LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Tristann] L'Enfant de Foudre (Texte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tristann
Barman


Messages : 226
Birthday : 02/01/1997
Âge : 19
Où suis-je ? : France; Bretagne; Finistère

MessageSujet: [Tristann] L'Enfant de Foudre (Texte)   Mar 14 Aoû - 0:10

Edit Ana : Yeah, tu ne dégages pas beaucoup de motivation avec tes "j'ai la flemme" O_o

____________

Le Chapitre 5 est pas encore officialisé. Il est possible qu'il soit rallongé (surtout le passage en MAJ)


Chapitre 1 : Le début du voyage...



_____Les buissons et les arbustes défilaient sur un fond de paysage agricole, accompagnés des barrières de sécurité, qui semblaient les retenir... Pourtant, on croisait, de temps en temps, quelques feuilles qui traînaient sur l'asphalte de la route... Les bandes blanches de cette dernière glissaient à toute vitesse sous les pneus de la 206, et nous progressions vers l'aventure.

_____A vrai dire, je n'aurais jamais pensé être là-bas ce jour-là. Pourtant, j'étais là, dans cette voiture, avec ses passagers. En parlant des passagers, je pense qu'eux aussi n'auraient pu prévoir ce voyage... Louen, grand brin, sacrément charismatique, suffisamment fort (physiquement, hein !!!) pour qu'on puisse avoir confiance en lui, était au volant... Fanny, cheveux blonds, pourtant intelligente, avec un sens de l'orientation irréprochable, faisait office de copilote... Et moi, sur la banquette arrière, grand, cheveux noirs ébène, avec quelques mèches orangées (je trouvais ça classe et élégant...), étais chargé de rédiger le journal de bord de l'expédition.

_____Nous étions le 29 Juin 2012, et paumés en pleine campagne bretonne. Heureusement que Fanny n'a pas oublié son super Global Position System (GPS), qu'elle a oublié de charger, et sa carte de l'est de la France. Sens de l'orientation : ok... Sens de l'organisation : à revoir... On va se guider à l'instinct...

_____Du coup, je me suis mêlé à la discussion des deux pilotes, et me suis rendu compte d'une chose : en situation critique, il ne faut jamais laisser Fanny et Louen ensemble... L'un disait qu'il fallait aller à gauche, l'autre à droite... L'un disait qu'il fallait s'arrêter, l'autre non... J'ai décidé de les laisser se chamailler, et ai observé le paysage...


…............................................................................................................................................................

__________29 JUIN 2012 - 15H43

_____ON VIENT DE PARTIR, ET DÉJÀ NOUS SOMMES PERDUS... NOUS AVONS FAIT 200KM DEPUIS PARIS ET LA CAMPAGNE ENVAHIT DEJA NOS SENS : CHAMPS A PERTE DE VUE, ODEURS D'HERBE COUPÉE, MUGISSEMENTS DE VACHES... ON Y EST, QUE L'AVENTURE COMMENCE ! EN PARLANT D'AVENTURES, FANNY ET LOUEN SONT DÉJÀ EN TRAIN DE SE CHAMAILLER, ALORS J'EN PROFITE POUR DÉCRIRE UN PEU CE DÉCOR DANS LEQUEL NOUS NE FAISONS QUE PASSER MAIS QUE JE TROUVE TOUT DE MÊME MAGNIFIQUE... DES CHAMPS DE BLÉ ET D'ORGE ENCERCLENT DES COLLINES QUI S’ALIGNENT DEVANT UN ÉTENDARD DE MONTAGES... QUELQUES PÂTURAGES OÙ TRÔNENT QUELQUES BOVINS ET QUELQUES OVINS... TOUT ICI SEMBLE FAIT POUR RAPPELLER LA NATURE...

_____TIENS... NOUS PASSONS DEVANT UN CHAMP DE TOURNESOLS, TOUS PENCHÉS VERS LE SOLEIL, QUI EST TRÈS PRÉSENT AUJOURD'HUI, ET NOUS FAIT TRANSPIRER A GROSSES GOUTES DANS LA VOITURE... ET MÊME LES FENÊTRES OUVERTES, ON NE PEUT ÉCHAPPER A CETTE VAGUE DE CHALEUR... LES VACHES SONT ATTROUPÉES DEVANT L'ABREUVOIR, ET MÊME LA MOISSONNEUSE-BATTEUSE, QUI TRAVAILLE DANS UN CHAMP DE COLZA, PARRAIT VOULOIR UNE PAUSE...

_____LOUEN S'ARRÊTE SUR LE BAS-CÔTÉ, FANNY CRITIQUE LA MANOEUVRE, SANS MÊME REMARQUER L'ODEUR DE PAIN CHAUD QUI ENIVRE MES NARINES. POURTANT, POINT DE BOULANGERIE EN VUE... JUSTE UNE VIELLE FERME, AVEC UN FOUR D'OÙ SORTENT QUELQUES BOULES DE PAIN AVEC L'AIDE D'UN FERMIER ASSEZ ÂGÉ ET PLUTÔT FATIGUÉ...


…...............................................................................................................................

Chapitre 2 : Pause ferme...


_____Ce vieil homme fut sans doute la personne la plus aimable que l'on eut rencontré depuis que nous étions partis (il faut dire que c'était pas trop compliqué à faire, puisqu'on a croisé que des fous du volant et des hôtesses de caisses d'autoroutes suicidaires). Lorsque nous sommes allés à sa rencontre, il nous a offert un petit pain à chacun, et n'a pas oublié de nous proposer sa gelée maison... Je n'aurais su dire à quoi elle était, mais elle était sacrément bonne. J'ai pensé à un mélange pommes-poires, mais je n'en serais jamais sûr... Après ce petit goûter qui était largement mérité (après presque deux heures de route... Et puis, c'était l'heure !), le fermier nous a fait visiter son exploitation, un peu rustique, certes, mais très agréable et traditionnelle.

_____On y voyait l'image d'une ferme, comme on les imagine. Pas le moindre outil mécanique. Cet homme (et peut-être sa femme, s'il en a une...) travaillait tout de ses mains, avec quelques outils simples qui traînaient contre le poulailler : binette, faux, et sacs de semences... Après l'avoir longtemps remercié, il nous a offert un panier de provisions venant de sa ferme, et notre trio l'a quitté...

_____Il était déjà 18h30, et Louen n'était pas enthousiaste à l'idée de rouler de nuit. Fanny, quant à elle, ne voulait pas rester dormir dans la voiture sur une aire d'autoroute. J'ai donc dû prendre le volant. Et ai demandé aux deux grognons de rester sur la banquette arrière tant que je conduirais. J'avais mon permis depuis peu, et c'était une conduite accompagnée. Car, oui, j'étais le plus jeune du groupe. Louen avait déjà soufflé ses 19 bougies, et Fanny allait fêter ses 17 ans sous peu. Moi, j'avais l'impression de stagner sur mes 16 années. Et ça n'avance pas vite.


…............................................................................................................................................................

__________29 JUIN 2012 - 22H57

_____COMMENT STEVEN A-IL PU ECRIRE CA ? COMME IL CONDUIT, J'AI DECIDE DE REDIGER LE CARNET DE BORD DE CETTE NUIT A SA PLACE... ET FRANCHEMENT, FACE A SES DESCRIPTIONS, CE PASSAGE NE VA PAS AVOIR FIERE ALLURE... IL FAUT BIEN AVOUER QUE DE NUIT, A PART UN NOIR ECLAIRE DE QUELQUES LAMPADAIRES, ON A RIEN A VOIR...

_____JE VAIS QUAND MÊME PAS LAISSER JUSTE CES CINQ LIGNES COMME SOUVENIR DE NOTRE PREMIERE NUIT EN 206... ? FAISONS UN EFFORT...

_____FANNY DORT, STEVEN CONDUIT, ET CRITIQUE LE GPS (QU'ON A PU CHARGER A LA FERME) A CHAQUE FOIS QU'ELLE DONNE UNE INDICATION... CA DONNE UN PEU CA :

DANS 50 METRES... TOURNEZ A GAUCHE...
DANS 30 SECONDES... FERMES TA GUEULE....

_____C'EST ASSEZ SPECIAL A VOIR... ET HUMORISTIQUE... C'EST DOMMAGE QU'ON AIT PAS DE CAMERA... JE SUIS SUR QUE CA AURAIT FAIT LE BUZZ SUR YOUTUBE...

_____BON... J'AI RIEN D'AUTRE A DIRE... J'ESSAIERAIS DE METTRE QUELQUE CHOSE AU PETIT-DEJEUNER DE DEMAIN MATIN... BONNE NUIT , MACHINE A ECRIRE... REPOSES-TOI...


_____PAS ENCORE EN FAIT... VOUS DEVEZ VOUS DEMANDER POURQUOI, MALGRE L'EPOQUE, ON UTILISE ENCORE UNE MACHINE A ECRIRE... EN FAIT, NOS PARENTS SONT TROP RADINS POUR NOUS PAYER DE LA HAUTE TECHNOLOGIE (GENRE I-PHONE, I-MAC, OU UN SIMPLE PC PORTABLE...)

_____PREUVE DE CETTE RADINERIE ? CETTE MACHINE A ECRIRE ANTIQUE ET LE NOKIA 2658 QU'IL NOUS ONT OFFERT POUR ÊTRE SURS DE POUVOIR NOUS CONTACTER... S'ILS SE SONT COTISES POUR CA, FAUT QUE JE COMMENCE A M'INQUIETER...


…...............................................................................................................................

Chapitre 3 : Première nuit en escapade...


_____Cette nuit fut sans doute la plus géniale que j'eus vécu jusqu'à ce jour. Après avoir conduit jusqu'à 2h00, Fanny m'a demandé de m'arrêter sur une aire d'autoroute pour que je me repose. Elle n'avait pas envie d'avoir une personne semi-endormie au volant. Et n'avait pas confiance en Louen. Le voyage commençait fort.

_____Un fois arrêtés sur la première aire d'autoroute que nous avions croisé, on s'est rendus compte qu'on était pas les seuls à s'être arrêtés pour la nuit. Mais les autres ne dormaient pas non plus. Ils se racontaient des histoires terrifiantes au coin du feu. Car oui, ils avaient allumé un feu.

_____Le petit groupe autour du feu était une famille composée de quatre membres. Un père, sa femme et leurs deux jumelles. Antoine, Valérie, Anissa et Chloé. Antoine et Valérie étaient mariés depuis deux ans, et leurs jumelles avaient huit ans. Lorsque nous sommes arrivés, l'histoire en cours arrivait à son dénouement, et nous débarquâmes au moment exact où le monstre apparaît derrière un placard... Autant vous dire que toute la famille a eu une peur panique, et que nous étions terriblement gênés.


…............................................................................................................................................................

__________30 JUIN 2012 – 02H18

_____LORSQUE NOUS SOMMES ARRIVES, LE PERE DE FAMILLE S'EST MUNI D'UN BÂTON, ET NOUS A MENACES. IL FAUT BIEN AVOUER QU'APPARAÎTRE DU NOIR A CETTE HEURE-CI POUVAIT PARRAITRE EFFAYANT. MAIS BON... C'EST OUBLIE... NOUS SOMMES TOUS REUNIS AUTOUR DU FEU, ET JE PROFITE DE CET INSTANT DE PAUSE POUR LAISSER MES DOIGTS PARCOURIR LES TOUCHES DE LA MACHINE A ECRIRE. ATTENTION ! CA RISQUE D'ETRE SPECIAL !

HRBNQGOHVNLZENGJZMTN

BON... PLUS SERIEUSEMENT... LE PERE DE LA FAMILLE JOUE DE LA GUITARE, LA MERE CHANTE, LES DEUX FILLES SONT SUR LE POINT DE DORMIR, ET C'EST DEJA LE CAS DE LOUEN... ET FANNY EST PAS MAL SOMNOLENTE... JE ME SENS FATIGUE AUSSI... FINALEMENT, JE CROIS QU'ON VA DORMIR DANS LA VOITURE, SUR L'AIRE D'AUTOROUTE.

BONNE NUIT, ET A PLUS TARD !


…...............................................................................................................................

Chapitre 4 : Profond sommeil...


_____J'avais bu cette nuit là, surtout si j'ai écrit ça... ''Le cidre est la boisson alcoolisée la moins forte...'' nous dit-on au code de la route... Tu parles... J'avais l'impression d'avoir vidé un silo de bière...

_____Quoi qu'il en soit, juste avant de m'endormir, j'ai salué la famille, de ma part, et de celle des deux ivrognes endormis, avant de mettre ces deux là dans la voiture, et de commencer à rêver assis devant le volant...

_____''Mais, me dites-vous, pourquoi êtes-vous partis ?''

_____C'est vrai que j'ai oublié d'expliquer ça... Mais ça va pouvoir encore attendre un peu... Je vous préciserais ça en temps voulu. Car le suspense est la meilleur des méthodes pour vous faire patienter avec envie...

_____Je vais tout de même vous dire notre destination : nous allions vers Ploukriel, un petit village breton, situé dans le bout du bout du bout de la France. Pour faire simple et clair, je dirais entre Brest et Quimper... Amusez-vous à chercher sur une carte... Nous devions y rencontrer une personne âgée du nom de Joseph Kerbellia. Un vénérable du patelin... Presque plus influent que le maire... Mais je vous en dis pas plus pour l'instant... Je laisse filer votre imagination... Au moins, vous retomberez de haut...


..............................................................................................................................................................

__________30 JUIN 2012 – 06H48

_____JE VIENS DE ME REVEILLER, ET SUIS SORTIE DE LA VOITURE PROFITER DU LEVER DU SOLEIL. LES DEUX GARCONS DORMENT TOUJOURS, ET J'ESPERE QUE CETTE JOURNEE SE PASSERA BIEN...

_____LE SOLEIL COMMENCE A POINTER LE BOUT DE SON NEZ, TOUT COMME STEVEN QUI S'ASSIED A CÔTE DE MOI... JE L'AI TOUJOURS TROUVE CHARMANT, MAIS DEPUIS QU'IL DIT AVOIR QUELQUE CHOSE EN PLUS, JE LE TROUVE DE PLUS EN PLUS SEDUISANT...

_____TIENS... LOUEN ARRIVE AUSSI... IL VA ÊTRE TEMPS DE REPRENDRE LA ROUTE. OU PAS... STEVEN A ENVIE D'ESSAYER SON POUVOIR DANS LA FORÊT JUSTE DERRIERE L'AIRE D'AUTOROUTE...

_____ON VERROUILLE LA VOITURE, ET JE L'ACCOMPAGNE...


…...............................................................................................................................

Chapitre 5 : Deuxième essai...


_____C'était seulement la deuxième fois que je l'utilisais... Cette faculté... Je l'avais découverte par maladresse, et de vieux parchemins de la bibliothèque m'ont indiqué où je devais aller... Pour la seconde fois de ma vie, j'allais pouvoir l'expérimenter... Et j'étais assez enthousiaste à cette idée...

_____Je ressentais une drôle d'impression... J'étais surexcité, impatient, mais surtout très angoissé... Une seule fausse manœuvre et je risquais d'être découvert... Je m'étais confié à Louen et Fanny avant de partir, et ils ne semblaient pas me croire... Pourtant, il avaient bien voulu m'accompagner... C'est ce que j'appelle de vrais amis... Il était donc temps de leur montrer la vérité...

_____Une fois arrivés dans la forêt, nous avons aperçu une petite clairière, où j'aurais été dans de bonnes conditions pour m’entraîner à maîtriser ce pouvoir... C'est par ailleurs la raison de notre voyage vers Ploukriel... L'ancien vénérable devait m'aider à maîtriser cette puissance...

_____La clairière offrait un environnement parfait pour m'entraîner. Par mesure de sécurité (et surtout pour éviter de les blesser), j'ai demandé à mes deux compères de rester au bord de la clairière, et ai commencé à me concentrer...

_____A peine avais-je commencé à me mettre en position que je sentais un flux énergétique parcourir mon corps pour se rendre dans mes mains. Un formidable sentiment de puissance m'envahit alors, tandis qu'une sphère bleue nuit se forma dans mes paumes... De petits éclairs en sortaient de temps en temps, et ce phénomène augmentait de taille au fur et à mesure que je sentais la puissance du pouvoir se dilater en moi...

_____J'aurais été capable de lancer cette sphère ou de projeter un éclair sur un des arbres alentours... Mais ça n'aurait pas été prudent, et je n'aurais pas pris ce risque... J'ai alors arrêté le flux énergétique, la sphère a réduit jusqu'à disparaître, et je me suis arrêté là.


…............................................................................................................................................................

__________30 JUIN 2012 – 11H56

_____ON EST ENCORE SUR LA ROUTE... APRES LA DEMONSTRATION EPOUSTOUFLANTE DE STEVEN, NOUS AVONS UN PEU DISCUTE ET SOMMES RETOURNES DANS LA VOITURE. PLOUKIEL N'ETAIT PLUS QU'A 150KM, ET NOUS AVIONS HÂTE D'ARRIVER... HEUREUSEMENT QUE J'AI AMENE UN LIVRE POUR LIRE EN ROUTE... ''LE CARNET DE THEO'', D'ELEONORE CANNONNE. LIVRE QUE JE CONSEILLE A TOUS LES JEUNES ENTRE 12 ET 18 ANS...


…...............................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://youtube.com/lestestsdekarenos
 
[Tristann] L'Enfant de Foudre (Texte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: Le Pont Supérieur :: À flot-
Sauter vers: