LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +
Welcome Aboard !
Veuillez vous connecter afin de pouvoir embarquer.

LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et +


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Imaginons la 3ème guerre mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaël
Commandant de Bord


Messages : 1775
Birthday : 21/01/1995
Âge : 21
Où suis-je ? : En Italie.

MessageSujet: Imaginons la 3ème guerre mondiale   Mer 27 Juin - 11:53


Le contexte :


_____Dans notre monde, à une époque contemporaine ou dans un futur proche, les citoyens perdent de vu ce qui a fait leur unité. Ils ont oublié leur histoire, leur pays et leur fraternité ; ne reste plus que les divergences et la haine.

_____Les embarras du quotidien, les provocations, les insultes, les différences ; tout s’accumule ; jusqu’à la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Les tensions éclatent alors et les combats se font de plus en plus nombreux. De simples règlements de compte, ils deviennent des conflits généralisés puis se propagent un peu partout tandis que les forces de l’ordre sont de plus en plus débordées.

_____Le conflit sera idéologique, interethnique, civil… il ne concerne pas que la droite et la gauche, les jeunes et les vieux, les noirs et les blancs, les religions ou les croyances ; elle englobera tout : chacun aura sa propre vision des choses, chacun se battra pour ses propres idéaux, pour répondre à ses propres ressentis : la société est devenue individualiste, elle se morcelle… bientôt il ne reste d’elle que des morceaux aussi insignifiants que l’individu.

_____L’effet de groupe, l’antisémitisme, l’intolérance et l’irrationnel définissent le comportement des hommes : l’autorité et la raison disparaissent peu à peu pour laisser place à la folie. Des groupes se forment par affinités et par dépendance mutuelle : ils regroupent ceux qui ont les mêmes revendications. Il y en a d’abord une multitude, puis certains disparaissent tandis que d’autres s’agrandissent.


Les dynamiques :


_____Cette guerre ne ressemble en rien à tout ce que l’on a pu connaître ; en fait ce n’est pas vraiment une guerre mais un enchevêtrement de situations quotidiennes qui donnent lieu à la violence, aux exactions, aux discriminations mais surtout à la disparition de toutes formes d’autorité : à l’ordre succède le chaos.

_____Le gouvernement s’efface peu à peu tandis que seule la force fait loi : les plus pauvres se livrent à la violence, au vandalisme et au vol ; les plus démunis et les plus rejetés par l’ancienne société œuvrent à sa destruction tandis que ceux qui trop longtemps ont subi expriment désormais toute leur haine et toute leur violence. Les dynamiques de la guerre sont le ressenti, la passion et la volonté de détruire et de renier tout ce qui a pu exister. Cette guerre doit pouvoir mener à un monde nouveau et différent ; c’est ce que l’on appelle… une apocalypse.

_____Plus important : un nouvel ordre s’est établi, un nouvel ordre social où le riche et le puissant ont perdu leur place. Maintenant seul le groupe devient important ; de nouvelles hiérarchies se forment et l’autorité découle de la violence.

_____Ainsi, la guerre devra prendre fin lorsque tous les groupes se seront réorganisés afin de séparer les personnes ne pouvant se supporter et de regrouper ceux présentant des intérêts communs. Certains groupes de population vont alors disparaître tandis que les tensions entre les groupes et au sein des groupes seront le nouveau visage de la guerre.



Les personnages :


_____Les personnages seront multiples, les points de vues innombrables : nous ferons varier les scènes et les acteurs afin de donner une appréciation globale des évènements, c’est pourquoi le narrateur externe et omniscient me semble indispensable. En ce sens, la plupart des personnages n’apparaîtront qu’une seule fois ou ne seront qu’évoqués ; mais nous reviendront régulièrement autour d’un groupe de personnes en particulier, qui seront nos héros. Ce groupe ne se soumettra pas à la violence et restera soudé, du moins entre ses premiers membres qui ne seront pas à l’abri des déchirures et des déchirements.

_____Le groupe de base est constitué de cinq personnes qui se connaissent très bien, au moins depuis un an si ce n’est plus. Ils sont universitaires et fréquentent au minimum la même université où ils se regroupent au moins tous les midis ! Ils se connaissent depuis qu’ils sont à l’université et sont vraiment très proches et soudés : ils se comprennent, ils se supportent et se complètent. Il faut vraiment que leur amitié soit capable de résister à toutes les tensions de la guerre.

_____Leur âge n’est pas encore déterminé mais ce sont déjà de jeunes adultes indépendants et responsables, donc ils ont au moins la vingtaine ; disons qu’ils sont en deuxième année de licence !

Le groupe est constitué de :

-Un philosophe/artiste très rationnel qui voit néanmoins tous les points positifs, aime réfléchir et débattre et a souvent des conversations enflammées avec le deuxième membre du groupe, une des rares personnes capable de tenir la conversation avec lui. Il s’entend particulièrement bien avec Marie qui elle aussi est très objective.

-Une « rebelle » dans le sens où elle n’aime pas suivre le tas, où elle souligne souvent les disfonctionnement et les imperfections et refuse de se résigner devant une réalité préétablie et l’empirisme du « ça a toujours été comme ça ». Bien sûr, elle n’a pas fait vœu de non-violence ! En ce sens je pense qu’elle devrait être capable de se défendre : j’ai pensé à la pratiquante de boxe française !

-Un pacifiste extrêmement patient et calme, compréhensif et aimant : c’est celui qui va juguler les disputes du groupe en le ramenant à la raison. Il empêche le groupe d’éclater même si des disputes auront tout de même lieu. Idéaliste, il ne met jamais ses intérêts au premier plan et n’œuvre que dans le sens de ce qu’il croit être le mieux ; et est pour cela très apprécié de l’ensemble du groupe : c’est quelqu’un sur qui on peut compter. Etant capable de modérer voire de changer les sentiments très irréguliers de la rebelle, celle-ci l’apprécie d’autant plus. (Je vais le surnommer Zen).

-Marie, qui est en couple avec notre Zen, voit les choses avec objectivité et réalisme ; même si elle sait repérer le degré deux dans le ton de la voix et ne prend pas toujours les choses au premier degré… Plutôt utile si l’on considère que les paroles du philosophe sont toujours pleines de sous-entendus et de références à mille choses en tous genres. En ce sens, elle s’entend également très bien avec le premier membre du groupe.

-… J’imagine le cinquième membre du groupe come une personne plus âgée et un peu plus détachée : plus avancé dans le cursus universitaire, ce sera quelqu’un en marge de la société et révolté de la vie qui s’intègre parfaitement au groupe. Mais vous avez le champ libre pour ce qui le concerne !


Le scénario :


_____La première scène décrit de manière indirecte l’altercation qui fera exploser les tensions, peut-être à travers un reportage ou les informations, la télé ou quelque chose dans le même genre ; puis, pour donner un sens à la dernière réplique, on va mettre en scène une famille qui regarde ça avec distance, genre : « ah, les news, toujours à empirer la situation ».

_____Par la suite, il est prévu de mettre en scène notre groupe d’amis, dont nous ne développerons alors que les traits principaux. Ils seront au restaurant universitaire et parleront des derniers évènements, ce qui nous permettra d’exposer les différents points de vue sur la guerre : la rebelle est plutôt optimiste en voyant les premiers conflits comme étant une vague de changement même si elle a conscience que la violence n’est pas la meilleure solution, Marie avance que, de toutes façons, c’est toujours pareil et le philosophe est extrêmement inquiet et s’oppose à ces deux points de vue en essayant de montrer l’horreur de la situation et prédit déjà la chute de la société.

_____La société s'effondre peu à peu et la violence se généralise, ce que résume les expériences de nos personnages. L'université est assiégée et notre groupe d'amis décide de la fuir avant le début des gros combats. Le groupe s'agrandit alors et nous formons une unité de résistance face à la guerre avec une sorte d'abri, un havre de paix dans un univers de violence.

_____Cependant, l'accès à l'eau, à la nourriture et aux transports est extrêmement difficile et les attaques de vandales, de pillards et de voleurs se multiplient en direction de l'abri qui est devenu une forteresse assiégée plus qu'un havre de paix. Suite à une attaque particulièrement violente, les défenses tombent et tout le monde doit fuir dans la confusion : nos héros se séparent momentanément et réussissent à se retrouver à leur point de rendez-vous habituel, un coin de l'université où les combats sont terminés depuis longtemps.

_____La ville n'offre plus de sécurité et nos héros décident de bouger et de fuir, mais ils sont conscients que les autres villes sont tout aussi livrées à la violence, c'est pourquoi ils décident de rejoindre le vieil oncle John qui habite à l'autre bout du pays dans un coin reclus dans la montagne.

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas !

_____Au fur et à mesure de l’histoire, on va devoir décrire, avec différentes scènes ayant lieu dans différents pays, comment la république et le gouvernement s’effacent tandis que la violence se multiplie, tout en revenant régulièrement sur notre groupe d’amis dont l’université devient le théâtre de la disparition de l’autorité, à tel point qu’ils vont finir par la quitter (et c’est à ce moment qu’ils pourront rencontrer ou intégrer d’autres personnes !), décision qui se prendra lors de la dernière scène où ils seront au restaurant universitaire.

_____Le vandalisme et les vols se multiplient tandis que des actes de violence et de discrimination entraîne la disparition des ressources, ce qui oblige nos héros à organiser une sorte de résistance afin d’aller chercher des vivres.
Rapidement, la sécurité disparaît et les vivres ne sont plus accessibles dans les villes les plus proches : les héros doivent se déplacer et leur groupe s’agrandit.

_____Les héros seront opposés à d’autres groupes qui chercheront à les éliminer, à les voler ou à les recruter, des personnes rejoindront ce groupe, des personnes le quitteront, on mourra dans ce groupe, on naitra dans ce groupe, ce sera quelque chose de vraiment dynamique et instable qui sera bien des fois à deux doigts de l’éclatement.

Le scénario est encore incomplet ainsi que les personnages, alors j'attends vos suggestions et vos idées pour construire ça =) ! Ce sujet est un résumé permettant à tout le monde de suivre en direct la progression des idées et ne se prête pas aux commentaires. Si vous voulez faire la moindre remarque, poser la moindre question ou proposer la moindre idée, faîtes-le sans hésitation sur le sujet prévu à cet effet ! (:en gros ne répondez pas, quoi ^^":)

_________________


Les relations seules comptent pour l'homme. Mes relations, c'est toi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Imaginons la 3ème guerre mondiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVEZ L'ENCRE : Ateliers d'écriture réservés aux lycéens et + :: Le Bateau :: Le Pont Supérieur :: À flot-
Sauter vers: