. Consiste à détacher minutieusement les couches de peinture pour rendre à sa toile sa beauté première, mais changée. De nos jours, forme d'art abstrait éclatée et pratiquée de façon discontinue dans le monde. Donne à admirer la beauté du rien et la richesse du vide.

Indices:
 
l'Enigme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes   Dim 14 Déc - 0:24

L'art comme une onde, ronde et rare:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zois'O
Passager


Messages : 467
Birthday : 09/07/1912
Âge : 104
Où suis-je ? : El nuage.

MessageSujet: Re: Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes   Mar 10 Fév - 20:51

Pour le gratteur de toile la sortie fut plus effroyable encore : sa peau soudain parcourue de fractures fissura de toutes parts. Telle une fleur à laquelle on enlève les pétales, sa peau pela puis tomba par pans entiers. Overdose de la toile qui craque. Lorsqu’il fut totalement épluché, ses muscles puis ses organes prirent la suite s’écrasant à intervalles irréguliers mais en cadence sur les parchemins racornis. Le bonhomme eut juste le temps de lancer un sourire désolé avant que sa mâchoire ne se détache à son tour et s’explose à ses pieds squelettiques. La désagrégation semblant plutôt progressive s’accélérera d’un seul à-coup. Tous les réseaux élastiques qui maintenaient l’unité de son corps lâchèrent à l’unisson, formant un coup instant l’image esthétique d’une couronne dorsale de lianes organiques. Le squelette s’écroula. Mais à peine les marins avaient-ils le temps de voir arriver les larmes que du ciel tombait

Mon troisième, l’astronome-climatologue :

Évidemment il n’eut même pas mal et atterrit bien droit dans ses chaussures vieille époque pendant que son compère, revenu à l’état liquide, finissait de s’écouler en direction de la mer. Ainsi, avec son aspect de chercheur chevronné, la moustache en brousse mais la voix claire, paraissait-il aussi corpulent que sympathique. Par ailleurs ses grosses lunettes rondes à la Iris Afpel version moine ecclésiastique lui conféraient un air de savant fou et un certain détachement. C’est donc captivés que les marins écoutèrent le fond de son discours : « Mes enfants, mes petits moineaux d’eau douce ! Si j’apparais c’est plutôt bon signe, ça signifie que vous n’êtes plus très loin de la solution ! J’ai en effet la clé du troisième symbole. Mais avant cela j’ai une multitude de questions ul-tra-pas-sion-nan-tes qui requièrent votre avis ! »
Indices:
 
l'Enigme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes   Aujourd'hui à 11:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Deuxième bouteille - La quête des sciences incultes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: L'Île :: La Cabane :: Le testament du Capitaine Shadock-
Sauter vers: