LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eowyn et compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Eowyn et compagnie   Sam 9 Fév - 18:37

Eowyn marchait paisiblement sur la place du village d'Ermah, bondée, comme à son habitude. Ce village, situé juste à côté du hall de la guilde des gardiens, était rural et ses champs s'étendaient à perte de vue. Le centre d'Ermah était cependant très bourgeois : de grandes maisons, toutes plus magnifiques les unes que les autres, s'élevaient haut dans le ciel. Eowyn n'en n'avait encore jamais vu de telles de par chez elle et prit donc le temps de regarder et d'admirer ces bâtiments quand elle atteignit le quartier bourgeois du village.

Quitter la place principale lui avait fait du bien : tout ce boucan, ces gens, cela ne la rendait pas très à l'aise surtout quand elle était en mission. Même si la foule vous permettait de passer inaperçu, vous ne pouviez pas espionner facilement, tant vous étiez bousculé et malmené. Eowyn avait cependant eu le temps de se renseigner sur le compte de quelques marchands émérites de la ville avec qui elle voulait avoir de petites discussions. Sa famille, les D'am, dirigeait en effet une fratrie qui ne cessait de s'agrandir. Mais, comme il fallait s'y attendre, certains commerçants commençaient déjà à manigancer derrière leur dos et vendaient des produits illicites. Voulant en savoir plus, la jeune femme avait donc décidé de venir à Ermah afin d'avoir quelques entretiens, plus ou moins musclés, selon les circonstances.

Celui qu'elle devait tuer n'était pas ici, à son grand mécontentement. Un de ces comploteurs de moins n'aurait fait de mal à personne, ou presque. Sa cible se trouvait plus au nord, derrière la chaîne de montagne que l'on pouvait apercevoir du village. Ayant du temps devant elle, elle avait donc décidé de faire ce petit détour. "Cette mission est tellement simple que je n'ai pas à m'en faire. Prenons le temps d'explorer les environs et de débusquer ceux qui complotent contre ma famille". Même si elle n'aimait guère ses origines, elle ne supportait pas que son nom soit sali par de vils personnages. L'honneur et l’orgueil. Un trait de famille.

Quand elle arriva dans une petite ruelle, faisant la transition entre le quartier bourgeois et celui des artisans, elle entendit un cri. Un homme venait de sortir de chez lui, paniqué. Que disait-il ?

"Le prêtre est tombé, je ne sais quoi faire. Aidez-moi s'il vous plaît ! Le prêtre est à terre. Aidez-moi je vous en prie!"

Un prêtre ? Ici ? Curieux. La jeune femme décida de s'approcher de l'homme en question.

- Que se passe-t-il ? demanda-t-elle d'une voix forte pour se faire entendre.

Ary regarda la nouvelle venue d'un air affolé.

- Le prête est tombé. J'ai besoin d'aide, venez !

Ary prit la manche d'Eowyn qui fronça les sourcils. Pour qui se prenait-il pour la malmener ainsi ? Elle se laissa cependant faire, n'ayant rien détecter de mauvais chez cet homme. Il semblait plutôt mort d'inquiétude et pressé. Les prêtres avaient déserté la ville, aux dires des passants qu'elle avait soigneusement écouté sur la place. Que se passait-il donc dans cette maison ?

Intention : se laisser emmener par Ary et découvrir qui est ce prêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Ven 22 Fév - 16:40

Personnages présents : Elissane

_____Eowyn suivit docilement l'inconnu qui l'avait interpellée, toute aussi surprise que curieuse. Elle pénétra dans sa demeure où il la guida jusque dans une chambre coquettement décorée.

_____Lorsqu'Eowyn entra dans cette pièce, elle vit tout de suite que quelque chose n'allait pas : une jeune femme gisait par terre, et une sorte de boule de cristal roulait à ses pieds. A y regarder de plus près, elle y reconnu la fameuse sphère cristalline des prêtres guérisseurs, un puissant outil qui les seconde dans leurs interventions médicales. Sur le lit, une femme plus âgée semblait inconsciente, bien qu'elle s'agitait un peu par moments, comme au sortir d'un mauvais rêve...

_____Qu'allait-elle faire, pourquoi l'avoir emmenée ici ? Eowyn reconnut une jeune prêtresse en la personne de la femme effondrée, et elle comprit que l'inconnu lui demandait de l'aider, mais que pouvait-elle faire ? Un peu gênée par ce contretemps dont elle se serait bien passé, elle se sentit néanmoins obligée d'intervenir. Après tout, il lui restait peut-être un fond d'humanité, quelque part...

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Sam 23 Fév - 18:41

Personnages présents : Elissane

La jeune femme ne s'était pas attendue à voir une prêtresse, si on les appelait bien comme ça, bien qu'elle en doutât.

La sphère cristalline l'intriguait mais elle n'eut pas le temps de la regarder qu'Ary lui triturait le bras. Qu'il continue à l'agacer et ça allait très mal finir.

"Restons calmes", s'exhorta-t-elle.

- Qu'allez-vous pouvoir faire ?

- Je vais la mettre en position latérale, lui parler et vérifier sa respiration. Je ne pourrai pas faire grand chose d'autres. Vous allez devoir chercher un meilleur médecin que moi.

"Quelle ironie pour un prêtre guérisseur que de faire appel à l'un de ses ennemis", se dit Eowyn, se réjouissant d'avance de la tête que ferait la malade.

Ary avait compris et s'était éclipsé.
"Un problème en moins".

Eowyn s'approcha de la jeune femme et lui parla. Rien.
Délicatement, elle vérifia ses signes vitaux et la plaça sur le côté.

Eowyn se mit à genoux et fixa son attention sur la sphère.
Celle-ci brillait et une sorte de brume tapissait l'intérieur. Soudain, un visage s'y afficha et Eowyn le reconnut immédiatement.
"Bon sang", s'exclama-t-elle avant de se lever pour recouvrir la sphère de draps qu'elle prit sur le lit. Personne ne devait savoir qui serait sa prochaine cible.

Ce fut à ce moment que le prête toussota et ouvrit les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Sam 2 Mar - 13:02

Personnages présents : Elissane

____La jeune femme s'assoie et l'observe, elle semble perturbée.

"-Madame ! Vous êtes revenue à vous !", s’écria Ary.

____Tandis que les deux personnages échangeaient remerciements et autres politesses, Eowyn resta muette et crispée ; elle ne savait que faire.

"- J’ai une mission à accomplir, Ary. Je ne peux rester plus longtemps auprès de vous.", dit la prêtresse.

____Alors la prêtresse allait repartir... C'était bien comme ça. Eowyn espérait juste qu'elle ne remarquerait pas le visage sur sa sphère cristalline, mais elle ne sembla pas y faire attention. C'était parfait. Elle allait pouvoir s'en retourner à sa mission. Eowyn ressortit dans la ruelle en se jurant de ne plus se faire embarquer dans ce genre de coups à perdre beaucoup trop de temps. Elle avait une mission à accomplir.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Sam 2 Mar - 16:09

Eowyn était partie en vitesse après les remerciements d'Ary et de la jeune prêtresse. Elle se demandait quelle mission pouvait avoir une femme de cet ordre. Cela avait un rapport avec l'amour, quelque chose comme ça, elle ne se souvenait plus très bien.

"Note à moi même : me renseigner sur les ordres religieux". Cela pourrait toujours lui être utile !

Une envie instable la poussait à suivre celle qu'elle venait d'aider. Sa curiosité se faisait encore trop forte. La sphère l'intriguait aussi beaucoup et elle voulait en apprendre plus, voire même s'en procurer une. Cela semblait tellement pratique !

Elle déambula encore quelques instants, perdue dans ses pensées. Elle ne s'était même pas aperçue qu'elle était revenue dans une partie plutôt bondée de la ville où de nombreux paysans semblaient commercer. Leurs vêtements étaient misérables, leurs visages fatigués et las. Elle pouvait lire de la souffrance dans leurs regards, ce qui ne la rassurait guère.

"Pourquoi m'avoir envoyé sur cette mission ?" ne cessait-elle de se dire.

Elle se dépêcha de s'extraire de la foule pour rejoindre un autre sentier, moins bondé celui là, qui devait l'emmener vers le centre de la ville, où logeaient les nobles.

Après quelques minutes de marche, les maisons lui parurent bien plus luxueuses et tellement plus riches. Son client n'avait pas menti : celui qu'elle devait tuer se la coulait douce et se fichait éperdument que les autres souffrent.

Son supérieur ne le savait pas encore mais Eowyn avait décidé de changer totalement de tactique : elle ne tuait que si les raisons lui semblaient suffisantes. Elle choisissait pour cela ses clients avec le plus grand soin et acceptait la mission si la cible était méprisante et foncièrement mauvaise. Celui qu'elle devait tuer l'était, assurément.

"Halte !"

Un garde, tout de rouge et noir vêtu, lui avait enserré le bras et lui avait ordonné de s'arrêter.

Eowyn détestait ces prises de force, surtout que l'homme semblait la regardait d'un air particulièrement intéressé. Dégoûtée, elle tenta de se libérer, sans succès. La colère commençait à monter : ce type allait tout gâcher, que lui voulait-il donc ?

Intention : comprendre ce que ce garde lui veut.
Action : tenter de se libérer.
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Sam 2 Mar - 16:52

"-Vous êtes ici sur le territoire du noble Taïgar", s'écria le garde avec un regard mauvais : "si vous voulez passer, vous allez devoir payer !"

_____Eowyn se dégagea d'un coup brusque et le foudroya du regard. Il aurait pu crier encore plus fort, histoire que tout le quartier soit au courant de sa présence... Elle n'avait jamais entendu parlé d'une telle taxe et se demandait si le garde n'abusait pas de sa situation pour donner cours à ses mauvaises intentions... Qu'allait-elle faire ? Elle ne pouvait pas se permettre de tuer le garde de peur de se faire repérer et voulait absolument éviter les embrouilles... Elle eut un sourire narquois. De toutes façons, elle pourrait toujours se rembourser à la source...

PS : Hey, arrête de répondre à Elisheba et fait avancer le combat de Shenko parce que sinon on va être trop à la ramasse !!!

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Dim 17 Mar - 17:08

Eowyn devait se dépêcher : elle n'avait pas toute la journée !

Le garde la regardait d'un air faussement désintéressé mais elle n'était pas dupe.

- Si vous me laissez passer, je reviendrai vous voir ce soir. Qu'en dites-vous ?

Eowyn joua avec ses yeux et sa chevelure, souriant timidement, l'air innocent.

- Et pourquoi vous laisserai-je passer ?

Bon sang, elle n'y arrivait pas. Peut-être n'était-elle pas assez inspirée aujourd'hui ? La rencontre avec le prêtre l'avait bien trop chamboulé à son goût. Sa concentration s'était envolée.

Eowyn allait riposter quand un homme, fort bien habillé, arriva par derrière. Avisant les vêtements de la jeune fille, il en conclut vite qu'elle n'appartenait pas à cette partie riche de la ville. Elle portait un pantalon fort seyant, de longues bottes noires, un chemisier entré dans le pantalon et une veste descendant jusque ses genoux. Il n'avait pas l'habitude de voir la gente féminine habillée ainsi de par chez lui et cela l’intrigua beaucoup.

- Elle vient avec moi, dit le jeune homme d'un ton autoritaire.

Le garde sursauta et s'inclina rapidement.

- Monsieur votre père ne vous a-t-il pas interdit de quitter vos propriétés ?

Altar vira au rouge : nul ne savait aussi bien que lui que son père l'avait puni pour ses méfaits de la semaine passée. Taîgar ne voulait pas, après tout, attirer la honte sur sa famille.

- Attachez-la, je l'emmène avec moi.

Eowyn, comprenant qu'on allait la capturer, tenta de fuir et commença à sortir ses couteaux, prête à attaquer. Mais le garde avait déjà prévu le coup et Eowyn sentit une lame, plutôt pointue, qui effleurait son dos. "Ai-je échoué ? Si proche du but ?".

Le garda la ligota et la fit mettre à genoux tandis qu'un autre était arrivé en renfort.
Eowyn les regardait tour à tour avec un air des plus dédaigneux. Ainsi, il était le fils de celui qu'elle voulait tuer ? Peut-être qu'elle pourrait arriver à ses fins finalement.

Intention : savoir ce que ses geôliers vont faire d'elle.
Action : Continuer de se débattre pour montrer à ses adversaires qu'elle n'abandonne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Dim 17 Mar - 20:06

-"Lâchez-moi qu'est-ce que vous me voulez ?", protesta-t-elle en se débattant, mais les deux gardes la tenaient d'une main de fer.
-"Moi ? Oh, rien de spécial..."

Le jeune homme la regarda comme si elle était une marchandise.

"-Toi et moi on va juste passer un bon petit moment dans mes appartements..."

Eowin le foudroya du regard et cessa de se débattre un instant.

"-Mais, jeune maître, si votre père le savait...
-Silence ! Personne ne va rien dire à mon père, n'est-ce pas ?"

Il toisa les deux gardes du regards qui se décomposèrent aussitôt.

"-De toute façon il sera bien trop occupé à extorquer de l'argent à ceux qui n'en ont pas dans la salle principale... et puis vous n'aurez qu'à vous poster au début du couloir, comme ça vous pourraient me prévenir s'il se présente..."

Le ton du noble était empli de menace et de sous-entendus et les gardes semblaient s'écraser de plus en plus. Si elle s'y prenait maintenant, Eowin pourrait facilement se dégager de leur étreinte et défaire les noeuds à peine encore serré, mais d'un autre côté... d'un autre côté, ce gros porc allait peut-être lui ouvrir les portes de son appartement, avec son père à deux pas...

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Dim 31 Mar - 1:01

Eowyn prit son mal en patience et entra donc dans le domaine. Les maisons s'alignaient les unes derrière les autres, les boutiques foisonnaient, les marchés étaient remplis de denrées rares que le peuple ne pouvait plus se procurer. Les églises, dont les clochers montaient haut dans le ciel, étaient elles aussi pleines de monde. Eowyn détestait tous ces gens et les méprisait.

- Plus vite.

Eowyn se fit malmener encore quelques instants jusqu'à arriver à une immense demeure : les murs de brique étaient parfaitement blancs, les mosaïques et les bas-reliefs étaient plus magnifiques les uns que les autres, les scènes représentées semblaient épiques et anciennes. Des serviteurs s'occupaient du jardin et des plantes et de belles femmes, accompagnées d'enfants, se baladaient dans les fleurs et buissons.

- Partez !

Les gardes qui les avaient suivis partirent, sans un regard en arrière. L'ordre ne demandait aucune réplique. Le jeune Taïgar paraissait si mauvais, si prétentieux qu'Eowyn en avait le souffle coupé. Sa mission lui échappait complètement mais, comme on le lui avait appris, elle n'allait pas abandonner de si tôt.

Action : penser à un plan d'attaque

Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Dim 31 Mar - 17:31

_____Taïgar la conduisit jusque dans sa chambre, sans vraiment se soucier d'elle. Il vérifiait juste par moments qu'elle le suivait bien, d'un rapide coup d'oeil. Eowin bouillonnait. Bien que le garde l'avait solidement attachée, elle pouvait aisément se défaire de ses liens et, même si ses armes avaient été confisquées, elle ne devrait pas avoir de mal à venir à bout de son tortionnaire maintenant qu'il avait congédié ses gardes. D'un autre côté, rien ne pressait et elle devait encore réfléchir à un plan d'action, aussi ne devait-elle pas agir dans la précipitation.

_____Si elle s'attaquait à lui, Taïgar aurait peut-être le temps d'avertir les gardes, le moindre faux geste pourrait s'avérer mortel et elle ne pourra pas se mouvoir comme elle le voudra. De plus, elle n'avait aucune idée de l'endroit où se trouvait son père ni de comment elle pourrait faire pour sortir. Elle le suivit donc docilement.

_____Taïgar ferma la porte derrière elle et commença à défaire ses liens. Lorsqu'il eut terminé, il la dévisagea un instant, soutenant son regard plein de mépris :

"-Si tu as envie de me tuer ne te gênes pas. Cette maison est infestée de garde et nous nous situons au deuxième étage. Cela m'étonnerait que tu puisses sortir par la fenêtre."

_____Il marqua une pause, méfiant.

"-Tu n'es pas n'importe quelle roturière, toi, pour te promener armer sur le territoire d'un noble. Tu ne savais pas qu'il était interdit aux gens du peuple de pénétrer nos demeures sans notre accord ? Tu n'es pas d'ici, visiblement."

_____Il soutint son regard et commença à ôter ses vêtements, ne gardant q'une tunique et un pantalon :

"-On crève de chaud dans ces accoutrements ridicules ! Pourquoi tu me regardes comme ça ? Je ne vais pas te manger ! Tu sais, tu ferais mieux de me remercier parce que j'ai empêché l'autre abruti de Marcus de te dépouiller honteusement de tout ton argent, alors arrête de me regarder comme si tu cherchais le moyen le plus rapide de me tuer !"

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Sam 4 Mai - 22:25

Eowyn ne supportait pas qu'il lui parle ainsi. Que cherchait-il à faire avec elle ? La garder comme esclave, prête à tout pour lui faire plaisir et assouvir ses envies ? Brr. Rien que d'y penser, la jeune femme en tremblait de rage.

Elle avait réussi à se détacher de ses liens. Elle les avait rangés dans une de ses poches, discrètement. S'était-il rendu compte de quelque chose ? Elle ne saurait le dire. Le regarder trop longtemps dans les yeux la rendait furieuse. Parmi les meilleurs assassins de sa confrérie, elle n'avait jamais été prise. Elle avait toujours réussi à déjouer les pires complots, les pires embrouilles et avait toujours échappé à ses ennemis. Que lui arrivait-il donc ? Comment s'était-elle fait prendre ? A croire Taîgar, elle aurait du mieux se renseigner sur les façons de faire de la ville. Sans doute avait-il raison. Eowyn avait lamentablement raté son coup. "Faites que je réussisse", chuchota-t-elle, en priant ses dieux protecteurs.

- Que dis-tu ?

Taïgar la regardait d'un air énigmatique. Quand il comprit qu'elle ne parlerait pas, il reprit :

- Comment t'appelles-tu ?

Eowyn hésita un moment avant de répondre. Que devait-elle faire ?

- Je m'appelle Eo.. Leona.

- Leona, alors. J'aime bien.

Le jeune noble s'assit dans un fauteuil, en face de la captive, assise sur le sol dans une position des plus inconfortables. Täigar prit un raison dans un plat près de la fenêtre tout en continuant à regarder la jeune femme.

- Alors, que fais-tu ici ?

Eowyn regarda le jeune homme sans répondre. Dans ses yeux on pouvait y lire une expression de défi.

- Je suis venue tuer ton père.

La jeune fille n'avait pas voulu dévoiler son plan mais elle était sure qu'il ne la croirait pas. Elle esquissa un méchant sourire, sans le quitter des yeux.

Taïgar, contre toute attente, se mit à rire à gorge déployée. Eowyn en fut quelques instants déconcertées. "Bizarre, ce type".

- Ah oui, vraiment ? demanda le jeune homme, un énorme sourire sur le visage.

Taïgar étonnait la jeune fille qui ne savait plus trop comment agir. Devait-elle révéler d'autres choses ? Il ne semblait pas la croire en tout cas, mais de là à rire ? Que devait-elle faire ?

- Tu sous estimes mes capacités, seigneur, fit Eowyn en appuyant fortement sur le dernier terme d'un ton méprisant.

- Oh, non, pas du tout. Je suis sur que tu es exceptionnellement bête pour tenter le coup. Ce qui me fait rire c'est que je pensais exactement à la même chose.

Eowyn en eut un hoquet de surprise. Que venait-il de dire ?

Intention : Faire parler Taïgar pour qu'il lui révèle le plus de choses possibles
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Dim 5 Mai - 15:46

_____Taïgar tiqua.

"-Dis-moi... tu ne trouves pas horriblement pas inconfortable de t'asseoir ainsi par terre ? Pourquoi tu ne te mets pas sur le lit ?"

_____Eowyn hésita quelques instants. Elle était censée être attachée donc...

"-Roh, c'est bon ! On a tous vu que tu t'étais débarrassée de tes liens depuis belle lurette !"

_____Quoi ? Il n'avait pas l'air de rigoler. Méfiante, elle s'assit sur le lit qui, effectivement, était infiniment plus confortable que le sol.

"-Est-ce que... est-ce que vous venez de dire que vous voulez tuer votre père ?"

_____Le jeune homme la dévisagea, jovial. Il avait vraiment l'air de s'amuser :

"-Ahahah !! Nooon, pas du tout !!" Son regard était plein de sous-entendus. "J'ai dit que ça me faisait rire parce que je pensais que tu étais venue pour ça."

_____Il soutint son regard.

"-Mais si tu veux tuer mon père, on a du mettre tes armes dans la salle des armes. C'est très simple : tu sors, tu prends le couloir à gauche et c'est la première à droite. Il y a des gardes devant ma porte, et devant la salle des armes, aussi."

_____A la mention des armes, son regard se fit plus insistant. Il n'y eut aucun changement de ton mais quelque chose d'imperceptible fit comprendre à Eowyn qu'il ne les avait pas mentionnés pour rien.

"-Mais bon, tu n'auras qu'à dire que c'est moi qui t'envoie, ils sont tellement cons qu'ils te croiront sur parole..."

_____Ces derniers mots avaient été murmurés, imperceptibles.

"-Et puis, pour les gardes qui patrouillent un peu partout, ne fais pas attention à eux, ils sont là pour faire joli ! Ils te prendront pour une de nos servantes."

_____Eowyn ne savait décidément pas comment interpréter ces paroles. Pourquoi lui révéler la position des gardes ? Se moquait-il d'elle ? Sous-entendait-il qu'elle ne pourrait pas réussir ? Ou ... Autre chose ? En tous cas, elle enregistra attentivement la moindre information et se tut sagement dans l'espoir d'en apprendre plus :

-"Ah, et pour mon père, il doit être ivre mort en train de se faire voler par nos prostituées," dit-il d'un air blasé. "Tu le trouveras à l'autre bout de nos résidences. C'est très simple, c'est toujours tout droit."

_____Il désigna d'un geste sa droite. Elle n'avait donc qu'à sortir dans le couloir, tourner à droite et avancer tout droit.

"-Une fois que tu auras échoué, on se retrouvera sûrement dans les chambres du plaisir... à moins qu'il ne fasse planter ta tête sur un pieux comme tous les autres."

_____Il avait dit cela d'un air triste, empli d'amertume et de regret. Même la mention des chambres du plaisir s'accompagnait de dépit. Elle ne savait pas comment réagir.

"-Malheureusement pour toi, mon père est intouchable. Il y a toujours un garde du corps ou deux qui l'accompagnent, et de nombreux mages l'entourent en permanence. Tu ne pourras même pas le toucher. Les trois derniers à avoir essayé sont morts avant même de l'apercevoir. De plus, père est placé sous la protection du grand seigneur Rwing lui-même, dieu seul sait pourquoi. Tu ne peux vraiment rien faire, laisse tomber."

_____Le ton n'était ni triomphal ni provocateur, ni agressif ni haineux mais juste... résigné. Oui, il était résigné. On sentait bien que le jeune Taïgar aurait préféré qu'il n'en fut pas ainsi... Peut-être convoitait-il l'héritage de son père ? En tous cas, elle pourrait peut-être en tirer un quelconque avantage...

_____Une chose la dérangeait, cependant. La mention du seigneur Rwing. Comme tout le monde, elle avait entendu parler de ce très puissant guerrier qui avait été anobli par le roi pour ses bons et loyaux services. Il se la coulait douce dans une tranquille retraite et avait abandonné le pouvoir des armes au profit de celui de l'argent. Il faisait sans aucun doute parti des seigneurs les plus puissants du royaume, de ceux qui ont le plus d'influence et contre qui on évite à tout prix de se frotter.

_____Elle frissonna. En tant qu'assassin, elle devait être invisible, rapide, insaisissable. Elle ne craignait pas les grands noms et ceux qui évoluaient à la vue de tous, au contraire. Les plus dangereux étaient ceux qui, comme elle, se tapissaient dans l'ombre et attendaient le bon moment pour frapper. Rwing n'était même pas sur place, pourquoi devrait-elle avoir peur de son nom ? Non, le plus inquiétant c'était les mages. Mais si sa cible était ivre morte alors il devrait bien y avoir une solution.

_____Restait à savoir si, oui ou non, Taïgar avait l'intention de l'aider.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Sam 22 Juin - 16:33

Taïgar lui avait dit apparemment tout ce qu'il savait mais elle ne voulait pas le croire. Pourquoi lui aurait-il ainsi tout dévoilé si ce n'était pour s'amuser et pour la voir morte ? Il lui cachait quelque chose mais elle ne savait pas quoi. Devait-elle se servir de ses attributs féminins pour l'amener à se confier à elle ? Eowyn grimaça, apparemment peu convaincue de cette dernière idée.

"Alors, tu vas le tuer oui ou non ?", reprit le jeune homme, apparemment impatient et nerveux. Qu'avait-il donc ?

"C'est bien trop dangereux pour que j'y aille seule", répondit la jeune femme sans hésitation. "Ton fameux seigneur ne me fait pas peur. Les gardes du corps non plus et un homme bourré n'est rien. Non, ce qui me fait peur sont les magiciens. Je n'ai rien contre eux, mes armes ne me seront pas utiles. J'ai besoin de quelque chose de ... plus subtil, plus puissant. Je dois être invisible, réellement invisible. Je dois les surprendre, le tuer et déguerpir sans que personne ne me voit. Si les mages ne savent pas où viser, j'ai mes chances de m'en sortir".

Taïgar avait écouté la jeune femme sans broncher. Il semblait dubitatif. Il fit les cent pas, la tête baissée, comme semblant chercher quelque chose. Eowyn l'observait calmement mais ne pas agir la rendait dingue.

"Tu veux un mage avec toi, alors ?"

"Non, certainement pas", répondit l'assassin. Je peux me débrouiller seule mais j'aurais besoin d'un sortilège, d'une aide avant de partir. Je n'avais pas prévu les mages".

Elle mentait bien sur mais elle voulait pousser le jeune seigneur à bout afin de voir si oui ou non il était capable de l'aide et avec quels moyens. Elle n'avait aucunement confiance en lui mais le tester l'aider à y voir plus clair.

Aider un assassin à tuer son père, surtout si elle réussirait, pourrait lui couter la vie.

Intention : faire en sorte que Taïgar dévoile réellement ses intentions en lui fournissant ce qu'elle demande
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Dim 23 Juin - 15:58

Taïgar s'assit un instant, pensif. Puis il sourit. Ce fut si soudain et inattendu qu'Eowyn en fut surprise :

-"Tu es un assassin, oui ou non ? Être invisible, c'est le truc des assassins, non ? Une frappe efficace, imprévisible et si rapide que personne ne sait d'où est-ce qu'elle est survenue. Tu devrais pouvoir faire ça, non ? Faire s'écrouler ta cible sans même qu'on t'ait vue la frapper. Si tu ne te sens pas capable de faire ça, alors tu peux partir et laisser tomber." Il baissa le ton, puis se fit nettement plus sérieux. Les paroles à priori provocatrices et moqueuses devinrent des murmures complices, pleines de sous-entendues : "Mais dans le cas contraire..." Il lui désigna la porte. "Tu peux me suivre."

Sur ces mots il se dirigea vers la porte avec une lenteur mesurée, avec la ferme intention de l'ouvrir.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Ven 5 Juil - 11:32

Edit Anaël : Je rappelle que lesdites lames fétiches ont été confisquées par un garde.

Eowyn fut effectivement étonnée de la réponse du jeune homme. Il se fichait d'elle ou quoi ? Il voulait la provoquer ? Et bien cela avait marché.

Furieuse, elle s'immobilisa et le regarda droit dans les yeux alors qu'il lui faisait signe de le suivre. Rapide comme l'éclair et maîtrisant son art à la perfection, elle s'élança, jouant avec les courants d'air qu'elle insufflait sur son passage.

En à peine plus d'une seconde, elle avait traversé une partie de la pièce et avait emprisonné Taïgar dans une étreinte des plus suspectes : il ne pouvait tout simplement plus bouger. Enfin, c'est ce qu'elle croyait car le jeune noble réussit à l'étonner, encore une fois, en parvenant à s'extirper de sa poigne féroce.

- "Tu manques juste d'un peu de force. En pleine forme, tu m'aurais eu sans problème".

Il n'avoua pas qu'il avait eu vraiment du mal à s'échapper, malgré la fatigue visible d'Eowyn. "Impressionnant".

La jeune fille s'affala sur le sol, exténuée. Elle avait été bien bête d'user de ses dernières forces maintenant, juste pour l'impressionner. Elle avait une mission à accomplir et devait absolument réussir.

- Je te suis, finit-elle par dire avant de se lever et de réajuster sa tunique.

Intention : Suivre Taïgar.


Dernière édition par Lyadrielle le Ven 18 Oct - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Ven 5 Juil - 21:30

_____Lorsqu'ils sortirent de la pièce, Taïgar ne fut nullement surpris de constater que deux gardes se tenaient juste sous son nez et le regardez d'un air dubitatif. Il les ignora superbement et se dirigea vers la gauche, suivie de près par une Eowyn un peu déboussolée.

_____Ils tournèrent à droite puis à gauche, puis encore à droite. Les couloirs paraissaient anormalement déserts. Soudain, ils s'arrêtèrent devant une pièce gardée par deux gardes.

-"Vous permettez ?", leur demanda le jeune homme : "Il me semble avoir égarée deux trois objets qui appartiennent à Dame Hérise que voilà. Ils devraient se situer dans cette pièce."

_____Sur ces mots, il ouvrit impunément la porte sous le regard stupéfait des gardes dont les yeux ahuris passaient successivements de Taïgar à Eowyn puis d'Eowyn à Taïgar. Et, à ce moment précis, Taïgar leur soutint le regard d'un air entendu :

-"Oui, vous comprenez, c'est plus excitant quand elle est habillée comme ça... Tu viens ?"

_____Les gardes semblèrent se décomposer alors qu'ils détournaient le regard d'un air gêné en contemplant obstinément le couloir pour voir si personne d'autre ne venait. La porte était donc grande ouverte, et à l'intérieur de la salle il y avait des armures, de toutes les couleurs, des armes posées ça et là ou exposée sur un mur, de riches et luxueux tapis ainsi que de beaux tableaux illustrant des scènes plus ou moins sanglantes et passablement dégoûtantes. Dans le coin de la salle, Eowyn aperçut une table sur laquelle se trouvait tout un tas d'armes et autres ustensiles destinés à donner la mort, faire très très mal, assommer, casser, démolir. Et sur cette table se trouvaient les lames qu'elle avait remises aux gardes.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Ven 18 Oct - 15:19

Eowyn récupéra ses jouets préférés sans attendre et les garda dans ses mains histoire de se réhabituer à leur contact et de profiter de l'instant. Il ne lui manquait plus maintenant qu'à trouver sa cible. Taîgar l'aiderait-il vraiment ? Elle ne pouvait s'empêcher de ne pas avoir confiance en lui. Il semblait si mystérieux et agissait toujours de manière inattendue. Cela la perturbait et l'attirait aussi beaucoup.

Elle devait en avoir le cœur net. Rengainant ses lames à regret, elle se dirigea vers un mur sur lequel étaient entreposées différentes épées. Elle en prit deux et en lança une à Taïgar qui l'attrapa tant bien que mal, surpris de voir la jeune fille agir ainsi.

Il ferma néanmoins la porte de la salle pour ne pas attirer l'attention des gardes plus que nécessaire et fit face à Eowyn.

- A quoi tu joues ?

- Viens te battre si t'es un homme !

A peine avait-elle terminé qu'elle s'était lancée sur le jeune homme, prête à en découdre. Donnant tout ce qui lui restait, elle enchaîna parade sur parade et coup sur coup, ne lâchant rien et ne dévoilant rien de ses techniques secrètes. Comme elle l'avait supposé, Taïgar se défendait plutôt bien, même trop bien pour le fils de la noblesse qu'il était. Quelque chose clochait.

Toute à ses réflexions, un détail lui revint à l'esprit.

- Qui est Dame Hérise au fait ?

Taîgar, essoufflé réussit à lui répondre quelque chose mais la jeune fille ne distingua pas la fin :

- Une fille moins coriace... dit-il en grimaçant sous la douleur de l'effort.

Alors qu'Eowyn se préparait pour le prendre à revers, et sans qu'elle ne comprenne pourquoi, elle se retrouva par terre, allongée sur le dos, l'épée au loin et un Taïgar tout content sur elle qui lui bloquait les jambes. De rage, elle voulut le frapper et se dégager mais n'y parvint pas.

- Où as-tu appris à te battre et qui es-tu vraiment ? demanda la jeune fille, rouge de colère et de honte d'avoir été battue.

- Si je te le disais, tu me croirais pas.

Intention : Faire parler Taïgar et savoir qui il est vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Sam 19 Oct - 19:09

_____Taïgar s'était plus ou moins attendu à ça. Il était resté sur ses gardes, parfaitement conscient que donner des armes à un assassin qui était son prisonnier n'était pas forcément une très bonne idée. Cependant, la provocation en duel de la fille l'avait plus ou moins déstabilisé, surtout qu'elle ne semblait pas mettre toutes ses forces dans le combats. Il ne ressentait pas cette sensation si familière... Celle que chaque instant pourrait être le dernier. A aucun moment il ne se sentit menacé.

_____Rapidement, il désarma son adversaire et la mit à terre, la menaçant de la pointe de son épée. Son regard sérieux et torturé se détendit et il calma peu à peu sa respiration alors qu'Eowyn entreprenait de se relever, quelque peu surprise. Il baissa son arme.

"-Il faut que tu t'habilles.", annonça-t-il.

_____Sur ces mots il se dirigea vers une porte qu'elle n'avait pas encore aperçue et sortit dans un énième couloir. C'est compris. Sans lui, elle serait tout bonnement incapable de s'y retrouver dans ce foutu labyrinthe.

"-Pourquoi faîtes-vous tout ça ?" demanda-t-elle en lui emboîtant le pas. "Où as-tu appris à te battre ?"

_____Le temps d'une seconde, il lui adressa un regard étrange, presque glaçant, puis il reporta son attention sur son chemin. Ils entrèrent dans une des innombrables pièces de ce bâtiment, et elle eut la soudaine impression d'être revenue à la case départ.

"-J'ai mes raisons," dit-il, "et ne crois pas que les nobles ne sont pas entraînés à se battre. Tenez, dame Hérise, il vous faudrait au moins ça pour pouvoir approcher mon père."

_____Noire. Faite d'un tissu fin et soyeux, infiniment précieux et... fascinant. La robe qui lui tendait attirait le regard, comme porteuse d'un puissant sortilège qui aimantait les hommes. Eowyn pouvait le sentir, et ça la mit instantanément mal à l'aise. Elle comprit tout de suite qui était dame Hérise et comment elle approcherait sa cible. Elle passerait les gardes, les lames repliées juste sous sa paume, imperceptibles et incroyablement denses. C'est comme ça qu'elle allait le tuer. La paume contre son corps. Un jeu d'enfant. Taïgar venait de signer l'arrêt de mort de son propre père... Quelle froideur. Cependant, il restait une dernière question régler, et pas des moindres. S'échapper.

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eowyn et compagnie   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Eowyn et compagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: L'Île :: La Cabane :: Table Ronde :: L'aventure :: L'aventure pas à pas-
Sauter vers: