LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [VALIDE] Eowyn D'am

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyadrielle
Passager


Messages : 1318
Birthday : 08/02/1992
Âge : 24
Où suis-je ? : Pas très loin de la lune

MessageSujet: [VALIDE] Eowyn D'am   Dim 11 Nov - 15:16

Nom : D'am
Prénom : Eowyn

(Anciennement nommée Dama, la génération du grand-père d'Eowyn a voulu briser la tradition. Famille commerçante réputée sur les continents de l'Ouest, Dama était synonyme de mépris, de trahison, de piraterie et de commerce frauduleux. Désireux de changer radicalement les choses, Altan, le grand-père d'Eowyn, décida d'arrêter son propre père et réussit à le condamner pour actes et crimes contre les habitants des continents de l'Ouest. Conscients des problèmes que pouvait poser le nom de Dama aux futures générations, les juges permirent à la famille de changer de nom : D'am).

Race : humaine
Sexe : féminin
Classe : assassin
Age : 19 ans

(Les assassins peuvent travailler pour le compte de guildes, politiciens, chefs de gouvernement, particuliers ou étrangers. Tuer pour leur propre compte leur est formellement interdit. Le chef de leur fratrie les espionne durant leurs missions pour s'assurer que cette loi soit bien respectée.

Quand ils portent un bandeau rouge, cela veut dire que leur cible a été tuée, un bandeau vert veut dire qu'ils sont libres d'exécuter un contrat, un bandeau bleu veut dire qu'ils sont en chasse de leur prochaine proie et un bandeau blanc veut dire que leur chef est leur propre client. Porter un bandeau blanc est dangereux pour l'assassin. L'avoir signifie que leur chef est mécontent et qu'il veut tester les compétences de l'assassin en question. Le bandeau est soumis à un sortilège d'invisibilité et peut seulement être perçu par ceux possédant l'amulette de Trahis.

Selon le client du moment, l'assassin peut porter les armes que ce dernier lui a confiées en plus de ses armes fétiches. Il possède également le contrat sous forme papier, précisant tous les détails de la mission mais en omettant le nom du ou des clients. Le contrat ressemble à un contrat de marchand pour celui qui le lit. Seuls le client et le porteur peuvent le lire sans être abusés par l'illusion. Ce contrat sert à protéger l'assassin si celui-ci était amené à être contrôlé lors de sa mission.

L'assassinat est totalement interdit dans le royaume. La mission des nombreuses polices est de capturer les assassins et de trouver leur QG. Celui-ci n'a encore jamais été aperçu et ne se trouve jamais au même endroit plusieurs jours durant. Grâce à l'amulette, les assassins savent toujours où ils doivent se rendre.

Si, pendant une mission, l'assassin se fait démasquer et arrêter, le chef, par l'intermédiaire de l'amulette, le tue afin qu'aucun secret ne soit dévoilé et que le client ne soit pas aussi dévoilé. Une fois le porteur mort, l'amulette se transforme en fumée et disparaît totalement. En réalité, elle retourne au QG grâce à un sort de téléportation dissimulé derrière un sortilège d'illusion).

Eowyn porte un bandeau bleu, enroulé autour de son bras droit.
Le papier lui permettant une libre circulation a été signé par L.S. et se trouve dans l'une des poches intérieures de son manteau.

Description physique :

Eowyn est grande, trop à son goût. Pour son métier, si l'on peut appeler cela ainsi, la discrétion est très importante. Elle essaie donc toujours de se fondre dans le paysage, d'adopter les mêmes allures que les autres, les mêmes mouvements et les mêmes attitudes. Habituée à arborer un visage impassible, elle ne dévoile jamais ses émotions à personne. Si l'on sait observer, on peut cependant voir que ses yeux sont très expressifs.

De par ses entraînements réguliers, la jeune fille a développé une musculature assez impressionnante qui ne la rend pas si jolie. Son visage est néanmoins d'une beauté toute différente : sa peau est très pâle et ses yeux verts, d'un clair prononcé, lui donnent une expression des plus innocentes en toutes circonstances.

Ses longs cheveux noirs aux reflets bleus lui tombent jusqu'en dessous de la taille, au grand déplaisir de sa mère qui les lui aurait bien coupés. Les cheveux longs sont bons pour les petits bourgeois, désireux de se faire beau devant les plus riches. Mais les D'am, réputés pour leur grande richesse, avaient dépassé ce stade depuis bien longtemps.

D'une agilité peu commune, Eowyn jongle sans cesse avec ses deux couteaux, qu'elle emmène partout avec elle.

Description morale :

D'une nature assez discrète, voire timide, la jeune fille a du mal à se faire des amis. Une fois que l'on a appris à la connaître, elle se dévoile petit à petit mais ne révèle jamais rien concernant ses occupations et sa famille, qu'elle déteste. Les allures nobles de sa famille, ses antécédents, le caractère égocentrique de sa mère et l'absence de son père, trop occupé à voyager pour vendre leurs produits, ont fait d'elle quelqu'un d'indépendant avant l'heure. Très jeune, elle a du s'occuper de ses petits frères et a ainsi acquis un sens des responsabilités assez accru.

Très protectrice envers ses petits frères, elle pense souvent à eux et leur rend régulièrement visite en essayant de ne pas avoir à croiser sa mère.

Constante dans ses études et assez bon élève, Eowyn est tombée amoureuse de l'histoire de son pays et de tous les royaumes le composant. Ses connaissances en la matière sont donc assez importantes et elle ne supporte aucune erreur sur la matière. Ne soyez donc pas surpris si Eowyn vous interrompt à un moment donné, alors qu'elle ne vous a jamais adressé la parole avant cela. Toute discussion portant sur son pays l'intéresse et elle s'est donnée comme mission de corriger les erreurs qu'elle était amenée à entendre, voire à donner un petit cours d'histoire si besoin est.

Pas du tout prétentieuse, elle ne supporte tout simplement pas que l'on parle sans savoir et que l'on sorte des bêtises, surtout sur son sujet de prédilection.

Petite histoire :

La vie au château des D'am ne l'a pas rendue très heureuse. Petite, elle ne voyait pas beaucoup ses parents qui étaient trop occupés pour s'intéresser à elle. Très vite, elle ne supporta plus la présence de ses nourrices et fuguait dès qu'elle le pouvait. Son grand-père la retrouvait toujours, au grand désespoir de la petite fille qui se demandait à chaque fois comment il faisait.

Altan se prit d'affection pour sa petite-fille et commença à l'éduquer lui-même. Il l'emmenait souvent dans la forêt pour lui faire écouter les bruits de la nature, les sursauts des arbres et les murmures du vent. Il lui lisait de nombreux livres d'histoire, empruntés chez les Chanteliers. Eowyn tomba totalement sous le charme.

Il lui apprit à manier l'épée, le sabre, le couteau et bien d'autres armes. Mais son grand-père ne se montrait pas si affectueux. Quand il se rendit compte qu'Eowyn était douée dans l'art du combat, et qu'elle pouvait l'aider dans sa tâche, il devint dur et distant. Il la frappait pour chacune de ses erreurs, l'insultait et lui hurlait dessus à chaque occasion. Eowyn ne comprit pas ces changements et fut totalement abattue par cette nouvelle attitude. Elle tenta de fuir, encore et encore, mais, comme dans son enfance, Altan la retrouvait avec une facilité des plus déconcertantes.

Eowyn finit par se faire enfermée dans une partie du château dès qu'elle ne s'entraînait pas.
Au départ désespérée, elle tenta de se tuer à plusieurs reprises mais aucune de ses tentatives ne fonctionna.
Altan la guérissait à chaque fois et se faisait une joie de lui donner une bonne leçon pour l'empêcher de recommencer.
Eowyn finit par se soumettre et accepta sa vie telle qu'elle était. Elle avait alors 15 ans.

Ses entraînements s'intensifiaient et elle devenait de plus en plus forte et violente. Sa rage contenue éclatait dans ses combats contre Altan qui finit par comprendre que l'élève avait surpassé le maître.
Le jour de ses 17 ans, Eowyn tua son grand-père et n'en éprouva aucune joie.
Ce qu'elle ressentit fut tout à fait différent : un apaisement et un soulagement intense.

Ses petits frères, dont son grand-père lui avait permis de s'occuper quand elle était enfermée au château, lui manquaient. Ils étaient partis, depuis un mois, avec ses parents, dans un des royaumes voisins.
Eowyn était alors seule, ou presque : seuls les jardiniers, cuisiniers et autres serviteurs se trouvaient encore au château.

Sachant que là était enfin sa chance de fuir, elle ramassa ses affaires et se prépara au départ. Elle avait déposé le corps de son grand-père sous un arbre, derrière des buissons. Elle ne lui permettrait pas d'aller retrouver ses ancêtres. Jamais, elle ne l'enterrait dignement car il ne le méritait pas.

A 18 ans et demi, la jeune fille rencontra un membre de la fratrie des assassins et en tomba amoureuse.
Il lui apprit et lui fit découvrir un tout nouveau monde alors qu'elle commençait enfin à apprécier la vie.
De fil en aiguille, elle le rejoint et se mit à travailler pour la fratrie, à ses côtés. Sa dextérité au combat et sa force de caractère plurent au chef des assassins qui lui avait, pour toute première mission, remis un bandeau blanc.

Comprenant bien que ce que le chef attendait d'elle, elle s'était avancée et s'était agenouillée, attendant l'ordre de sa mission. Eowyn fut ébranlée quand elle découvrit celui qu'elle devait tuer mais retint ses larmes.

A 19 ans, la jeune fille avait accompli trois missions avec succès et avait reçu les honneurs de son chef, fier de ses exploits.
Torturée de l'intérieur, Eowyn avait pourtant décidé de se venger.

Le reste de l'histoire est pour le MJ !

Compétences :

- Brouillard glacial : Sort de type illusion. Invoque une brume épaisse sur la position ennemie afin de les aveugler. La brume n'affecte pas l'utilisateur. Elle se dissipe au bout de 20 secondes.
- Filles du vent : Sort d'altération d'arme. Pendant 20 secondes, les couteaux à lame papillon se transforment en lames de vent qui se placent dans le prolongement des mains de l'utilisateur. Ce dernier n'a donc plus besoin de les tenir et elles deviennent parfaitement invisibles quoi que d'autant plus redoutables... L'utilisateur peut moduler la forme adoptée par ses lames mais leur efficacité diminue avec leur volume. Ce sort se recharge au bout de cinq actions utilisant les couteaux à lame papillon.

Objets possédés :

- Deux couteaux à lame papillon : l'un lui fut offert par son grand-père, l'autre par un de ses clients. Elle sait les manipuler avec grâce et agilité et peut leur octroyer une force surprenante, ces lames étant faites pour supporter toute forme de magie envoyée par leur propriétaire. Les lames sont en effet intelligentes et sont soumises à Eowyn et seulement à elle. La jeune fille peut même leur parler pour leur désigner ses cibles ou communiquer avec elles par la pensée.
- L'amulette de Trahis : amulette portée par tous les assassins et ne pouvant être retirée. Elle permet à leur chef de les espionner à distance et de communiquer avec eux au moindre problème. Eowyn sait donc qu'elle n'est jamais seule. L'amulette est verte et porte en son milieu deux épées dorées croisées, chacune enroulée dans un bandeau rouge.
La jeune fille la porte autour du cou et la cache le plus souvent possible.
Revenir en haut Aller en bas
 
[VALIDE] Eowyn D'am
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: L'Île :: La Cabane :: Table Ronde :: Présentation du personnage :: Fiches de vos Personnages-
Sauter vers: