LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les deux Capitaines ou Le Bateau Virtuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elshalan
Passager


Messages : 485
Birthday : 03/07/1994
Âge : 22
Où suis-je ? : Quelque part sous la neige

MessageSujet: Les deux Capitaines ou Le Bateau Virtuel   Dim 4 Nov - 23:17

Et oui, après tout, pourquoi deux Capitaines ? Pourquoi pas une ?

A l'origine, la Capitaine était unique.

Elle était seule, sur son majestueux navire. Un splendide trois-mats, qui n'avait nul besoin d'un équipage, car la magie qui habitait son ses voiles, sa coque et ses cabines suffisait pour le faire avancer.
C'est sur ce navire merveilleux que la Capitaine visitait ce monde, et les mondes alentours. Elle voguait au gré des vents, évitant tempêtes et marées, et découvrait un millier de terres paradisiaques, et un million d'endroits enchanteurs. Et chaque instant était un instant de bonheur, car elle aimait son navire, de tout son coeur. Et son bateau l'aimait aussi, d'une certaine façon.

Mais une nuit, alors que le navire s'était approchée d'un peu trop près des bords du monde, il fut percuté par une étoile filante. Pas de celles qui illuminent le ciel pendant un instant fugace. Non, celle-ci était autant imprégnée de magie que le navire qu'elle frappa, mais une magie plus vile, fourbe et sombre.
L'étoile maléfique entraîna le navire dans les abysses.

La Capitaine, en plus d'être une grande navigatrice, était également une redoutable magicienne. Mais son âme était pure, et elle ne pouvait faire de mal à qui que ce soit, même à cet astre pernicieux.
Elle entama alors un sort particulièrement complexe et précis, afin d'amener le navire de l'autre coté du monde.



Elle réussit, mais pas de la manière qu'elle avait prévue. Son bateau, loin de retrouver l'eau calme et salée des océans, se retrouva ici, dans ce monde virtuel. La confusion est légitime : dans ce monde sans limites aussi, on peut naviguer, découvrir de nouvelles choses, être libre et sans attaches.
Mais pour le bateau, c'était une catastrophe. Attaqué de tout cotés par les vagues éthériques et les flux de données, il souffrait, pris dans cette tempête virtuelle, et ne pouvait se libérer pour retourner dans le monde réel. Sa magie disparaissait.

La Capitaine, horrifée, voulut aller chercher de l'aide, mais elle ne pouvait abandonner son vaisseau aux affres de cet ouragan invisible.
Elle prononça donc un autre sort, tout aussi puissant, mais bien mieux exécuté. Et, dans un tourbillon de couleurs, elle se divisa. De une, elle devint deux. Deux jumelles parfaitement identiques, deux Capitaines.

La première Capitaine resta avec le navire pour le protéger et l'aider, tandis que l'autre sortait dans le monde réel recruter un équipage, et des matelots.

Et elle en trouva. Elle trouva des loups de mers habitués à l'odeur du sel, des mousses innocents et naïfs, d'anciens pirates, des cartographes cultivés et sages... Ils étaient tous différents, mais tous avaient un coeur noble et des rêves pleins les yeux, et cela suffisait, car la magie se nourrit des rêves de l'Humanité.
La Capitaine les emmena sur le navire, et ensemble, ils commencèrent à le tirer du maelström.

Au fur et à mesure que le temps passait, parmi les matelots de passage se distinguèrent plusieurs marins de valeur, à l'âme vaillante et à l'esprit droit, qui guidaient le navire presque aussi bien que les Capitaines.
Alors la première Capitaine leur laissa la barre, et sortit à son tour profiter des embruns de la mer et des rayons du soleil, des choses qu'elle ne pouvait avoir dans ce monde invisible.

Elle retrouva sa jumelle, mais elles décidèrent de rester deux, et continuèrent ensemble la recherche de l'équipage qu'il fallait pour leur navire.

Elles retournent souvent sur le bateau, veillent à ce qu'il se porte bien, et indiquent à l'équipage comment en prendre soin le mieux possible. Et le bateau émerge peu à peu de la tempête, à mesure que les rêves de ses marins s'accumulent dans ses caves.




Si nous continuons notre tâche, si nous faisons vivre ce bateau, alors peut-être acquérira-t-il assez de magie pour repartir dans le monde réel. Alors les Capitaines et l'équipage qui l'a tiré de la tourmente se réuniront sur le pont, et ensemble, nous partirons visiter ce monde, et les suivants <3

_________________

Puisque même les Dieux peuvent mourir, alors la Mort est le Dieu des Dieux
Revenir en haut Aller en bas
 
Les deux Capitaines ou Le Bateau Virtuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: Le Hall d'Accueil-
Sauter vers: